Follow by Email / Suivez nous par Email.-

samedi 31 mai 2014

Dossiers Jean Dominique + Amaral Duclona = Fanmi Lavalas, un parti criminel et terroriste.

Lavalas d'Aristide : Des membres officiellement inculpés dans assassiner de Jean Dominique

Read more: http://www.sentinel.ht/fr/politics/articles/judicial/5386-aristide-lavalas-charged-in-murder-of-jean-dominique#ixzz33KsImMwb

PORT-AU-PRINCE, Haïti (sentinel.ht) - Des accusations formelles ont été déposées contre l'ancien sénateur Mirlande Libérus qui dit avoir travaillé par l'instruction de l'ancien président Jean Bertrand Aristide et d'autres membres de Fanmi Lavalas pour l'assassiner du journaliste Jean Léopold Dominique et son garde de sécurité, Jean-Claude Louissaint, un crime très médiatisé qui a eu lieu le 3 Avril, 2000 à l'extérieur de la station de radio Radio Haïti Inter de Dominique.

Il serait le plus grand mouvement des fonctionnaires de la justice en 14 ans depuis la mort du célèbre journaliste.

Journaliste Guyler C. Delva qui était assis sur la même commission que le juge d'instruction Yvekil Dabrezil - établie en 2006 par l'ancien président René Préval, - dit le rapport a été présenté en Novembre 2013.

Dans ce rapport, le juge Yvekil Dabrezil cite des informations plus coopérative de l'ancien chef de la sécurité du palais national au cours de 2e terme d'Aristide, Jean Oriol, qui avait été arrêté aux Etats-Unis pour trafic de drogue. Doigts ont été signalées à Lavalas militants Franco Camille et Annette "Alors Anne" Auguste, entre autres.

Plusieurs personnes ont été interrogées au cours des années l'affaire avait été ouvert, depuis 2000. Juge Dabrezil assis avec l'ancien président René Préval, qui avait été un ami proche de Dominique et établi la commission ci-mentione. Dabrezil vu Jean-Bertrand Aristide en 2013, l'ancien Premier ministre sous Aristide, Yvon Neptune, en 2012, Député Arnel Bélizaire (Delmas / ind.), Chef de la police Mario Andrésol (2006-2012), et plusieurs autres responsables de l'administration dont la plupart des Lavalas secteur.

Guyler Delva dit le rapport indique avant les élections de 2000, l'ancien président Jean-Bertrand Aristide a chargé le sénateur Mirlande Libérus pour calmer le journaliste franc-parler, Jean Léopold Dominique.

Le sénateur Libérus le seul individu accusé est décrit comme le cerveau de l'assassiner et les assaillants ont été payés $ 60 000 [US]. Liberus vit actuellement aux États-Unis. 9 personnes, au total.

Il est à noter que tous les accusés sont inculpés mais devront faire face à procès pour déterminer la culpabilité, un point soulevé par PSP adjoint Guy Gérard Georges {Torbeck / Inite), qui a accueilli l'action de la justice.

Read more: http://www.sentinel.ht/fr/politics/articles/judicial/5386-aristide-lavalas-charged-in-murder-of-jean-dominique#ixzz33Ks0d7sD

-----------------------------------------------------------------------------

Haïti - Justice : Amaral Duclona, bras armé d'Aristide, condamné à 25 ans de prison

24/05/2014 07:36:59

Vendredi, au terme d'un procès d'une semaine, le jury de la cour d'assises de Paris, a prononcé un verdict de 25 ans de prison dont 2/3 ferme contre le Chef de gang haïtien des « chimères » Amaral Duclona, alias « Berthone Jolicoeur » accusé de l'enlèvement, de la séquestration et de la mort le 7 janvier 2004, de Claude Bernard Lauture, un chef d'entreprise franco-haïtien, opposant au régime de Jean-Bertrand Artistide, http://www.haitilibre.com/article-11174-haiti-justice-ouverture-en-france-du-proces-d-un-chef-gang-de-chimeres.html

Après près de 2 heures de réquisitoire, l'avocat général, Philippe Courroye a requis 25 ans de prison ferme sans peine de sureté, rappelant que le jury « [...] devra sanctionner la dangerosité de cet homme, chef de gang sanguinaire. Et, par-delà les frontières et les océans, adresser un message fort à tous ceux qui méprisent la vie, leur dire que tôt ou tard, arrive l'heure de la justice et qu'ils devront répondre de leurs actes. » Le message a bien été reçu, puisque après délibération le jury a été encore plus sévère que la demande de l'avocat général en imposant une peine de sureté des 2/3 (sans possibilité libération conditionnelle).

