dimanche 10 août 2014

Evasion de Clifford Brandt ou le cocktail de la déstabilisation en Haïti.- (Texte de Cyrus Sibert)

Photo : Evasion de Clifford Brandt ou le cocktail de la déstabilisation en Haïti.-  Ce dimanche 10 aout 2014, nous avons appris l'évasion de plusieurs dizaines de prisonniers de la prison civile de Croix des Bouquets.  Parmi les évadés, Clifford Brandt est recherché par la police haïtienne qui a offert une récompense de un (1) million de gourdes pour toute information permettant d'appréhender le dangereux criminel, emprisonné pour kidnapping.  Des opposants politiques qui utilisent l'insécurité comme moyen pour ternir l'image du pays et combattre le pouvoir en place y voient un moyen pour acculer l'exécutif. Mais, personne n'est dupe… Qui ne connaît pas les pratiques des déstabilisateurs en Haïti ?  Le cocktail des déstabilisateurs est ainsi composé :   - Incendies des marchés publics  - Assassinats de ressortissants haïtiens de la diaspora de passage en Haïti, accompagné de grande publicité dans les médias et sur les médias sociaux.  - Assassinats de personnalités connues ;  - Assassinats de parents ou de proches de vedettes ;  - Attaques indiscriminées de civils innocents pour alimenter le climat d'insécurité ;  - Exposition de cadavres extraits des morgues des hôpitaux publiques pour être criblés de balles et  abandonnés dans les rues de la capitale ;  - Evasions de prison.  Après les congrès politiques en Haïti comme à l'étranger, face à l'éventualité d'être jugé pour crime et/ou corruption, on applique le cocktail de la déstabilisation.  Personne n'est dupe! Le peuple haïtien comprend que Clifford Brandt qui a toujours fait la loi en Haïti, a été arrêté et incarcéré sous le gouvernement Martelly/Lamothe qui cherche à attirer des investissements étrangers.   Lors de l'arrestation de ce Clifford Brandt, on a entendu une grande partie de la presse haïtienne vanter l'intervention d'un contact au Département d'Etat Américain qui aurait forcé la main du Président Martelly. On criait que son arrestation a eu lieu parce que l'une de ses victimes avait la nationalité américaine.  Après plusieurs mois en prison, on n'a jamais vu les Etats-Unis demander l'extradition de Clifford Brandt. Aujourd'hui, grâce au cocktail de la déstabilisation, il est en cavale et toutes ces personnes qui refusaient de reconnaître les efforts de l'Administration du Président Martelly en matière de sécurité publique, au lieu d'aller voir le Département d'Etat Américian, responsabilisent le pouvoir en place.  Eh bien… Clifford Brandt sera pourchassé jusque dans ses derniers retranchements, il sera de nouveau arrêté.  Nou te fèl deja, Nou pwal fè'l ankor !  Cyrus Sibert, Cap-Haitien, Haïti 10 Aout 2014
(Photo du fugitif : la #PNH offre 1million de Gdes pr toute information permettant d'appréhender le fugitif Clifford Brandt. Tel: 509 38381111)
Ce dimanche 10 aout 2014, nous avons appris l'évasion de plusieurs dizaines de prisonniers de la prison civile de Croix des Bouquets.  Parmi les évadés, Clifford Brandt est recherché par la police haïtienne qui a offert une récompense de un (1) million de gourdes pour toute information permettant d'appréhender le dangereux criminel, emprisonné pour kidnapping.

Des opposants politiques qui utilisent l'insécurité comme moyen pour ternir l'image du pays et combattre le pouvoir en place y voient un moyen pour acculer l'exécutif. Mais, personne n'est dupe… Qui ne connaît pas les pratiques des déstabilisateurs en Haïti ?

Le cocktail des déstabilisateurs est ainsi composé :

- Incendies des marchés publics

- Assassinats de ressortissants haïtiens de la diaspora de passage en Haïti, accompagné de grande publicité dans les médias et sur les médias sociaux.

- Assassinats de personnalités connues ;

- Assassinats de parents ou de proches de vedettes ;

- Attaques indiscriminées de civils innocents pour alimenter le climat d'insécurité ;

- Exposition de cadavres extraits des morgues des hôpitaux publics pour être criblés de balles et  abandonnés dans les rues de la capitale ;

- Evasions de prison.

Après les congrès politiques en Haïti comme à l'étranger, face à l'éventualité d'être jugé pour crime et/ou corruption, on applique le cocktail de la déstabilisation.

Personne n'est dupe! Le peuple haïtien comprend que Clifford Brandt qui a toujours fait la loi en Haïti, a été arrêté et incarcéré sous le gouvernement Martelly/Lamothe qui cherche à attirer des investissements étrangers.

Lors de l'arrestation de ce Clifford Brandt, on a entendu une grande partie de la presse haïtienne vanter l'intervention d'un contact au Département d'Etat Américain qui aurait forcé la main du Président Martelly. On criait que son arrestation a eu lieu parce que l'une de ses victimes avait la nationalité américaine.

Après plusieurs mois en prison, on n'a jamais vu les Etats-Unis demander l'extradition de Clifford Brandt. Aujourd'hui, grâce au cocktail de la déstabilisation, il est en cavale et toutes ces personnes qui refusaient de reconnaître les efforts de l'Administration du Président Martelly en matière de sécurité publique, au lieu d'aller voir le Département d'Etat Américian, responsabilisent le pouvoir en place.

Eh bien… Clifford Brandt sera pourchassé jusque dans ses derniers retranchements, il sera de nouveau arrêté.

Nou te fèl deja, Nou pwal fè'l ankor !

Cyrus Sibert, Cap-Haitien, Haïti
10 Aout 2014

--> http://t.co/Kf0g46FUb8 ____________________

RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.
Enregistrer un commentaire