jeudi 28 août 2014

Inciter les voyages clandestins, une arme politique Lavalas. -

Ceux qui n'ont pas de mémoire peuvent toujours oublier comment Lavalas avait utilisé les voyages clandestins vers les cotes américaines pour faire pression sur Bill Clinton.
Rien de nouveau chez Lavalas, la tête d'Aristide ne peut plus produire de nouvelles idées ni de nouvelles stratégies politiques.

2014 n'est pas 1992!

D'abord, Aristide a utilisé le couple André Michel et Newton Saint-Juste, TOUT-HAITI et WASHINGTON POST pour attaquer les Clinton. Résultat, il s'est retrouvé avec une intensification des actions en justice contre lui pour corruption, drogue et crime. Sa vie est devenue une misère. Ceux qui le supportent risquent de l'abandonner pour ne pas subir les conséquences de cette bêtise.

2014 n'est pas 1992!

Aujourd'hui, les américains analysent sérieusement cette montée spectaculaire des voyageurs clandestins "board people" qui ressemble étrangement à la situation de 1992, quand le Président Aristide avait incité ses partisans à s'aventurer en haute mer dans le but de faire pression sur le Président Clinton et le pousser à envahir Haïti avec 22000 soldats, pour le ramener au pouvoir. Car, même quand la sècheresse crée une situation économique difficile pour les agriculteurs et les familles dans les communes reculées, elle n'explique pas cette augmentation vertigineuse de "board people" en si peu de temps. Durant les 7 années que Jean-Bertrand Aristide avait passé en Afrique du Sud, lors des périodes de crise similaire, les gens avaient réagi différemment.

2014 n'est pas 1992!

Aristide n'est plus considéré comme le « saint homme » incapable de voler, de tuer ou de trafiquer de la drogue. Aujourd'hui, Aristide n'est plus dans le camp des victimes.

Au lieu de desserrer l'étau autours de lui, ses manoeuvres désespérées n'attireront que la foudre de sos anciens amis qui, aujourd'hui, le considèrent comme un élément encombrant, une brebis galleuse à éviter. Les naïfs haïtiens qui continuent de le supporter se retrouveront avec des représailles qui transformeront leur vie en un vrai enfer.

En conseillant Me André Michel et Me Newton Saint-Juste à adresser une lettre au Congrès des États-Unis, Aristide s'est tiré une balle dans le pied. Car, le clan Clinton voit en lui un ennemi politique à démolir sans perdre de temps.

Aristide doit cesser ses petites combines et comprendre que "2014 n'est pas 1992"!

Cyrus Sibert, Cap-Haitien, Haïti 
____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.
Enregistrer un commentaire