mercredi 9 juillet 2014

Fête de l'Indépendance des Etats-Unis: Discours de l’Ambassadeur Pamela White.-

TRADUCTION NON-OFFICIELLE

Commémoration du Jour de l'Indépendance des Etats-Unis Résidence de l'Ambassadeur
3 juillet 2014

(OBSERVONS UN MOMENT DE SILENCE EN MEMOIRE DE L'ANCIEN PRESIDENT D'HAITI LESLIE MANIGAT)

Alors aujourd'hui mes amis, nous célébrons le 238ème anniversaire de la fondation des Etats-Unis.  C'est un anniversaire qui me donne l'impression d'être jeune.  Vous savez que j'aime faire des discours d'encouragement durant ces événements.  J'aime parler de la beauté d'Haiti et des progrès qu'elle réalise. J'aime parler de la force de l'espoir et la noirceur du désespoir. J'aime faire ce genre de discours pour encourager les gens (Américains, Haïtiens et les gens de toutes autres  nationalités) qui travaillent durement chaque jour pour essayer de faire d'Haiti un meilleur endroit – petit à petit.   On ne peut changer des pays du jour au lendemain.  On doit investir dans les ressources humaines et les institutions et apprendre – que cela prend du temps. Pour ceux d'entre vous qui croyaient que reconstruire Haiti était une chose facile, une sorte d'amusement et qu'il n'y avait aucun défi, vous vous êtes trompés de pays. Pour ceux d'entre vous qui soutiennent et qui défendent le rêve d'un lendemain meilleur pour Haiti (un rêve qui se réalisera), merci.  Que Dieu vous bénisse.

Je crois, et ceci chaque cellule de mon corps, que les leaders d'Haiti se soucient des citoyens haïtiens y compris le plus pauvre des pauvres.  Le budget prévu pour l'alimentation, la santé et l'éducation pour 25% de la population a monté en flèche sous cette administration. Une récente étude a révélé que la pauvreté extrême a diminué passant de 31% à 24% au cours des trois dernières années.  Et c'est beaucoup.  Le taux de mortalité infantile a diminué de 44% depuis 2009, et le pourcentage d'enfants scolarisés a augmenté de presque 50%.  Les récoltes sont meilleures, les emplois augmentent, les enfants sont plus intelligents et jouissent d'une meilleure santé.

Comme je l'admets toujours, non – tout n'est pas certainement parfait en Haiti – il y a trop de corruption, de pauvreté et de violence.  Mais, il y a beaucoup de choses pour lesquelles nous devons être reconnaissants, beaucoup de choses dont nous pouvons vanter les mérites, et il y a beaucoup de choses à accomplir. J'entends des commentaires négatifs de beaucoup de personnes et tout au fond de moi, je dis «vraiment, si vous qui vivez ici ne pouvez trouver les bonnes choses, ne pouvez apprécier la richesse de ce beau pays, qui va donc le faire?»  Projeter une image positive d'Haiti n'est pas seulement une bonne chose pour les affaires ou pour le tourisme, c'est bien pour l'âme même d'un pays. C'est bon pour votre âme.  Nous savons tous que personne ne veut être traité de laid, ou de retardé ou de stupide.  Et la grande majorité des personnes qui disent qu'elles aiment Haiti, la salissent, l'ensanglantent et la fassent paraître comme un pays en haillons et qui n'est pas aimé.  Pourquoi?  J'entends des gens dire «Je le fais pour mon pays!» et je me demande «Vraiment?» Vous lancez des pierres, vous utilisez des armes à feu et refusez de négocier pour votre pays!  Haiti a besoin de paix, de stabilité et de croissance économique. 

Alors que je préparais ce discours, je m'étais mise à penser "Allons Haiti –  mettez-vous ensemble.  Cessez les luttes intestines. Supportez les élections!  A ce moment, j'étais très, très juste.  Et quand par la suite je pensais à l'histoire de mon propre pays, un fait qui m'a sauté aux yeux est que la démocratie est une tâche difficile, souvent sale, parfois violente, et jamais facile ni aux Etats-Unis, ni en Haiti, et ni dans aucun autre pays. Un exemple de ce que je veux dire est la querelle  entre Thomas Jefferson et John Adams.  Et c'est bien juste de les prendre en exemple parce que tous deux sont morts le 4 juillet 1826, exactement 50 ans après la Déclaration de l'Indépendance.  Ils sont aujourd'hui vénérés comme les derniers des pères fondateurs, des hommes qui ont mené la Révolution Américaine et les deux furent présidents. Ils ne pouvaient s'entendre.  Au fait, à un certain moment, ils se haïssaient.  Ils hurlaient beaucoup. 