La veuve de Bernard Lauture, Marie-Louise Michelle, à l'origine de la plainte qui a conduit à la tenu de ce procès s'est dite satisfaire du verdict mais regretté l'absence de mise en cause de l'ex-président Jean-Bertrand Aristide. Rappelons que dans son témoignage devant la cour elle avait déclaré « J'ai l'intime conviction que l'enlèvement de mon mari a été télécommandé par Jean-Bertrand Aristide et exécuté par Amaral Duclona. » http://www.haitilibre.com/article-11195-haiti-justice-deuxieme-jour-du-proces-d-amaral-duclona.html

La défense de Duclona avait plaidé l'acquittement, mettant en évidence les manquements et faiblesses de l'enquête de la police haïtienne sur laquelle s'est basé l'instruction française et l'absence de témoins haïtiens, qui n'ont pas répondu à la convocation de la cour d'assises.

Une défense balayée par l'avocat général qui a démontré que le dossier avait apporté « des preuves accablantes et irréfutables » prouvant l'implication d'Amaral Duclona dans l'enlèvement, la séquestration et la mort de l'homme d'affaire Bernard Lauture. Pour l'avocat général, ce crime a un mobile politique estimant que « l'ombre du pouvoir de l'ancien président Aristide plane sur cet enlèvement, le gang de Duclona étant son bras armé. »

Lire aussi :
http://www.haitilibre.com/article-11195-haiti-justice-deuxieme-jour-du-proces-d-amaral-duclona.html
http://www.haitilibre.com/article-11174-haiti-justice-ouverture-en-france-du-proces-d-un-chef-gang-de-chimeres.html

SL/ HaïtiLibre
 
http://www.haitilibre.com/article-11217-haiti-justice-amaral-duclona-bras-arme-d-aristide-condamne-a-25-ans-de-prison.html
____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.

Tactique pr envahir la prison de l'Archaie : Une autorisation et des camions de militants violents.--

La PNH a fait échec au plan d'invasion du Sénateur Moise Jean-Charles qui consistait à obtenir une autorisation de visite tout en se faisant accompagner de plusieurs camions de militants extrémistes violents.

Pour avoir observé plusieurs agissements de ce genre orchestrés par des parlementaires, dont l'évasion de prévenus au parquet de Port-au-Prince, des agents de l'APENA ne se sont pas laissés pris au piège du Sénateur.

Rony Timothée, un membre du FOPAK, est détenu pour crime d'incendie d'une station d'essence dans un quartier peuplé qui pourrait provoquer une explosion et la propagation des flammes.

Cherchant à attirer des investissements en Haïti, la justice haïtienne décide de combattre cette pratique d'incendie de biens privés et/ou publics pour atteindre des objectifs politiques.
 
Faut-il signaler que ces militants qui accompagnaient Moise Jean-Charles ont  par la suite attaqué le Tribunal civil de l'Arcahaie et saccagé le bureau du juge de paix. Une action qui donne raison aux gardiens de la prison civile qui ne voulaient pas prendre aucune chance en autorisant les visiteurs à pénétrer l'espace pénitentiaire
____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.

vendredi 30 mai 2014

Haïti-Politique: Moïse Jean Charles et ses partisans ont tenté de vandaliser la prison civile de l’Arcahaie



Une fois de plus, les membres de l'opposition ont foulé au pied  les principes qui gouvernent la République, en priorisant la violence et  l'affrontement pour régler les différends. 

Les mensonges du sénateur Moïse Jean Charles faisant état de son agression par un agent de l'autorité pénitentiaire, à la prison civile de l'Arcahaie,  témoigne d'un certain paranoïa qui anime ces hommes dits politiques qui tentent par tous les moyens de provoquer le chaos dans le pays par des stratégies macabres visant à bloquer le processus électoral et la bonne marche vers l'état de droit.

Pour la vérité, le sénateur Jean Charles accompagné d'un groupe d'activistes s'est présenté à la prison civile de l'Arcahaie pour tenir, ce qui apparaît comme un fait inédit dans les anales  de l'histoire du pays,  un sit-in dans l'enceinte même de la prison, ce qui est, point besoin de le souligner, contraire aux normes. Toutefois, faut-il le mentionner, une autorisation avait été délivrée par le substitut commissaire du gouvernement, Claude Jean, au sieur Alex Petit-homme et le sénateur Jean Charles lui-même, pour visiter le détenu, Rony Timothée.

