dimanche 25 janvier 2015

Le président Jean-Bertrand Aristide accueillait des pédophiles de NAMBLA au Palais National.-


Extrait--

Plus loin, nous avons découvert que ce réseau est rentré en Haïti à partir des années 80. Des pédophiles de l'Eglise Catholique Américaine ont profité des troubles politiques d'après Duvalier pour renforcer leur établissement dans le pays. Le coup d'Etat de 1991 et l'embargo qui s'en est suivi ont rendu les façades d'activités humanitaires indispensables. Les parents et les enfants étaient devenus plus dépendants, les officiers de l'Etat, les superviseurs de IBERS, les responsables de la police et de la justice, y voyaient une source d'opportunités (visas, bourses et pots de vin).

Ces hommes ont cherché à côtoyer le régime Lavalas. Ron Voss, Douglas Perlitz et Michael Geilenfed ont, tous, eu de bonnes relations avec le Président Jean-Bertrand Aristide. Le prêtre exilé, en quête de supports pour retourner dans son pays, n'a pas pris le temps nécessaire pour évaluer ces missionnaires pédophiles qui s'efforçaient à se montrer généreux et bons. Certains ont connu le Centre d'Accueil LA FANMI SE LAVI, d'autres sont allés jusqu'à manifester devant l'Ambassade des Etats-Unis en faveur du retour de la démocratie. Ils ont adopté toute une stratégie pour se rapprocher du pouvoir d'Etat, de la bourgeoisie et des diplomates influents en poste en Haïti, en vue de continuer à opérer tranquillement dans le pays.

Comme nous l'avons mentionné plus haut, nos recherches nous ont permis de découvrir que l'orphelinat Saint-Joseph est lié à une organisation américaine qui prône les relations sexuelles entre les adultes et les enfants. Lors des funérailles de Tom Reeves, le leader de l'organisation NAMBLA (North American Man/Boy Love Association), qui milite pour la réforme des lois interdisant les relations sexuelles entre adultes et enfants et dont l'organisation avait réclamé qu'en guise de fleurs, des sympathisants et amis contribuent en faveur de l'orphelinat Saint-Joseph de Delmas 91, entretenait de bonnes relations avec Jean-Bertrand Aristide, le leader du mouvement Lavalas. Dans le pamphlet présentant sa biographie, l'organisation vante le fait que leur leader avait lui aussi rencontré le Président Jean-Bertrand Aristide, au Palais National.
  
[ Haiti : Liens entre l'orphelinat Saint-Joseph et NAMBLA, une organisation pro-pédophilie. http://reseaucitadelle.blogspot.com/2014/03/haiti-liens-entre-lorphelinat-saint.html?m=1 ]

Il y aussi ce extrait du livre "Notes from the Last Testament: The struggle for Haiti, de Michael Deibert" :
" The Catholic peace movement Pax Christi also continued to voice its support for Aristide, partially as a result of their chief liaison in Haiti, Ron Voss. Voss, an accused fugitive pedophile American priest from Indiana who had settled in Haiti after fleeing the United States and, many said, likely child molestation charges, for his loyality was rewarded by being allowed to live in one of Antoine Izmery's old homes, which he dubbed "the visitation house," and where he frequently held court surrounded by groups of young street boys. It was a sad state of affairs for a leader who had been able to rally such pervasive support during his 1991-1993 exile."
http://books.google.com/books?id=Enjxf6y6LjUC&pg=PT202&lpg=PT202&dq=Ron+Voss+Visitation+House&source=bl&ots=QV0GRbTn5Q&sig=MC4dOrg1Bdzf_2Q3mJjLGREI9Uw&hl=en&sa=X&ei=TOBCU-S6C6LMsQSIkYKgCg&ved=0CDMQ6AEwAzgK#v=onepage&q=Ron%20Voss%20Visitation%20House&f=false

Il y a aussi cet message-email que nous avons reçu - par erreur - du conseil d'administration du projet de Michael Geilenfeld, dans lequel il est dit clairement qu'un officier de la diplomatie américaine en poste en Haïti, supporte l'accusé et fait tout pour décourager les victimes.

[Haiti-Pedophile: U.S. diplomats protect a pedophile. (Evidence)
http://www.reseaucitadelle.blogspot.com/2014/02/haiti-pedophile-us-diplomats-protect.html ]

Ce qui explique pourquoi tous les mouvements de protestation organisés par les jeunes de Saint-Joseph, pour protester contre les pratiques d'abus sexuels ont toujours été avortés. La police, la Justice et l'IBESR n'aident pas les victimes qui n'ont d'autre choix que de retourner implorer le pardon de leur bourreau.

Dossier complet: Haïti, « Terre promise » des prêtres pédophiles américains : Le puzzle! (Texte de Cyrus Sibert):  
____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.
Enregistrer un commentaire