dimanche 6 juillet 2014

Discours du chef de l'Etat aux Funérailles nationales du professeur Leslie François Manigat.-

5 juillet 2014, 15:44

Madame Mirlande Manigat
Membres de la famille
Membres et sympathisants du RDNP
Représentants des trois pouvoirs,

Amis et alliés,

Vous tous ici présents pour rendre un ultime hommage au Prof. Leslie Manigat,

Nous sommes ici aujourd'hui pour honorer un des fils les plus brillants que notre terre ait produit.

C'est avec beaucoup d'humilité et de respect que je me tiens devant la dépouille du Professeur, Président, Leader, Fondateur du RNDP Lesly François Saint Roc Manigat pour réitérer mes plus sincères condoléances àsa Veuve, Madame Mirlande Manigat, à ses filles Sabine, Roberte, Viviane, Marie Monique et Beatrice, à la famille éplorée, aux amis et alliés, aux sympathisants du RDNP.

A vous, Madame Manigat, sa compagne de route, je présente encore une fois mes plus profondes sympathies pour avoir partagé la vie du professeur durant plus de 44 ans. Cela nous enlève à tous, les prétentions de décliner les multiples facettes de cet homme pluridimensionnel qui a marqué notre histoire contemporaine, voilà pourquoi, je ne cèderai point aux caprices du protocole aujourd'hui, car, il revient à Madame Manigat d'être la dernière à s'adresser au Professeur.

Mesdames et Messieurs,

Je suis là aujourd'hui, avant tout, en tant que citoyen de ce pays, ce pays que nous aimons tous d'un amour fou et inconditionnel, ce pays qui a vu naitre cet humaniste, ce géant, ce patrimoine mondial qu'a été Lesly François Manigat, pour rendre un hommage à cet homme. Un homme qui a professé la rigueur, la foi dans son pays et qui a consacré toute sa vie à la formation de la jeunesse.

En effet, le Professeur Manigat a formé de nombreuses générations, des noms illustres, ici et ailleurs. Des noms qui ont marqué la marche du monde. Il fait certainement partie de ces hommes incompris parfois, à cause de leurs convictions rigides et rigoureuses, mais qu'on accepte finalement parce qu'elles révèlent aussi leur foi en l'avenir de l'humanité.

Le pays a perdu un Haïtien authentique ! 
Le pays a perdu un de ces modèles en voie de disparation!
Le pays a perdu un grand homme !

Même dans sa mort, le Professeur Manigat marque l'histoire de notre pays, car autour de sa dépouille, il réunit toutes les tendances et les appartenances. Ce faisant, il nous lance un message clair, sans ambiguïté : le pays a besoin de tous ses enfants.

Il s'agit désormais de poursuivre l'idéal Manigat, l'idéal de l'unité, l'idéal de l'excellence ! 

Ce sera là, à mon avis, le meilleur hommage que nous puissions lui rendre. C'est une responsabilité qui nous incombe.

La valeur d'un homme réside non pas dans sa capacité de se mesurer à un autre, mais dans sa capacité à reconnaître, qu'en dépit de toutes les différences, les liens humains qui nous unissent sont les plus forts et surpassent tout !

L'accepter comme fait et le pratiquer, c'est faire preuve de sagesse et de maturité !

L'histoire nous jugera sur notre capacité à faire fi de nos divergences, et de nous retrouver comme les dignes héritiers de ceux qui nous ont devancé…De ceux qui ont écrit en lettre indélébile l'histoire de notre pays, tels un Anténor Firmin, un Jean Price Mars, un Emile St Lot, un Lesly François Saint Roc Manigat !

"Les morts sont des invisibles, ils ne sont pas des absents" disait Saint Augustin

Les grands hommes ne nous quittent pas. Les grands hommes ne partent jamais. Leurs âmes immortelles transcendent le temps, leurs esprits éclairent longtemps le chemin pour les générations futures et leur servent de guide.

Jodi a pèt sa-a, se pa sèlman pèt fanmi Manigat.

Se pèt pou tout yon peyi.
Profesè Manigat se yon nan pi bèl tèt kepeyi nou an janm konnen!

Li te gen yon vizyon pou peyi a. Li pote non peyi Dayiti rive byen lwen. Li trase yon liy pou sa kap vini deyè yo ka swiv !

Li fòme anpil generation ki jodia ap sèvi peyi a.

Se moman, pou m di l, nan non tout pèp Haitien an yon gwo mèsi. Mèsi pou jenerosite li nan zafè konesans. Mèsi pou tout sa li bay peyi a. Mèsi pou espri partaj li, mèsi pou tout sakrifis li fè pou Ayiti ka chanje !

Se vre, nou pap oblije konprann tout bagay menm jan. Nou pa oblije dakò sou tout bagay, men en menm tan, li toutosi vre ke :
jenerasyon ki gen pou vini yo, gen pou jijé nou sou kapasite nou, kapasite pou nou bliye differans ideoljik nou, kapasite pou nou bliye apatenans nou, pou nou rasanble an frè ak sè, a chak fwa peyi a bezwen sa; kapasite nou genyen pou nou rekonèt valè lòt la, akspete tande l, menm si nou padakò avè l.

Jodi a fòk nou montre l, sa ki uni nou pi fò pase sa ki divize nou ! Doulè yon nan nou, se doulè nou tout.

Nou sepitit yon sèl tè, nou se pitit yon sèl manman.
Nou se yon sèl kòt fanmi. Nou se Ayiti!

Lanmò Prof Manigat ap kite yon gran vid andedan klas politik la, nan lavi entelektuel peyi nou an. Men zèv li ap pouswiv li, e pandan lontan, sa kap vinn dèyè genyen pou pwofite de zèv sa yo!

Nou koube nou byen ba devan depa sa-a e nou nou salye fanmi ak zanmi ki pataje doulè sa-a.

Ke Bondieu rekonfòte nou! Ke bondie akompanye li nan denye kay li

Cher Président, Monsieur le Professeur
Je vous tire la révérence! Chapeau Bas!
Que la terre vous soit légère!
______________________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!! 
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.
Enregistrer un commentaire