Mécontent, ces frotteurs de trouble surchauffés ont commencé devant la prison un mouvement de contestation, tout en frappant énergiquement la barrière.  C'est alors que les agents de la PNH se sont interposés pour rétablir l'ordre et prévenir les dégâts que ce comportement hostile pouvait occasionné.

Lire la suite :


____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.

jeudi 29 mai 2014

Moise Jean-Charles lance un appel à l'incendie...

" Prezidan Martelly se madigra pay. Depi li we dife lap kouri." Déclaration faite au micro des journalistes haitiens.
____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.

mercredi 28 mai 2014

La Primature accueille son trente-deuxième Conseil de Gouvernement

La Primature accueille son trente-deuxième Conseil de Gouvernement

Port-au-Prince, le mardi 27 mai 2014.- Le Bureau de communication de la Primature informe le public en général et la presse en particulier que le Premier ministre, S.E.M. Laurent LAMOTHE,  présidera, ce mercredi 28 mai 2014, à compter de 5 heures p.m. à la Primature, son trente-deuxième Conseil de Gouvernement où sera abordé le dossier des infrastructures sanitaires à travers le pays.

Ce trente-deuxième Conseil de Gouvernement sera retransmis, comme à l'accoutumée, en direct, par plusieurs médias de la capitale, des villes de province ainsi que ceux de la diaspora.

Bureau de communication
de la Primature

mardi 27 mai 2014

Dossier : Enquête sur les attaques à gaz lacrymogène de Cap-Haitien. (Texte de Cyrus Sibert)

Le lundi 28 octobre 2013, des individus ont attaqué de façon simultanée, avec une coordination qui fait peur, deux lycées au Cap-Haitien : Les Lycées Philippe Guerrier et Dudit Boukman. Une situation de panique générale dans la 2e ville du pays s'en est suivie. Plusieurs élevés ont été transportés à l'Hôpital Justinien : des cas difficulté respiratoire, des blessés et surtout de cas de membres fracturés.
 
Ce même 28 octobre 2013, à 10 heures du matin, soit 2 heures après l'attaque, Justin Métellus, le Directeur Départemental de l'Education nationale Nord déposa une plainte à la Section de la Direction de la Police Judiciaire dans le Nord (SDPJ/PNH/Nord), dans laquelle - plainte - il fit les déclarations suivantes par devant l'officier de police judiciaire, Jean Arold :
 
« Mwen pa konnen kiyès ki lotè zak yo, men guenyen endis » (Je ne connais pas les auteurs des attaques, mais il y a des indices.)
 
Justin Métellus continua sa déposition en expliquant la situation de tension qui existe au Lycée Philippe Guerrier, suite au transfert de deux directeurs. Il conclu avec cette déduction :
 
« Pou mwen menm se sa ki pwoblèm nan. » (D'après moi, là en est la cause) 
 
(Consultez, à partir de ce lien http://fr.scribd.com/doc/190316817/Plain-Te-Just-Inen , une copie de la plainte de Justin Métellus, déposée deux (2) heures après les attaques à gaz lacrymogène.)
 
Pourtant, le mardi 29 octobre 2013, Justin Métellus est intervenu sur Radio Vision 2000 pour accuser Cyrus Sibert d'être à la base des attaques, en précisant qu'il était au courant des préparatifs depuis dimanche soir, et que Cyrus Sibert avait pris part à des réunions tenues dans la ville du Cap-Haitien, 27 octobre 2013. Aussi, Martin Pierre, le cousin de l'ancien délégué Yvon Altéon, avait-il, sur les ondes de « Radio Vision 2000 » et d'autres médias, accusé Cyrus Sibert d'être à la base de tous les actes de violence et des mouvements de tension dans le Nord.
 
Ecoutez : 
1- Justin Métellus sur Radio Vision 2000 - https://soundcloud.com/reseaucitadelle/d-clarations-diffamatoires-de  
 
Depuis 26 octobre 2013, Cyrus Sibert a quitté Cap-Haitien à destination des Etats-Unis. C'est d'ailleurs la première faille dans l'accusation. Surtout, ils avaient insisté sur notre présence dans des réunions organisées la veille de l'attaque.  Ce n'est pas difficile à démonter et nous comptons le faire au Tribunal. Pour mieux convaincre leur interlocuteur, les menteurs aiment s'aventurer dans des précisions, et souvent, ils trébuchent, en empruntant cette voie. 
 
