mardi 3 mars 2015

Incendie d'un bus, fermeture de Consulats dominicains, Haiti doit etre vigilante.- (Texte de Cyrus Sibert)

L'incendie du bus de la compagnie de transport "capital coach line" à Petit-Goave, ce lundi 2 mars 2015, aux environs de 5 heures PM sur la route nationale # 2, est une menace pour la sécurité nationale. Le gouvernement haïtien doit réprimer ces comportements violents, arrêter les auteurs pour éviter la répétition de ce genre d'événements dans le pays. 

Avec la supériorité militaire de la République Dominicaine, ces gens d'actes violents contre ses ressortissants ne peuvent que fournir un prétexte pour intervenir en Haiti et souiller le sol national. Ce mardi 3 mars 2015, le Consulat Dominicain de Cap-Haitien annonce la fermeture de ses services jusqu'à nouvel ordre en attendant que les autorités haïtiennes fournissent des garanties de sécurité aux intérêts dominicains en Haiti.

Les classes possédantes et le gouvernement haïtien doivent se montrer responsables. La réponse d'Haiti face à la politique anti-haitienne de la République Dominicaine doit être économique. Il faut éviter toute forme de violence. La violation de l'espace du consulat dominicain à Pétion-ville, n'avait pas servi la cause haïtienne. C'est étonnant que le gouvernement haïtien n'a jusqu'à présent pas annoncé une enquête.  Car, l'extrême droite dominicaine peut facilement infiltrer les services secrets dominicains dans le but de provoquer des incidents capables de justifier une confrontation entre les deux pays.

Des individus qui interviennent sur les médias en vue d'appeler à la violence peuvent être des agents provocateurs au service des dominicains. L'incendie du "capital coach line" peut aussi faire partie de ce plan provocateur.

Nous pensons que le gouvernement haïtien doit se montrer vigilant. Le silence des Nations Unies et de ses forces stationnées en Haiti face à la montée de l'anti-haitianisme en République voisine est une preuve qu'Haiti est seule et qu'elle devra gérer seule ses problèmes. Il parait que l'international attend une action dominicaine en Haiti en vue de justifier la destruction de cette armée dominée par des corrompus et des trafiquants de drogue.

Faut-il rappeler que le massacre des haïtiens en 193 a eu lieu juste après l'occupation américaine. Nous devons comprendre qu'à chaque fois que notre sol est occupé, les extrémistes dominicains y voient une occasion pour attaquer notre peuple.

Le peuple haïtien doit exercer des pressions sur les classes dirigeantes pour les porter à adopter une relation haitiano-dominicaine basée sur le respect et la dignité. Aussi, ne faut-il pas tomber dans le piège des médias de la bourgeoise haïtienne qui utilisent le gouvernement comme seul responsable, un bouc émissaire dans le but de cacher la réalité aux masses populaires. Car, si aujourd'hui le gouvernement dominicain adopte des mesures anti-haitiennes, c'est parce que des groupes ultra-nationalistes ont milité en ce sens. Nous devons militer en faveur d'une relation haitiano-dominicaine juste.

Cyrus Sibert, Cap-Haitien, Haiti
3 mars 2015
@reseaucitadelle 
____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.
Enregistrer un commentaire