lundi 30 mars 2015

Opacité dans le processus de recrutement de la PNH.-

Plusieurs jeunes postulants de la Police Nationale d'Haiti (PNH) estiment avoir été renvoyés sans raison valable. Des responsables auraient décidé arbitrairement sur certains dossiers dans le but de faire monter les enchères… question de pots de vin.

Alors qu'hypocritement le gouvernement, la MINUSTAH et les organisations internationales encouragent les femmes à intégrer la PNH, rien n'est fait pour les protéger des abus liés au genre... harcèlement sexuel. 

Ce n'est pas la première fois que des jeunes dénoncent des décisions arbitraires dans le  processus de recrutement de la Police haïtienne. Cette institution qui normalement devait fonctionner dans la transparence de l'Etat de Droit et de la Démocratie, mène souvent ses opérations d'admission dans la plus grande obscurité. Une barrière administrative semble être érigée pour décourager les jeunes. Elle se trouverait, surtout, au niveau du personnel médical et psychologique.

Une commission d'enquête est nécessaire pour faire la lumière sur ces décisions injustifiées qui cause préjudices à des jeunes défavorisés et à des familles démunies.

Cyrus Sibert, Cap-Haitien, Haiti
30 mars 2015 
@reseaucitadelle 
reseaucitadelle@yahoo.fr

Photo : Logan Abassi – UN/MINUSTAH
____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.
Enregistrer un commentaire