mardi 29 avril 2014

Production nationale - Laurent Lamothe visite l’entreprise MATPAR

Le Nouvelliste | Publié le : 28 avril 2014
Le Premier ministre Laurent Lamothe, accompagné du ministre du Commerce Wilson Laleau et du directeur général de l'Administration générale des douanes, a effectué, lundi, une visite de quelques heures à l'entreprise de production de peinture MATPAR. Cette visite s'inscrit dans le cadre du soutien de l'administration Martelly/Lamothe à la relance de la production nationale. 
Le premier ministre Lamothe au côté du PDG de MATPAR 
Jean Jacques Augustin
Le premier ministre Lamothe en conversation avec les responsables de la MATPAR 
Jean Jacques Augustin

«Notre rôle est d'accompagner toutes les entreprises haïtiennes qui créent de la richesse et de l'emploi dans le pays en vue de lutter sur tous les fronts contre la pauvreté extrême », a déclaré Laurent Lamothe. Le chef du gouvernement, en présence notamment des employés de l'entreprise, a félicité les entrepreneurs de la compagnie MATPAR qui, depuis plusieurs décennies, mettent sur le marché local une peinture de qualité.

Philipe Mathon, Président directeur général de la MATPAR a fait savoir que son entreprise diversifie ses gammes de peinture, d'année en année, afin de répondre mieux aux besoins du marché et aux demandes des consommateurs. « Nous voulons offrir au marché haïtien un produit de meilleure qualité […] Nous travaillons chaque jour davantage afin de concurrencer les produits importés qui sont nos concurrents directs », a expliqué le P.D.G. de MATPAR qui souhaite que sa clientèle reconnaisse la qualité de ses produits.

Le ministre du commerce Wilson Laleau, a, pour sa part, salué la décision du Premier ministre de rencontrer les entrepreneurs haïtiens en vue de diagnostiquer les défis auxquels ils font face pour mieux les accompagner. « Avec un minimum d'accompagnement, les produits MATPAR peuvent desservir non seulement le marché haïtien et pourquoi pas le marché caribéen », estime Wilson Laleau.

« Nous recommandons à tous les Haïtiens de consommer les produits locaux afin de renforcer l'entrepreneuriat privé », a déclaré Laurent Lamothe, qui a renouvelé aux responsables de la MATPAR tout le soutien de son gouvernement dans le cadre de sa politique de valorisation de la production nationale. 

La contrebande constitue l'un des problèmes auxquels les entreprises haïtiennes font face. Surtout au niveau de la frontière haïtiano-dominicaine. Ainsi, Laurent Lamothe a fait la promesse de renforcer la brigade mixte pour une meilleure sécurisation de la zone frontalière. « Les entreprises respectables qui paient des taxes ne doivent en aucun cas subir la concurrence déloyale des contrebandiers», a martelé le chef du gouvernement. 

Située à Bizoton 51, dans la commune de Carrefour, la Manufacture nationale de peinture « MATPAR » (Mathon-Parks) a été fondée le 11 juillet 1956 par Harold C. Parks, Édouard Mathon ainsi que Paul Mathon. Depuis son ouverture, cette manufacture, qui se concentre sur la fabrication et la vente de peinture et de vernis a poursuivi l'objectif de produire une peinture locale de qualité supérieure. Fournissant 160 emplois directs, la MATPAR utilise essentiellement la matière première locale dans la préparation de ses produits et arrive en 79e position dans le classement des meilleures entreprises-contribuables, notamment grâce à un investissement annuel à hauteur de 300 millions de gourdes. 

En dépit de tout, la MATPAR n'arrive toujours pas à s'exporter. A cet effet, la visite de cette entreprise par le Premier ministre représente une occasion favorable pour ses responsables ainsi que le gouvernement haïtien afin de s'enquérir des obstacles empêchant les peintures « MATPAR » de conquérir des parts de marché internationales. Jocelyn Belfort Patrick SAINT-PRE

____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.
Enregistrer un commentaire