Lorsqu'ils s'affrontaient dans la course à la présidence, les partisans d'Adams ont ouvertement accusé Jefferson d'être un impie.  Ils ont dit que l'athéisme et le viol seraient ouvertement prônés en Amérique sous Jefferson.  Ils l'ont également accusé de vouloir utiliser les foules pour détruire le pays. Les partisans de Jefferson ont à leur tour accusé Adams de vouloir prendre le pouvoir et diriger par décret, s'auto-déclarant roi.

Est-ce que ces mots vous paraissent familiers? Lâcher les foules? Prendre le pouvoir? Gouverner par décret? Haïti n'a pas inventé ces termes. Deux cent ans déjà, on les utilisait déjà pleinement aux États-Unis d'Amérique.

Voici le deuxième triste exemple. Il y a cinquante ans, en 1964, les noirs dans le Mississippi essayaient de s'inscrire afin de pouvoir voter et beaucoup de blancs (particulièrement le Ku Klux Klan) ont trouvé cela intolérable. En un seul jour (le 21 juin 1964) trois jeunes innocents étaient assassinés pour avoir tenté d'aider les noirs à s'inscrire. Antérieurement, L'Eglise Le Mont Sion a été complètement incendiée parce qu'on avait osé y organiser une réunion pour expliquer le processus d'enregistrement. Des centaines de personnes ont été battues, arrêtées et intimidées. C'était la démocratie à son pire et à son meilleur.  Meilleur, parce que, contre toute attente, des gens fiers et courageux ont protégé leur droit de vote. Des noirs et beaucoup de blancs qui compatissaient à la cause ont refusé d'être écartés, ils ont insisté (et étaient prêts à mourir pour) le droit de vote. Voter n'est pas quelque chose à prendre à la légère, c'est un droit sacré. Des gens ont perdu leur vie pour protéger ce droit.

Alors, si quelqu'un pense que la démocratie est souple et propre, rapide et jolie, il se trompe tout simplement. Parfois, la démocratie blesse.  C'est quelque chose de frustrant. Comme l'a dit Winston Churchill «La démocratie est la pire forme de gouvernement, à l'exception de toutes les autres formes que l'on a essayées de temps en temps». 

Mais, même avec toutes ses imperfections, et tous les problèmes inhérents à toute activité humaine, la démocratie est encore la meilleure façon de gouverner. C'est encore le meilleur moyen de permettre aux gens de s'exprimer, leur donner une voix, non pas pour crier ou au pire ouvrir le feu, mais un moyen d'expression calme dans un bureau de vote pour choisir leurs dirigeants. C'est encore le meilleur moyen de s'assurer que les dirigeants sont choisis par les électeurs à qui il a été permis de faire leur choix en privé, non pas par des démagogues armés à la tête d'une foule.

Ainsi, ce que nous célébrons réellement aujourd'hui sont tous les efforts déployés au cours des centaines d'années par des millions de personnes pour surmonter leurs différences, au moins assez longtemps pour organiser des élections; pour travailler avec des gens qu'ils n'aiment pas pour assurer que les gens ont un droit de vote, et s'engager à participer dans la grande tâche, le sale boulot de la démocratie, ce qui est vraiment quelque chose à célébrer. Si vous tous ici présent ce soir, peu importe le pays dont vous venez, voulez faire quelque chose d'important pour votre pays, assurez-vous que chaque citoyen ait la possibilité de voter. C'est un droit fondamental qui ne devrait pas être refusé à cause de gens qui ont de grandes voix et des égos encore plus grands. Si vous aimez votre pays, aimez d'abord votre peuple et soutenez sa liberté. Vous n'avez pas besoin d'être riche pour voter, vous avez besoin d'une élection pour voter - on doit vous donner la chance de voter. Ceux qui enlèvent aux citoyens le droit fondamental de voter ignorent l'essence de la liberté. Il est plus que triste de penser que des gens partout dans le monde sont privés du droit de voter pour les personnes qu'ils appuient. Permettre à chaque personne, partout dans le monde, d'exercer ses droits de vote est la chose moralement et politiquement correcte à faire.

Alors, levons nos verres ce soir et célébrer non seulement le Jour de l'Indépendance de l'Amérique, mais aussi nous rappeler des gens qui ont perdu leur vie en défendant leurs droits à contribuer pleinement à cette indépendance. Réaffirmons notre engagement à assurer le droit de chaque citoyen de voter. Élevons nos voix avec passion et déclarons avec fierté que nous devons laisser résonner la liberté.

 
____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.
Enregistrer un commentaire