vendredi 4 juillet 2014

Un groupe anti-corruption salue les efforts sans précédent en Haïti pour lutter contre la corruption

Publié le 3 Juli, 2014 dans Joseph Guyler Delva (author)

Marilyn Allien (photo: )Marilyn Allien

PORT-AU-PRINCE, Haïti (HCNN) - La dirigeante de la Fondation Héritage pour Haïti, une branche locale de Transparency International, a reconnu mercredi que le gouvernement haïtien a fait preuve d'une volonté politique sans précédent pour lutter contre la corruption dans ce pays des Caraïbes qui a une longue tradition de pratiques de corruption.

Marilyn Allien, qui dirige le principal groupe anti-corruption de la société civile dans le pays, a déclaré que son organisation et d'autres avaient fait un plaidoyer auprès de plusieurs gouvernements antérieurs en faveur d'une loi anti-corruption pour sévir contre les pratiques endémiques de corruption en Haïti, mais les anciens dirigeants n'ont jamais voulu prendre des mesures pour y arriver.

"Il est clair que les dirigeants gouvernementaux précédents n'avaient montré aucune volonté politique pour faire adopter une loi anti-corruption, mais c'est la première fois qu'un gouvernement montre une telle volonté politique pour prendre des mesures pour lutter contre la corruption en Haïti," a déclaré Allien à la Haitian-Caribbean News Network (HCNN), mercredi.

"Nous avons vu des mesures sans précédent prises par l'administration du Président (Michel) Martelly et du Premier ministre (Laurent) Lamothe pour lutter contre la corruption, dont la nouvelle loi anti-corruption", a déclaré Allien. "Mais beaucoup reste à faire, et maintenant que nous avons une loi, elle doit être pleinement appliquée", a déclaré Allien.

Le Président haïtien Michel Martelly a promulgué, le moi dernier, une très rigide loi approuvée par le Parlement après d'intenses efforts de la part du Premier ministre Laurent Lamothe et de l'unité anti-corruption, connue par son acronyme français ULCC, dirigée par Antoine Atouriste.

La nouvelle loi durcit les mesures punitives à l'encontre des personnes impliquées dans la corruption, qui encourent aujourd'hui entre 3 à 15 ans de prison contre 1 à 3 ans, jusqu'à récemment. Beaucoup d'autres sanctions sont prévues.

La Fondation Héritage pour Haïti a également collaboré avec l'ULCC dans la rédaction du texte de loi considéré comme une étape importante dans la lutte contre la corruption dans le pays. Allien a également félicité le Parlement pour avoir approuvé le projet de loi proposé par le gouvernement.

Le Chef de l'Unité anti-corruption, Antoine Atouriste, a déclaré que son bureau a déjà rédigé un projet de loi pour protéger les dénonciateurs et  permettre aux journalistes et au public d'avoir un meilleur accès à l'information gouvernementale. La Fondation Héritage pour Haïti a également contribué à ces efforts. 

Le Premier ministre Lamothe a déclaré la semaine dernière que la lutte contre la corruption était un moyen de lutter contre la pauvreté dans le pays où la plupart des gens vivent avec moins de 2 dollars par jour.

____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!

"You can fool some people sometimes, But you can't fool all the people all the time."
(Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.
Enregistrer un commentaire