mercredi 21 mai 2014

L’Editorial du Ministre de la Communication: “Le Temps du Renouveau”.--

Le vent de la déraison qui souffle sur une certaine frange de l'opposition en Haïti, soulève de nombreuses interrogations, de regrettables et troublantes préoccupations. Pourquoi cette obsession maladive à alimenter l'instabilité ? Pourquoi cette propension malsaine à miner le terrain politique avec pour objectif clair de provoquer une éruption ? Pourquoi cette obstination, cette hystérie à vouloir à tout prix enfanter le chaos dans leur pays ?, dans notre pays ? On sait qu'une peur exacerbée peut devenir à ce point morbide qu'elle peut entrainer un comportement bizarre et déraisonnable.

La phobie des élections serait-elle la source de ces vagues de déstabilisation qui déferlent sur les rues de Port-au-Prince ? Une soudaine et brutale prise de conscience de ses faiblesses, de sa friabilité et de son inconsistance pousserait-elle cette opposition, à vouloir de manière pathétique refuser le combat électoral ? C'est une hypothèse plus que plausible… Les expériences douloureuses vécues au cours d'un passé récent devraient pourtant éloigner de ces pratiques délétères et démagogiques les hommes et les femmes politiques d'Haïti. En refusant systématiquement le jeu de l'alternance politique, en voulant à tout prix piétiner et violer les règles du jeu démocratique, dans cette dynamique d'enlisement aveugle dans le marécage infect du chambardement, ils affichent une amnésie plutôt affligeante. Le diagnostic est là.

Une petite faune hétéroclite qui peuple l'univers politique haïtien n'a pas bien appris les leçons du passé et n'a pas su en tirer les enseignements nécessaires. En effet l'histoire d'Haïti regorge de confrontations, d'affrontements, de guerres fratricides qui ont généré bien des souffrances et retardé considérablement notre marche vers le progrès. Nous sommes sortis affaiblis de ces luttes intestines qui n'ont fait que creuser davantage les clivages au sein d'une société condamnée à partager ce bel et magnifique héritage des héros qui ont cousu de leurs fibres patriotiques le bicolore national. Nous devons laisser derrière nous ces périodes d'agitations et de déchirements stériles. Cette frange de l'opposition allergique aux élections, doit se rendre à l'évidence. La tactique du chaos est vouée à l'échec.

La démocratie haïtienne ne sera pas phagocytée par une poignée d'irréductibles qui veulent à tout prix plonger le pays dans le désordre et l'anarchie… N'en déplaisent aux nostalgiques de ces pratiques vilaines et tourmentées, ce temps est révolu. Haïti est définitivement engagée dans une nouvelle ère, celle du renouveau et de l'unité nationale. Le discours du Président de la République à l'Arcahaie en ce dix-huit mai est clairement porteur de cet esprit fédérateur.

C'est un vibrant appel à l'unité, la paix, la stabilité et l'harmonie nationale. Le désordre, les actes de vandalisme, véritable poison pour la démocratie ne sauraient être tolérés. Cette profonde mutation sociale à laquelle aspirent nos compatriotes et qui est initiée par l'Administration Martelly/Lamothe ne pourra véritablement se concrétiser que lorsque dans un grand sursaut patriotique, on prendra la décision de vaincre les démons de l'intolérance et de la division. « Pa Gen Nèg Anwo, Nêg Anba. NOU TOUT SE AYISYEN » Le moment est venu pour qu'on avance ensemble en rangs serrés sur le chemin du changement, du renouveau et du progrès.

Pour que notre pays puisse y parvenir et s'y installer de manière irréversible, tous les acteurs politiques de l'opposition doivent comprendre enfin, l'urgente nécessité de briser cette carapace rebelle qui les rend prisonniers d'un passé dépassé et défunt, de cette diagonale médiocre et contre-productive de la tabula rasa, pour épouser cette nouvelle dynamique de modernité politique qui s'ouvre pour Haïti, en allant aux ELECTIONS.

Dr. Rudy Hériveaux,
Ministre de la Communication

http://haitihebdonews.com/edito-du-ministere-de-la-communication/
____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.
Enregistrer un commentaire