Faut-il signaler que dans le Communiqué de Presse, publié en la circonstance, le Bureau Central du Ministère de l'Education Nationale avait condamné l' « acte odieux et barbare » perpétré le 28 octobre 2013, par « des individus non encore identifiés. » 
 
Ce qui est inquiétant dans ce dossier :
a)- Dans la soirée du 24 novembre 2013, trois (3) individus portant des uniformes de police ont pénétré à l'intérieur de la maison de la fiancée de Me Hérode Charnel, l'un des avocats de Cyrus Sibert, dans le but d'intimider la jeune dame. Les trois (3) hommes, en uniforme de la Police, ont déclaré qu'ils étaient payés par Cyrus Sibert pour pressurer Me Hérode.
       1-    « Trois (3) policiers en uniforme ».
       2-    Une déclaration qui relève de la même tactique que les accusations sur les attaques au gaz lacrymogène : « créer la confusion », « faire une diversion », pour « discréditer Cyrus Sibert » et l'« isoler ».
 
Faut-il signaler que le 21 novembre 2013, Me Hérode Charnel avait accompagné Me Emmanuel Jeanty au Tribunal Civil du Cap-Haitien siégeant en ses attributions correctionnelles, en vue de soutenir l'action en diffamation de Cyrus Sibert contre Justin Métellus et Martin Pierre.
 
b)- Le gaz lacrymogène, utilisé pour attaquer les Lycées, est, selon les photos des bonbonnes observées, un matériel de maintien d'ordre. Comme les armes à feu, la PNH a un devoir de contrôle sur ce genre de matériel. De plus, dans ses déclarations sur « Radio Vision 2000 », Justin Métellus avait fait toute une présentation en qui concerne la différence entre ce gaz utilisé pour attaquer les lycéens et le gaz lacrymogène artisanal.  
 
c)- Le 5 décembre 2013, vers midi, on a attaqué le Bureau Départemental de l'Education Nationale à gaz lacrymogène. La photo de la bombonne, publiée par le correspondant de « Radio Vision 2000 » peut en dire long en terme de comparaison avec celles lancées le 28 octobre 2013 contre les lycéens et qui avaient permis de tenter d'assassiner le caractère du journaliste Cyrus Sibert, très critique depuis juillet 2013, face au désordre qui règne dans l'administration au niveau du département du Nord.
 
 
 
Faut-il signaler que la veille de cette nouvelle attaque, soit le 4 décembre 2013, des individus proches de Martin Pierre, de Yvon Altéon donc de Justin Métellus, avaient relancé leur mouvement contre le Délégué Départemental Nord, Ardouin Zéphirin, avec les habituelles accusations visant à pousser le Président Martelly à le révoquer ; Yvon Altéon n'écartant pas un retour victorieux à ce poste tant regretté.
 
Etrangement, cette nouvelle attaque au gaz lacrymogène du 5 décembre 2014 coïncide avec la relance des mouvements contre le Délégué Ardouin Zéphirin.
 
Hasard, drôle de coïncidence, action visant à acculer cette fois Ardouin Zéphirin ou initiative d'un troisième groupe qui cherche à renforcer la confusion. 
 
En ce qui nous concerne :
 
       1-    Qui a conseillé à Justin Métellus de raconter des histoires contraires à sa plainte déposée la veille, dans le but d'accuser Cyrus Sibert et de le détruire aux yeux du public? 
       2-    Des bombonnes de gaz lacrymogène, semblables au matériel de la PNH, ont été utilisées; des hommes en tenue d'officier de police se sont rendus chez la fiancée de Me Hérode Charnel pour l'intimider…  La police, est-elle complice?  Si oui, s'agit-il d'une implication du haut commandement de la Police dans le nord ou d'agissements de quelques policiers zélés au service d'un clan?
 
A nous yeux, s'il est trop tôt pour attribuer, avec exactitude, la paternité des attaques à une personne ou à un clan bien déterminé,  il est évident que le groupe « Justin Métellus-Martin Pierre » utilise le mensonge et la diversion pour discréditer ses adversaires. Les déclarations sur « Radio vision 2000 » rendant le journaliste Cyrus Sibert responsable des attaques à gaz lacrymogène du 28 octobre 2013 et faisant du Délégué Départemental Nord Ardouin Zéphirin son complice, prouvent clairement la manifestation d'une volonté d'utiliser les actes violents commis contre des innocents en vue d'atteindre des objectifs politiques. Ce groupe, est-il à la base des attaques violentes ou se contente t-il de les exploiter?
 
L'enquête se poursuit !
 
