vendredi 9 mai 2014

L’OEA salue la formation du CEP : Desras et les six, dans les cordes!

L'OEA a salué la formation du nouveau CEP mis en place par l'exécutif conformément à l'Accord d'El Rancho. Ce qui confirme la volonté de la communauté internationale de supporter le processus démocratique. Au cours de la journée de ce vendredi 9 mai 2014, les membres du Conseil Electoral provisoire prêteront serment devant la cour de cassation. Ainsi, Desras Simon Dieuseul et le Groupe des six (6) se sont mis les pieds dans le plat. Leur extrémisme politique continue de nuire grandement à la stabilité du pays. Ils sont acculés face à l'opinion nationale et internationale.

Les échappatoires proposés par certains sénateurs, comme Franky Exius, désormais plus moraliste que politique et un Jean Baptiste Bien-aimé dont la langue s'est considérablement adoucie, prouvent que les membres du grand corps se sont fourvoyés et les élections constituent la seule alternative viable pour une sortie de crise.

Les acrobaties du président de l'Assemblée nationale ont contribué à empirer une situation déjà mal engagée. Son coup de dés lors de la signature de l'accord d'El Rancho, avouons-le, est un coup de maître, si toutefois, nous réfléchissons par l'absurde, vu que son comportement a été préjudiciable à la nation. En effet, alors qu'il avait étalé un ensemble de conditions devant l'amener à apposer sa signature au bas du document, le jour venu, il a su trouver un moyen pour s'en démarquer. La perfidie de Desras a coûté gros au pays, et a servi à ralentir considérablement le processus électoral qui devait être incessamment lancé après la signature de l'accord.

La presse s'est trompée de cible dans le cadre de ce dossier et s'est fait prendre dans le jeu de Desras en acculant le sénateur Stevens Benoit qui était visiblement animé de la volonté de faire avancer les choses. Victime transformée en bourreau, le sénateur Benoît avait pourtant reçu mandat de son Président d'assemblée afin de signer le document.

Avec ses pairs du groupe des six, Desras s'engouffre dans les raccourcis anti-constitutionnels cristallisés à travers l'idée de table rase. Aussi, les critiques se révèlent fondés. Nous faisons face en Haïti à une opposition de dénonciation et de destruction par conséquent contre productif, au lieu d'une opposition de proposition, qui devait servir de contre poids afin de pousser le pouvoir en place à une meilleure gouvernance et à mieux adresser les problèmes auxquels font face la population.

Lire la suite :
http://directeinfo.com/loea-salue-la-formation-du-cep-desras-et-les-six-dans-les-cordes/

 
____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.
Enregistrer un commentaire