vendredi 27 mars 2015

ALLIANCE HAITIANO-DOMINICAINE: Message à nos frères et sœurs dominicains.- (Texte de Cyrus Sibert)


La République Dominicaine est une nation sœur de la République d'Haïti. Les deux républiques sont fondées par des indigènes qui se sont solidarisés durant 3 siècles d'esclavage, d'oppression colonialiste et raciste. 

Du Cacique Henry à Jean Jacques Dessalines, ensemble, les peuples de l’Ile Kiskeya ont combattu le colonialisme et l’esclavagisme franco-espagnols. Les peuples indigènes de l’Ile, indiens et nègres, ont toujours combattu en faveur de la liberté et de l’indépendance. Après la défaite de l’armée de Napoléon, suivie de l’indépendance d’Haïti, d’autres mouvements d’indépendance et de liberté ont vu le jour sur cette terre. Gregorio Luperon, Santiago Rodriguez, Charlemagne Péralte ont continué dans cette culture de lutte pour la liberté et l’indépendance. 

Les haïtiens et les dominicains ne peuvent pas être des ennemis. Nous sommes deux peuples frères et ensemble nous formons une nation indigène qui a subi les pires atrocités de l’histoire de l’humanité. L’armée indigène fut notre réponse militaire à cette réalité inhumaine. Aujourd’hui nous luttons ensemble pour le développement durable et le progrès. 

Contrairement aux mensonges des colonialistes et des racistes, ces descendants de Nicolas Ovando ou de Rochambeau qui continuent de présenter l’occupation haïtienne comme un désastre pour le peuple dominicain, en 1821, l’armée haïtienne de Jean-Pierre Boyer fut accueillie par des dominicains qui avaient peur pour leur liberté face à des esclavagistes. Car, en 1821, indépendance n’était pas synonyme d’abolition de l’esclavage. Malgré l’indépendance aux Etats-Unis, des noirs et des créoles étaient maintenus en esclavage. Durant, les 22 années d’occupation haïtienne, l’esclavage fut aboli dans la partie Est de l’Ile. 

Aussi, en 1842, la société secrète indépendantiste “La Trinitaria” de Juan Pablo Duarte, de Francisco Sanchez et de Ramon Mella avait-elle le support d’un groupe de clandestins haïtiens connu sous le nom de “La reforme”; ensemble, dominicains et haïtiens avaient combattu la dictature de Jean Pierre Boyer. 

En 1861, soit 17 ans après le départ de l’armée haïtienne de la République Dominicaine, 17 ans après l’indépendance de la République Dominicaine, les colonialistes ont permis le retour de l’Espagne dans la partie Est de l’Ile et menacèrent de rétablir l’esclavage ou de déporter les créoles et les noirs dominicains vers Cuba et Porto Rico. Pour libérer la République Dominicaine de l'Espagne, en 1863, lors de la guerre "Restauration" contre l'Espagne, Haïti supporta la guérilla indépendantiste de Gregorio Luperon et Santiago Rodriguez qui lança ses actions militaires à partir du territoire haïtien.

Haïtiens et dominicains sont frères et sœurs. Ensemble nous avons combattu pour la liberté et l’indépendance. Aujourd’hui, nous travaillons ensemble pour le développement économique et social. Nous sommes solidaires face aux désastres naturels. 

Vive la solidarité haitiano-dominicaine !

Texte de Cyrus Sibert, Journaliste

https://www.facebook.com/groups/alliancehaitianodominicaine/

Photo: El Caribe
Enregistrer un commentaire