Cyrus Sibert,
RéseauCitadelle,
Cap-Haitien, Haïti
 



 











































____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.

Le CEP travaille sur le calendrier électoral...

Selon Me. Michel Brunache, Porte-parole du Premier Ministre, le Conseil électoral provisoire (CEP) poursuit son travail pour organiser les prochaines élections cette année, précisant que l'absence de deux conseillers [Néhémy Joseph (représentant du Sénat) et Léopold Berlanger (représentant du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire)], qui refusent de prêter serment, ne doit pas empêcher les autres et le pays d'avancer.

Lundi les 7 membres du CEP, ont organisé une séance de travail sur le calendrier électorale. Le projet de calendrier devrait être soumis aux Partis politiques pour consultation, d'ici vendredi, selon le Conseiller Pierre Simon Georges (Représentant du Parlement).

De son côté, Joseph Lambert, Conseiller de la Présidence rappelle que le CEP, peut adopter toutes les dispositions nécessaires afin de lancer le processus électoral et que le Chef de l'État n'attend plus que le Calendrier électoral pour convoquer le peuple aux élections.

Il a par ailleurs exhorté les leaders du Sénat, à engager un dialogue avec leurs collègues de la Chambre basse afin de trouver un consensus sur leurs représentants au CEP. Un appel au dialogue qui se heurte à l'opposition du Groupe des 6 sénateurs de l'opposition (G6). Le Sénateur Jean-Baptiste Bien-Aimé (membre du G6) a déclaré lundi être opposé à l'idée selon laquelle le Sénat et la Chambre basse devraient s'entendre pour procéder à la nomination des représentants du Pouvoir Législatif. Il affirme qu'aucune entente n'est possible entre le Sénat et la Chambre des députés contrôlé par le bloc majoritaire pro gouvernemental « Parlementaires pour la Stabilité et le Progrès » (PSP).

Une opposition réciproque à la Chambre basse où le Député Stevenson Timoléon, Président de la Chambre, s'était dit opposé la semaine dernière au retrait des conseillers Marie Cluny Dumay Miracle et Pierre Simon George (Représentants de la Chambre des Députés), déjà installé au CEP.
____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.

lundi 26 mai 2014

HEARTS WITH HAITI HIDES RESULTS OF INVESTIGATOR'S REPORT.-

IGNATIUS GROUP___

THE BOARD OF DIRECTORS OF HEARTS WITH HAITI MUST MAKE PUBLIC ITS 18 MONTH OLD, 100 PAGE, INVESTIGATIVE REPORT OF ALLEGATIONS OF CHILD SEXUAL ABUSE AGAINST MICHAEL GEILENFELD.

THE INVESTIGATION OF CHILD SEXUAL ABUSE CHARGES AGAINST GEILENFELD WAS CONDUCTED BY A FORMER FBI AGENT WHO WAS HIRED BY HEARTS WITH HAITI.

HEARTS WITH HAITI HAS ISSUED AN EXECUTIVE SUMMARY OF THE REPORT, BUT REFUSES TO MAKE PUBLIC THE ENTIRE CONTENT OF THE INVESTIGATION.

SECRECY AND COVERUP ENABLE THE SEXUAL ABUSE OF CHILDREN.

CHILD PROTECTION ADVOCATES CALL UPON HEARTS WITH HAITI BOARD MEMBERS TO ISSUE THE COMPLETE AND UNREDACTED REPORT TODAY.
____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.

Haïti - Économie : Le FMI dresse un bilan positif de l’économie haïtienne

Haïti - Économie : Le FMI dresse un bilan positif de l'économie haïtienne

Haïti - Économie : Le FMI dresse un bilan positif de l'économie haïtienne
Après la 7e révision de la performance économique d'Haïti en mars dernier, dans le cadre de l'accord de prêt pour la reconstruction du pays qui avait été jugée satisfaisante par le Fonds Monétaire International (FMI)http://www.haitilibre.com/article-10840-haiti-economie-la-performance-economique-d-haiti-jugee-satisfaisante-par-le-fmi.html , le FMI vient d'achever samedi sa 8e et dernière mission sur une note positive.

Conduite par Monsieur Di Bella, Chef de Mission du FMI pour Haïti, cette mission avait pour objet de procéder à la 8e et dernière revue du programme supporté par une Facilité élargie de crédit (FEC) représentant 50% de notre quota au FMI, soit un montant équivalant à 60.37 millions de dollars américains, couvrant la période de juillet 2010 à août 2014 (après prolongation d'une année).

