lundi 21 avril 2014

Le ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle fait le point.--

Le ministère de l'Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP), dans un communiqué rendu public, lundi, s'est dit préoccupé par l'appel à la grève lancé par des syndicats d'enseignants. Aussi le MENFP entend faire le point autour des principales revendications des enseignants à travers cette communication. Voici son contenu:
 
Profondément préoccupé par les appels à la grève lancés par les syndicats d'enseignants, le ministère de l'Éducation nationale et de la Formation professionnelle tient à faire le point en ce qui concerne les principales revendications des enseignants :
 
1. Concernant la normalisation des salaires, un relèvement salarial basé sur une grille proposée par l'Office de management des ressources humaines (OMRH), en collaboration avec le ministère de l'Economie et des Finances, a été convenu lors de la première séance de négociation avec la Plateforme des syndicats d'enseignants en janvier 2014. Son application était prévue à partir du mois d'avril 2014, une fois la loi de finance 2013-2014 votée par le Parlement.
 
A cet effet, un montant de 688 333 312 gourdes a été ajouté au budget du MENFP dans le cadre du projet de budget révisé 2013-2014 en vue d'augmenter les salaires de 27 920 enseignants et directeurs du fondamental et du secondaire du secteur public pour la période allant d'avril à septembre 2014.
 
Une décision qui a été validée en Conseil des ministres en date du 16 avril dernier. A noter que cette augmentation varie entre 30 et 60 % selon les catégories de personnel (voir tableau).
 
2. En ce qui concerne la nomination des enseignants et le paiement intégral de leur salaire, le MENFP informe que 6 562 lettres de nomination ont été émises depuis le début de l'année fiscale avec une accélération particulière depuis le début du mois de février. Le processus est dans une phase avancée. Certains retards enregistrés sont dus à des problèmes de NIF et/ou de CIN, en plus de dossiers incomplets soumis. Mais une chose est claire, les dossiers non conformes et ne répondant pas aux qualifications requises pour les postes pour lesquels ils sont soumis seront rejetés. 200 millions de gourdes additionnels ont été alloués également au MENFP pour traiter les arriérés de salaire et les nouvelles nominations.  Mais l'étape préalable demeure  le vote du budget par le parlement, avant toute opérationnalisation.
 
 Lire la suite :
http://directeinfo.com/le-ministere-de-leducation-nationale-et-de-la-formation-professionnelle-fait-le-point/
____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.
Enregistrer un commentaire