mercredi 19 novembre 2014

Haiti: Besoin de cadavres de l'opposition radicale...#MOPOD #LAVALAS -- Oui, j’ai dit TERRORISTE !

Suite à l'attentat criminel contre des manifestants, le 18 novembre 2014, des responsables du #MOPOD/#Lavalas avaient déclaré sur des médias haïtiens que « des militants avaient trouvé la mort dans la manif du 18 novembre 2014 ». Sur radio Vision 2000, un dirigeant du #MOPOD qui accompagnait Tuneb Delpé a déclaré, avoir constaté et vérifié, deux morts à Delmas 32. Or, jusqu'à présent aucun décès par balle n'a été enregistré dans la zone métropolitaine, ce 18 novembre 2014. Il est clair que ces extrémistes de gauche s'attendaient à des décès par balle pour acculer le gouvernement Martelly-Lamothe et renforcer leur mouvement impopulaire.
 
Nous sommes face à une tendance terroriste inacceptable, comparable aux pratiques de #ISIS #EI #SentierLumineux #TupacAmaru.
 
Faut-il rappeler que le 5 décembre 1990, ces extrémistes de gauche, regroupés autour de Jean-Bertrand Aristide #Lavalas, avaient attaqué des marchands de rue à Pétion-ville dans le but d'acculer le gouvernement Provisoire de Madame Ertha Pascale Trouillot et justifier des représailles contre leurs adversaires politiques. Une attaque terroriste qui avait favorisé l'arrivée de l'extrême gauche au pouvoir, le 16 décembre 1990. Aussi, avons-nous connu dans la capitale haïtienne des attentats à la bombe en novembre 2000 pour justifier la faible participation populaire à la "réélection" du leader #Lavalas, Jean-Bertrand Aristide. L'opération Bagdad est un mouvement terroriste infernal qui a fait plusieurs centaines de victimes innocentes…


Il faut appeler un chat « un chat ». La gauche extrême d'Haïti utilise des pratiques terroristes inacceptables pour imposer sa vision du monde et faire main basse sur le pouvoir d'Etat. Les victimes de ces opérations terroristes sont aussi des humains qui méritent justice et réparation. Si d'un coté, il faut condamner les pratiques répressives de certains dirigeants haïtiens, comme les Duvalier, il faut au moins condamner les pratiques terroristes de l'extrême gauche #MOPOD #LAVALAS. Il n'y a pas de différence entre le kidnapping suivi de la mise à mort du journaliste haïtien Jacques Roche et la récente décapitation du journaliste américain Peter Kassig. #Lavalas et #ISIS #IE tuent des non-combattants pour imposer leur opinion.
 
Cyrus Sibert, Cap-Haïtien, Haïti
19 novembre 2014
 
____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.
Enregistrer un commentaire