Les discussions entre les autorités et la mission du FMI ont été franches et fructueuses. Quelques rares points nécessitent encore divers éléments d'information, qui seront partagés dans les prochains jours. Le bilan de cette mission est très positif, puisque la mission a estimé qu'en quatre ans, le Gouvernement a pu solidement ancrer la stabilité macroéconomique et a accompli des progrès significatifs dans la mise en œuvre des réformes structurelles nécessaires. Tous les critères de performance ont été remplis fin mars 2014, de même que les repères structurels, les perspectives pour juin 2014 et le reste de l'exercice fiscal demeure positif.

La croissance de l'activité économique à la fin de 2014 sera moindre que prévu en raison notamment d'aléas climatiques et du retard pris dans la ratification du projet de loi de finance 2013-2014 (budget de l'État)http://www.haitilibre.com/article-11201-haiti-economie-le-senat-vote-finalement-le-budget-de-l-etat-2013-2014.html

L'inflation est très largement contenue, tout comme sur le plan extérieur, la dépréciation de la gourde. Le niveau des réserves internationales demeure satisfaisant, les dispositions nécessaires pour limiter les risques ayant été prises http://www.haitilibre.com/article-10935-haiti-economie-brh-notes-sur-la-politique-monetaire-bilan-et-perspectives.html

Les prochaines étapes pour le Gouvernement, portent sur la finalisation du projet de Loi de Finances (2014-2015), qui va s'inscrire dans le chemin de l'assainissement des finances publiques, étroitement associé aux efforts de relance économique comme la poursuite des réformes structurelles destinées à renforcer les conditions d'un essor économique durable et partagé, qui feront l'objet du nouveau programme triennal à négocier avec le Fonds Monétaire International (FMI) au cours des mois à venir.


HL/ HaïtiLibre 

dimanche 25 mai 2014

Le temps nous a rendu justice : La tâche de surveillance des examens d’État sera assurée exclusivement par des agents éducatifs.

Le désordre lors des examens officiels a été à la base du conflit entre Cyrus Sibert et Justin Métellus. En 2013, le Directeur Départemental de l'Education Nationale avait confié la surveillance des examens officiels à des gens appelés militants, incapables de faire l'appel nominal ou de dessoucher normalement des copies d'examens, dans l'unique objectif de se faire une popularité capable de supporter son éventuelle candidature au Sénat.  Dans les salles de correction, on rapportait la présence de personnalités qui n'avaient rien à voir avec l'enseignement. Nous saluons cette décision du Ministre Nesmy MANIGAT de veiller à ce que les examens d'Etat soient le travail d'agents de l'Education.
 
RéseauCitadelle.-
____________________

Haïti - Éducation : Changement dans la surveillance des examens d'État
25/05/2014 11:34:13

Haïti - Éducation : Changement dans la surveillance des examens d'État
Nesmy Manigat, le Ministre de l'Éducation et de la Formation Professionnelle (MENFP) dans une circulaire envoyée à tous les employés du Ministère et de ses organes déconcentrés, informe tous les acteurs concernés, qu'à compter de cette année, la tâche de surveillance des épreuves officielles des examens d'État sera assurée exclusivement par des agents éducatifs, notamment les enseignants de tous les niveaux. Cette décision met un terme aux pratiques antérieures de parrainages et de faveurs lors des recrutements de surveillants.

Texte de la Circulaire :
« Dans la double perspective d'améliorer la condition enseignante et l'image du corps enseignant, et en application du Protocole d'accord signé avec les différentes plateformes syndicales, le Ministère de l'Education Nationale et de la Formation Professionnelle tient à informer tous les employés du Bureau Central et des services déconcentrés, quels que soient leur rang, que les tâches liées à la surveillance, à la supervision et à la correction des Examens d'Etat sont désormais réservées aux enseignants et étudiants en Sciences de l'éducation.

Il est donc demandé de se garder de toute intervention, de toute recommandation en faveur de personnes qui ne sont pas des travailleurs de l'éducation.

Les Directeurs techniques et leurs Assistants, les Chefs de service, les Directeurs départementaux et leurs collaborateurs sont invités à respecter et à faire respecter cette directive, dans leur sphère d'influence respective. Tout comportement contraire à cette directive est passible de sanction disciplinaire.

