samedi 5 juillet 2014

Gabegie dans les examens du BAC : Justin Métellus risque de récidiver. (Texte de Cyrus Sibert)


Gabegie dans les examens du BAC : Justin Métellus risque de récidiver. (Texte de Cyrus Sibert)  L'organisation des examens du BAC I a été un succès à travers le pays. On a entendu des commentaires favorables d'un peu partout. Les nouvelles dispositions adoptées par le Ministre Nesmy Manigat sont efficaces. Sur le plan administratif, le nouveau Ministre a prouvé qu'un meilleur agencement des ressources au sein du système peut aboutir à de meilleurs résultats. Non seulement les examens ont réussi, mais aussi l'État a épargné deux millions de dollars des dépenses prévues.   Une première en Haïti, un pays qui dépend de la communauté internationale pour financer ses moindres projets sans consentir des efforts pour réduire ses dépenses. Sur cette voie, M. Nesmy Manigat est en train de se faire remarquer comme élément compétent, pratique, intègre, et capable d'implémenter les idéaux de changement du gouvernement.Sous cet angle, on présentait l'organisation des examens du BAC I sur les antennes de Radio Kontak Inter.   Ce qui a entrainé la réaction de plusieurs professeurs du Nord pour signaler certains manquements graves prouvant que les vieux démons avaient ressurgi à travers le Directeur Départemental du Nord, M. Justin Metellus, qui cherchait, à cor et à cri, à rééditer ses anciennes pratiques des années précédentes; causes profondes de ses attaques et tactiques d'intimidation contre ma personne ; pratiques ignobles qu'il utilisait afin de nous présenter, à travers ses fabrications, comme un bandit capable d'attaquer des écoliers.  Une enseignante nous a expliqué la joie qu'elle ressentait en recevant une lettre du Ministère demandant à son école publique de participer à la surveillance du baccalauréat. Après plus de 25 ans de service, c'est la première fois qu'elle a été invitée à surveiller au BAC. Ce fut pour elle un élément palpable prouvant que le Ministère reconnait la contribution des enseignants professionnels s'attelant à instruire nos enfants. Malheureusement, les démons qui dansent dans la tête du Directeur Départemental, M. Metellus, ont voulu autrement !  La lettre qui a été envoyée et reçue dans l'après-midi du vendredi 27 juin 2014, n'a été qu'un vœu pieux du ministère. La Direction Départementale du Nord l'avait ignorée. Plusieurs enseignants qui se préparaient à prendre part à l'organisation du BAC dans le Nord, étaient obligés de rester chez eux. Ils ont été sans doute remplacés par des militants politiques.Des informations rapportent une liste manuscrite de 16 surveillants imposés par M. Jean Ary Lex, coordonnateur du BUDEX (Bureau Départemental des Examens d'Etat qui de concert avec un certain Guillaumetre, le Délégué de Port-au-Prince, a orchestré des manœuvres au profit de M. Justin Metellus.   On ne sait pas exactement le nombre exact de professeurs victimes de cette pratique ; ni le nombre de militants non enseignants ayant intégré le processus ; tout comme l'impact de leur présence sur la session ordinaire du BAC dans le Nord. Mais, un fait est certain, M. Justin Metellus n'a pas changé. Il a utilisé des stratagèmes pour contourner les directives du Ministère de l'Education Nationale et circonvenir les examens à des fins électoralistes.  Pour la 2nd partie de l'organisation du BAC, le ministère doit être vigilant. Les vieux démons dansant dans la tête du Directeur Départemental Nord veulent prendre en otage l'administration de l'éducation afin d'exclure les enseignants et d'utiliser les ressources du système à des fins politiciennes et électoralistes. Faut-il signaler que, selon nos informations, le Ministre Manigat avait demandé à M. Justin Métellus de démissionner, si effectivement, il compte se présenter comme candidat au Sénat.  Cyrus Sibert, Cap-Haitien, Haïti 5 juillet 2014


L'organisation des examens du BAC I a été un succès à travers le pays. On a entendu des commentaires favorables d'un peu partout. Les nouvelles dispositions adoptées par le Ministre Nesmy Manigat sont efficaces. Sur le plan administratif, le nouveau Ministre a prouvé qu'un meilleur agencement des ressources au sein du système peut aboutir à de meilleurs résultats. Non seulement les examens ont réussi, mais aussi l'État a épargné deux millions de dollars des dépenses prévues.
 
Une première en Haïti, un pays qui dépend de la communauté internationale pour financer ses moindres projets sans consentir des efforts pour réduire ses dépenses. Sur cette voie, M. Nesmy Manigat est en train de se faire remarquer comme élément compétent, pratique, intègre, et capable d'implémenter les idéaux de changement du gouvernement.

Sous cet angle, on présentait l'organisation des examens du BAC I sur les antennes de Radio Kontak Inter.
 
Ce qui a entrainé la réaction de plusieurs professeurs du Nord pour signaler certains manquements graves prouvant que les vieux démons avaient ressurgi à travers le Directeur Départemental du Nord, M. Justin Metellus, qui cherchait, à cor et à cri, à rééditer ses anciennes pratiques des années précédentes; causes profondes de ses attaques et tactiques d'intimidation contre ma personne ; pratiques ignobles qu'il utilisait afin de nous présenter, à travers ses fabrications, comme un bandit capable d'attaquer des écoliers.


 
Une enseignante nous a expliqué la joie qu'elle ressentait en recevant une lettre du Ministère demandant à son école publique de participer à la surveillance du baccalauréat. Après plus de 25 ans de service, c'est la première fois qu'elle a été invitée à surveiller au BAC. Ce fut pour elle un élément palpable prouvant que le Ministère reconnait la contribution des enseignants professionnels s'attelant à instruire nos enfants. Malheureusement, les démons qui dansent dans la tête du Directeur Départemental, M. Metellus, ont voulu autrement !


 
La lettre qui a été envoyée et reçue dans l'après-midi du vendredi 27 juin 2014, n'a été qu'un vœu pieux du ministère. La Direction Départementale du Nord l'avait ignorée. Plusieurs enseignants qui se préparaient à prendre part à l'organisation du BAC dans le Nord, étaient obligés de rester chez eux. Ils ont été sans doute remplacés par des militants politiques.

Des informations rapportent une liste manuscrite de 16 surveillants imposés par M. Jean Ary Lex, coordonnateur du BUDEX (Bureau Départemental des Examens d'Etat qui de concert avec un certain Guillaumetre, le Délégué de Port-au-Prince, a orchestré des manœuvres au profit de M. Justin Metellus.
 
On ne sait pas exactement le nombre exact de professeurs victimes de cette pratique ; ni le nombre de militants non enseignants ayant intégré le processus ; tout comme l'impact de leur présence sur la session ordinaire du BAC dans le Nord. Mais, un fait est certain, M. Justin Metellus n'a pas changé. Il a utilisé des stratagèmes pour contourner les directives du Ministère de l'Education Nationale et circonvenir les examens à des fins électoralistes.

 
Pour la 2nd partie de l'organisation du BAC, le ministère doit être vigilant. Les vieux démons dansant dans la tête du Directeur Départemental Nord veulent prendre en otage l'administration de l'éducation afin d'exclure les enseignants et d'utiliser les ressources du système à des fins politiciennes et électoralistes.
 Faut-il signaler que, selon nos informations, le Ministre Manigat avait demandé à M. Justin Métellus de démissionner, si effectivement, il compte se présenter comme candidat au Sénat.
 
Cyrus Sibert, Cap-Haitien, Haïti
5 juillet 2014
 
____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.
Enregistrer un commentaire