mardi 6 mai 2014

La foire gastronomique de fruits de mer au Cap-Haïtien

Le Nouvelliste | Publié le : 05 mai 2014
Le public a répondu à l'appel de l'AFAK pour cette édition de la foire 

Les visiteurs se sont régalés des différents plats de poissons, d'écrevisses, d'huîtres, de goumbas, de congres servis avec du riz au pois inconnu, au pois congo, pour ne citer que ceux-là. D'autres fruits de mer ont été servis avec de la banane plantain, du manioc, de la patate, de l'arbre véritable, des ignames de différentes variétés. Des jus du terroir ont été également de la partie. L'engouement affiché par les visiteurs a donné une certaine motivation aux organisateurs en vue de la tenue de la cinquième édition de la foire gastronomique « Spécial fruits de mer ». 

Cette foire organisée par l'Association des femmes de Carénage (AFAK en haïtien), le 1er mai à la place Vincent du Cap-Haïtien (rues 28-29 A) a été l'occasion pour fins gourmets et amateurs des fruits de mer d'apprendre, d'apprécier et de poser toutes sortes de questions aux exposants qui ne se sont pas fait prier pour fournir des explications. « Les recettes de nos plats traditionnels ne doivent pas disparaître dans le temps. C'est notre essence en tant que peuple qui a toujours su montrer la bonne voie tant sur le plan historique que sur le plan culturel », a déclaré Philona Jean Thébaud, secrétaire exécutive et membre fondateur de l'AFAK.

Nous avons appris que l'organisation de la foire est un moyen pour les responsables de l'AFAK à la recherche de débouchées pour ses membres de collecter de l'argent au profit de l'association. Philona Thébaud n'y est pas allée par quatre chemins pour montrer que l'AFAK lutte quotidiennement pour sa survie. « Nous avons un atelier de couture qui confectionne des maillots, des mouchoirs, des culottes, des robes, et autres produits qui intéressent les pratiquants du vaudou », a-t-elle confié en faisant remarquer que l'AFAK vise l'amélioration socio-économique des femmes.

L'AFAK vit essentiellement des cotisations de ses membres et des dons faits par des institutions de la ville. L'association veut aller encore plus loin que l'organisation de cette foire gastronomique. Elle caresse le rêve de mettre sur pied une grande école d'art ménager pour offrir aux femmes de la zone une formation de qualité pouvant les aider à subvenir à leurs besoins quotidiens. L'atelier de couture de l'AFAK a un criant besoin de matières premières, avons-nous constaté.  

Les visiteurs de la foire à Carénage garderont encore pour longtemps le souvenir des goûts exquis des plats préparés à base de fruits de mer et des nombreux jus de fruits du terroir. Une fois de plus, les femmes ont prouvé à ceux et celles qui en doutaient qu'il faut surtout compter sur la matière grise et sur la production nationale.

Dieudonné Joachim
Le Nouvelliste,
____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.

Enregistrer un commentaire