Professeur Nesmy Manigat
Ministre »


Rappel du calendrier des épreuves officielles des examens :
6e année fondamentale du 17 au 18 juin ;
9e année fondamentale du 24 au 26 juin ;
Épreuves pour les candidats des Écoles Normales d'Instituteurs (ENI), du 23 au 27 juin ;
Baccalauréat première partie (Bac 1) du 30 juin au 3 juillet ;
Bac II et le Nouveau secondaire du 7 au 11 juillet ;
Épreuves pour les candidats des Centres d'éducation familiale (CEF) du 7 au 11 juillet ;
Épreuves pour les candidats issus des Centres de Formation Technique et Professionnelle (FTP), du 21 juillet au 8 août.

HL/ PI/ HaïtiLibre
____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.

Passé électoral de LAVALAS quand il était au pouvoir.--

(Texte de Cyrus Sibert, publié le lundi 6 Aout 2012)

EXTRAIT.--

En 1990, Haïti a connu un plébiscite. Car, on n'avait même pas fini de compter les bulletins quand des agitateurs de la gauche haïtienne avaient proclamé Jean-Bertrand Aristide Président avec l'aide de la France, spécifiquement Radio France Internationale (RFI). Nous étions trop jeunes pour saisir le danger que cette pratique allait représenter pour la culture électorale et le processus démocratique en Haïti.
 
Année 1995, après le retour de Jean-Bertrand Aristide, nous avons assisté à des élections officielles, cautionnées par les États-Unis. Nous gardons en mémoire la lutte du Professeur Hubert Deroncerey pour faire accepter son parti au processus électoral. Malheureusement, c'était des élections officielles non-transparentes en faveur des membres de la gauche haïtienne réunis  autour d'une Table "Bo Tab La". Le slogan d'alors était " L'UNITE DANS LA DIVERSITE" ; ce qui signifiait un semblant de pluralité politique avec des partis de même tendance lavalas comme: OPL (Organisation Politique Lavalas) ci-après (Organisation du Peuple en Lutte) , PLB (Pati Louvri Barye), MOP, etc.  On se souvient encore de cette déclaration ironique du Professeur Gérard Pierre-Charles - que nous admirons pour son courage de corriger ses erreurs pro-Aristidiennes - sur les ondes des médias de la capitale haïtienne. Pour répondre au Prof. Hubert Deroncerey qui contestait la légitimité des élections de 1995, il avait déclaré " Ce sont des groupuscules insignifiants, incapables de réunir cinq (5) personnes sous un arbre". A ce moment, le parti du Professeur Pierre-Charles, l'OPL se taillait la part du lion. C'était une question de partage des postes politiques par une mise en scène électorale. On parlait d'un projet politique visant à répliquer l'exploit du PRI, ce Parti Mexicain qui a fait main basse sur le pouvoir politique pendant 70 ans.
 
1997, Aristide a tenté de rendre à l'OPL la pareille, lors des élections législatives.
 
En Mai 2000, le Président Jean-Bertrand Aristide a réussi à détourner les élections au profit de son Parti Fanmi Lavalas. Ce n'est qu'à ce moment, l'OPL de Gérard Pierre-Charles est devenu démocratique sur le plan électoral, au point de rejoindre les autres partis, qui ne pouvaient pas réunir cinq (5) personnes sous un arbre, pour former la CONVERGENCE DEMOCRATIQUE.
 
2006, n'était-ce la décision de la Communauté internationale de partager les votes blancs, on pourrait dire que c'était les seules élections démocratiques d'Haïti depuis la chute de Jean-Claude Duvalier.
 
Juin 2009, Elections frauduleuses du Président René Préval dans le but de renforcer son contrôle sur le pouvoir d'Etat. Il en a profité pour introduire ses délinquants au Parlement. Pour calmer l'opposition, des partis comme Fusion, l'OPL, Artibonite en Action, ont reçu quelques miettes au parlement et au gouvernement. La démocratie haïtienne a eu droit à des arrangements électoraux.
 
2010-2011, tout le monde connait l'histoire. N'était-ce l'ingérence de la Communauté Internationale contre Préval, cette fois-ci, nous aurions en Haïti le parti INITE à tous les niveaux. Car, la machine électorale était montée dans le but de permettre à la Plate-forme INITE du Président Préval de tout rafler: le Parlement et la Présidence.
 
