samedi 13 septembre 2014

Pour la Gonave et pour les Gonaviens


Gouvènman Lakay Ou, c'est pour ce samedi à La Gonave. "On ne peut inverser deux cents ans d'injustice au cours de cinq ans, encore moins au cours d'un weekend", souligne Dr Luana, qui n'est pas de la Gonâve, mais qui y est à cause de son travail. Il tenait à féliciter le
gouvernement pour cette initiative et les différents programmes d'intégration sociale engagés.

Faustin II et Ti Mèmenne, souverains de La Gonave

Faustin II et Ti Mèmenne, souverains de La Gonave

Dans une logique anti développement de "pays en dedans et pays en dehors", Haïti a quasiment rejeté pendant deux siècles d'indépendance, une île presque la taille de la Martinique française (800 kms2).

A ce point de vue, le déplacement des membres d'un gouvernement à La Gonâve pour dialoguer avec la population est le plus grand évènement de son histoire. Mettre l'ile et ses deux communes sous les projecteurs, écouter ses habitants, explorer ses potentialités, apporter des réponses urgentes aux problèmes les plus pressants pour améliorer à court terme le sort des plus vulnérables en attendant l'atterrissage des engagements et projets d'envergure. C'est le moment où jamais de présenter son île avec hospitalité et intérêts. Recevoir.

La Gonâve sera sous les feux des projecteurs ce 13 septembre pour accueillir la onzième édition de « Gouvènman Lakay ou». En attendant, un plan spécial de développement de la plus grande des îles haïtiennes est en exécution et est dirigée par une paysanne, Mimose Félix, le seul membre du gouvernement qui n'habite toujours pas à Port-au-Prince. Elle se met en quatre et continue parallèlement avec un diagnostic des besoins et des interventions ponctuelles depuis l'annonce de ce Plan Spécial par le gouvernement.

Le Premier Ministre est arrivé à La Gonâve ce vendredi pour passer la nuit. Il y est arrivé en bateau. "Pour mieux comprendre 9la misère du peuple, dit-il, il faut bien qu'on fasse la décente chez lui." Car trop souvent on se perd dans les mots, les prêt-à-penser et les formules toutes faites.

La santé, l'éducation, la justice, le social et les infrastructures sont prises en compte dans le plan spécial de développement de l'île de la Gonâve mis en branle par le gouvernement. Les responsables de la société civile de l'île sont activement impliqués dans l'exécution de ce plan. Ces derniers ont pris part à une séance de travail présidée le 2 septembre dernier par le Premier ministre Laurent Lamothe au siège même du gouvernement. La rencontre axée sur le plan de développement de l'île s'est tenue en prélude à la onzième édition de ce programme de proximité avec la population « Gouvènman Lakay ou», qui marquera demain un nouveau tournant dans l'histoire de la Gonâve.

Cette Ile a été tellement négligée que ses habitants avaient proclamé leur propre roi en 1925, en la personne de Faustin Wirkus, un marine cantonné à Anse-à-Galet. Il y a régné pendant plus de 4 ans de 1925 à 1929, au nom de Faustin II. Avant lui, Ti Mèmenne avait institué une sorte de communisme monarchique dans la lignée de ses ancêtres de la société congo qui assurait l'ordre sur l'île jusqu'à l'arrivée des américains en 1915 et bien des années après. Des faits historiques d'importance qui témoignent de l'ampleur de cette méprise qui n'a pourtant pas réveillé l'instinct du pouvoir central et du reste du pays. La Gonave a beaucoup souffert et ce clin d'œil ne peut qu'être bénéfique pour ces habitants. Désormais, et grâce à l'engagement du gouvernement Martelly-Lamothe, comme l'Ile-à-Vâche et La Tortue, elle va entrer dans un nouveau cycle pour sortir de son isolement.

L'évènement sera retransmis en direct sur une cinquantaine de stations de radio et de télévision à travers le pays et dans la diaspora et aussi dans des médias "en ligne". La Gonâve est à l'honneur.

HI

____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.
Enregistrer un commentaire