vendredi 11 juillet 2014

A Delmas 32, Sry Mulyani Indrawati voit des images de changement




    La directrice générale de la Banque mondiale, Sry Mulyani Indrawati, a visité les travaux d'infrastructures à Delmas 32, le lundi 7 juillet 2013.  Accompagnée des membres du gouvernement, dont la ministre de l'Économie et des Finances Marie-Carmelle Jean-Marie, du Représentant résident en Haïti de la PADF, Nadia Cherrouk, Mme Indrawati est revenue sur ses pas quatre années après le tremblement de terre et constate un réel changement dans cette zone urbaine de 111.54 hectares.


« Je suis satisfaite des travaux d'infrastructures réalisés dans les quartiers de Delmas 32. La Banque mondiale continuera à appuyer le gouvernement haïtien dans les travaux de reconstruction et aidera aussi la communauté de Delmas 32 à retrouver une vie normale », a déclaré la Directrice Générale et Directrice des Opérations de la Banque mondiale au micro des journalistes au terme d'un long parcours sous le soleil de midi. Ces travaux d'infrastructures rentrent dans le cadre d'un plan de reconstruction de l'Etat haïtien pour les quartiers défavorisés durement touchés par le tremblement de terre du 12 janvier 2010. La PADF et le BMPAD  assurent la mise en œuvre de ce projet dans la municipalité de Delmas.


Un des bénéficiaires du complexe familial, en  chantier à la rue Durand, Delmond Pierre, n'a pas caché sa joie de voir prendre forme ce qui va être dans quelques mois sa demeure et celle de 17 autres familles. « Je suis impatient. J'espère que les travaux seront réalisés très vite pour que je puisse avoir ma clef en main et commencer une nouvelle vie », a déclaré le quinquagénaire debout parmi la foule de badauds.  La délégation s'est arrêtée un peu plus loin devant le plan de construction d'un  autre complexe capable d'abriter 80 familles. Il sera muni d'un amphithéâtre, d'un espace vert et de terrains de jeux. Tout au long du parcours, des images relatent la différence entre les conditions de vie dans les quartiers avant et après les travaux d'aménagement et de  reconstruction. 


Mme Indrawati, souriante, a pris le temps de converser avec les habitants des quartiers, les interrogeant sur leurs impressions sur les différents travaux réalisés et l'évolution de leurs conditions socio-économiques. « Avant, il y avait  de la boue et de la poussière dans les couloirs, maintenant ça va mieux; des lampadaires permettent de veiller plus tard, je peux étaler mon commerce dans un espace propre et en vivre dignement », a confié à Mme Indrawati une dame entre deux âges. En effet, Prodepur-Habitat a installé à date plus de 300 lampadaires, aménagé 13,5 kilomètres de couloir, réparé 1117 maisons et construit 417 mètres linéaires de route à la rue Pierre Sully. 


Au couloir Olivier, une autre bénéficiaire, Myriam a attesté des bienfaits des travaux d'aménagement. «  Mon fils s'était fracturé le bras en jouant sur cette pente. Je crois que cela n'arrivera plus parce que ces aménagements permettent au mieux la circulation et l'épanouissement des enfants », a-t-elle conclu.
 

Le portefeuille actuel de la Banque mondiale en Haïti est de 78,4 millions de dollars, dont 278 millions de dollars décaissés sous forme de projets d'investissement et de dons à l'appui des politiques de développement. L'institution compte investir 139 millions de dollars dans différents projets, selon une note de la Banque mondiale. Mme Indrawati assure que l'institution continuera à accompagner le gouvernement haïtien dans la réhabilitation des quartiers défavorisés.


Nathalie Cardichon
Le Nouvelliste,

____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
   
  
 
But you can't fool all the people all the time."
 (
   
  Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
   
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
   
  ) dixit Abraham Lincoln.
Enregistrer un commentaire