L'amendement de la Constitution haïtienne était manipulé en ce sens. Préval était tellement sûr de son coup, qu'il avait anticipé la mise sur pied du Conseil Electoral Permanent. En ce sens, on avait falsifié la proposition d'amendement en 2009 pour pouvoir écarter les délégués des assemblées départementales qui normalement devaient être sur la liste de 30 personnes parmi lesquelles le Chef de l'Etat aura à choisir  neuf (9) Conseillers pour former le CEP permanent. Calculateur, Préval n'avait pas organisé les élections indirectes en 2007, car il savait pertinemment que trop de partis avaient des élus au niveau des collectivités. Il ne voulait pas de pluralité dans le CEP permanent. En conséquences, par un amendement frauduleux, il a simplifié la procédure de formation du CEP-permanent, avec l'espoir que l'INITE contrôlera le Pouvoir Législatif, le Pouvoir Exécutif, et, étant donné qu'il avait laissé la Cour de Cassation en lambeau, sans juges, son Fils Jude Célestin aurait à compléter la Cour suprême en consultation avec le Sénat que son Parti INITE contrôlerait aussi.


Cyrus Sibert, Cap-Haitien, Haïti


http://reseaucitadelle.blogspot.com/2013/02/haiti-elections-democratiques-la-gauche.html

____________________

RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!

"You can fool some people sometimes, But you can't fool all the people all the time."

(Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.) dixit Abraham Lincoln.

Haïti : Trois ans d’opposition contreproductive.-

Le Nouvelliste | Publié le : 22 mai 2014

Trois années d'une opposition en marche forcée, suivie d'un bilan peu reluisant, nous ont habitués à marquer le pas, à écouter essentiellement des jugements assommants et à assister à des manifestations sporadiques. Composée d'éléments disparates provenant de courants hier «opposés» (lavalassiens, putschistes, sociaux-démocrates, GNBistes, INITE, RDNP), l'opposition anti-Martelly/Lamothe est une opposition «plurielle» divisée en deux grandes visions : l'une modérée (réclamant des élections) et l'autre, jusqu'au-boutiste, préconise l'option zéro. La tentation défaitiste ne domine-t-elle pas la seconde vision? La réflexion sur le rôle et l'avenir de l'opposition encore désorganisée et réactive ne souligne-t-elle pas de multiples difficultés et incertitudes?

Durant ces trois dernières années, les limites et les revendications de l'opposition - un tant soit peu compréhensibles – ont accentué et mis à découvert toutes les pathologies des pouvoirs antérieurs : le discrédit de la classe politique, conséquemment, l'absence de leadership individuel et d'alternative programmatique au niveau des partis politiques, la personnalisation à outrance des luttes politiques, la corruption généralisée, l'affaiblissement de la société civile, la reproduction des vieux schémas du passé (improvisation, propagande gouvernementale, manipulations, confusion des pouvoirs, népotisme, clientélisme), le renforcement de la tutelle, etc.
 
Plusieurs questions nous préoccupent en ce qui a trait aux deux prochaines années. Quoi qu'il en soit, est-ce qu'il y aura des changements substantiels dans la trajectoire de l'opposition ? Quand donc aurons-nous une opposition «normale», arc-boutée au sacro-saint principe du respect du mandat présidentiel, dominée par des leaders politiques responsables et crédibles ? Quand donc aurons-nous un pouvoir «vertueux», respectueux des normes et principes de la bonne gouvernance, capable d'éviter les crises et les scandales ? Avec la question litigieuse de la formation du Conseil électoral, reflet grimaçant de cette conjoncture explosive, la classe politique est en train de revivre des cauchemars semblables aux déconvenues et crises lavalassiennes (Aristide et Préval). Et quelles sont les raisons qui peuvent expliquer une si obsessionnelle répétition ?

Si l'opposition qui a, comme à l'accoutumée, une conception guerrière du jeu politique n'arrive pas à trouver une stratégie unitaire – au-delà des clivages idéologiques et des luttes de personnes – pour mettre en œuvre «la politique de ses moyens» ou «les moyens de sa politique» (c'est selon), elle risque gros, car la population et l'opinion publique, fatiguées et excédées par tant d'années de crises politiques destructrices, ont très bien compris que ce sont nos luttes antérieures et constantes qui ont débouché sur l'instabilité politique, la perte de la souveraineté nationale, la détérioration des institutions, le désenchantement collectif, la pauvreté extrême et les incertitudes électorales que nous vivons actuellement.

Ce n'est pas évident pour les protagonistes eux-mêmes et cela s'est pourtant produit : après plusieurs années d'ardente opposition, alors que le pays c'était littéralement figé sous la pression continuelle de l'agitation populaire dans de nombreuses provinces, il y eut quand même des élections, certes contestées, que les groupes politiques les plus radicaux ne tardèrent pas à boycotter, comme en 2000 ou en 2010. Et puis ? Peu importe la réponse, car l'histoire ne laisse aucune alternative à ce qui s'est réellement passé.

Pierre-Raymond Dumas
____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.