dimanche 13 avril 2014

La haine contre Bernard Desgraff, ou l’assassinat de Guyto Toussaint ? (Texte de Cyrus Sibert)

La haine contre Bernard Desgraff, Directeur de l’ONA (Office Nationale d’Assurance vieillesse), ressemble étrangement à la haine contre Guyto Toussaint. On se souvient encore de ce Directeur de la BNC (Banque National de Crédit) qui a été assassiné par X et dont l’enquête se poursuit et risque de l’être éternellement. Guyto Toussaint avait transformé la BNC, en pourvoyeuse de crédit au profit des couches défavorisées de l’économie haïtienne: Les petits marchands du secteur informel.

Aussi, dans le conflit qui secoue l’ONA, les marchands bénéficiaires accusent-ils les ennemis des programmes de crédit mis en place par le Directeur Bernard Desgraff : ONA PAM, KOMES PAM. Selon leurs déclarations dans la presse, le mouvement serait la réaction du secteur bancaire, spécifiquement du secteur Microcrédit dont l’existence est menacée par l’arrivée des programmes de crédit de l’ONA en faveur des couches les plus défavorisées de l’économie.

Sans tomber dans un encensement aveugle de Bernard Desgraff que nous ne connaissons pas, nous pensons qu’il existe un parallèle entre les deux cas. L’administration Martelly et le gouvernement Lamothe doivent exiger des enquêtes sur les allégations qui pèsent contre monsieur Desgraff. L’ULCC (Unité de Lutte contre la Corruption) et l’UCREF (Unité Centrale de Renseignement Financier) sont des organes étatiques capables de le faire.

Toutefois, connaissant l’importance du CREDIT pour la relance d’une l’économie, vu que le secteur informel qui représente la plus large participation populaire aux opérations économiques et constitue étrangement le moteur de l’économie nationale n’a pas accès au CREDIT, la position logique du progressiste est la prudence. Il doit se garder de jouer le jeu des monopolistes néo-féodaux.

Faut-il signaler que la position fondamentale de RéseauCitadelle sur l’ONA est la privatisation. Nous pensons qu’il faut privatiser à 60%, cette boite qui est source de scandales et de conflits. En 10 ans nous avons compris qu’il existe autour de l’ONA une bataille continue pour le contrôle des fonds de pension des travailleurs. Les parlementaires et/ou les politiques sont en première ligne dans cette lutte d’influence, chaque législature, chaque équipe dirigeante, cherche à emporter une partie des fonds de pension sous forme de prêts. Ces corrompus, en position de pouvoir, n’ont même pas honte du trafic d’influence et de l’absence de procédure qui, accompagnent ces prêts souvent irrécupérables.

Cyrus Sibert, Cap-Haitien, Haïti

 ____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.
Enregistrer un commentaire