dimanche 11 mai 2014

Jérémie, post-« Gouvènman lakay » - Le gouvernement honore ses engagements

Le Nouvelliste | Publié le : 09 mai 2014
Moins de deux mois après la réalisation à Jérémie du programme gouvernemental « Gouvènman an lakay ou », qui a coïncidé avec le terrible incendie ayant ravagé le centre historique de la ville et provoqué d'énormes pertes dans le secteur commercial, le gouvernement surprend les observateurs sceptiques et les victimes du sinistre. Celles-ci, dont des organisations, ont commencé à recevoir du gouvernement les subventions promises.
 Mme Manes, productrice de Konparèt, recevant son chèque de subvention 
 Karl Jean Louis, directeur du cabinet du PM, entre le délégué et l'agent intérimaire de Jérémie 
 Des victimes de l'incendie en attente de leur chèque de subvention au bureau regional des Finances a Jérémie 

Mercredi 8 mai 2014 et jusqu'au lendemain, des gens font la queue au bureau régional des Finances de Jérémie, logé au Complexe administratif de Bordes. L'observateur attentif les identifie. Ce sont tous, gros commerçants, détaillants, étalagistes, des victimes de l'incendie ravageur du 22 mars écoulé. Depuis cette date fatidique, le sommeil est perturbé, car ils vivent d'habitude de leurs commerces consummés par les flammes. Ils s'étaient consolés, sceptiques, des promesses du Premier ministre Laurent Salvador Lamothe. Ce dernier a répondu, entre autres, à court terme à leurs attentes, par un soutien de l'État, témoin du drame, en vue d'évacuer leur désespoir.

Voilà qu'aujourd'hui certains d'entre eux, émus, sortent du bureau des Finances, chacun avec un chèque, signe du respect de l'engagement pris par le gouvernement de leur venir en aide. Agréablement surpris, ils ne peuvent contenir leur satisfaction. Michel Lorina, Charles Reine Marie disent apprécier cet effort du gouvernement qui leur permettra d'amorcer un nouveau départ.

Michemène Joseph comptait parmi celles qui avaient tout perdu. « Le montant que j'ai reçu est assez substantiel, assez pour tout redémarrer. Je ne m'en cache pas, je suis agréablement surprise », confie-t-elle au Nouvelliste. « Je croyais, comme le faisaient les précédents gouvernements dans pareil cas, que c'étaient des promesses en l'air, là, je dois dire à celui-ci, chapeau ! » 

Une lueur d'espoir dans les yeux, ces âmes qui, hier, se sentaient perdues après les ravages effectués par l'incendie, reprennent goût subitement à la vie et ne tarissent pas d'éloges sur l'actuel gouvernement. Ses représentants dans le département, qui ont intégré le comité de suivi ayant permis de gérer ce dossier, ceux de la Délégation départementale, en passant par la direction du Commerce er de l'Industrie jusqu'au bureau des Affaires sociales, s'en félicitent et au nom de la population remercient le gouvernement de s'être montré responsable.

« Le gouvernement a montré par là sa dimension humaine », selon Me Miranor Duverger, directeur départemental des Affaires sociales. Il estime que son ministère de tutelle a joué excellemment sa partition dans la gestion de ce dossier, pour permettre au gouvernement, selon ses propres termes, « d'aller au-delà des espérances des victimes de l'incendie et des autres attentes ». Et M. Norman Wiener, le représentant de l'exécutif dans le département de souligner : « ...Ce n'est que le début, car en fait, la vingtaine de promesses faites par le Premier ministre lors de la réalisation de « Gouvènman an lakay ou » dans le département sera exécutée ».

Une conviction que vient renforcer le directeur du cabinet du Premier ministre, M. Karl Jean Louis, dans son point de presse donné à la Délégation départementale, dans l'après-midi du vendredi 9 mai 2014. C'était pour lui aussi, au nom du gouvernement, le moment de commencer à concrétiser la promesse d'appui à la production locale, en particulier aux organisations de femmes dans la transformation des produits agricoles, aux pêcheurs, aux producteurs de « Konparèt », cette spécificité grand'anselaise. En fait, chacun des représentants des susdites organisations, à l'exception des pêcheurs qui bénéficieront de kits de pêche, pour la plupart déjà sur place, a reçu un chèque illustrant l'accompagnement promis par le gouvernement à son entreprise dans la région.

Yvon Janvier-jyvon21@gmail.com
____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.
Enregistrer un commentaire