Follow by Email / Suivez nous par Email.-

mercredi 29 avril 2015

Nouveau scandale au parquet de Port-au-Prince ---- Libération spectaculaire de Michael Geilenfeld, accusé de pédophilie.-

Ce mercredi 29 avril 2015, le parquet de Port-au-Prince a libéré de façon expéditive Michael Geilenfeld, accusé de pédophilie, de viol et traffic humain sur des enfants haïtiens. 

Geilenfeld, arrêté le 5 septembre 2014, était en détention au Pénitencier National dans le cadre d'une instruction. En janvier 2014, le juge d'instruction Al Daniel Dimanche a rendu une ordonnance de renvoi, demandant à la justice de juger Geilenfeld.

C'est dans ces circonstances que le parquet a décidé de le libérer sans consulter les victimes.

La situation semble se détériorer en Haiti. Les victimes de toutes sortes n'ont aucune garantie.

Cyrus Sibert, Cap-Haitien, Haiti
29 Avril 2015
@reseaucitadelle
reseaucitadelle@yahoo.fr
____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.

mardi 28 avril 2015

Haiti : Des élections avec le Président Evans Paul, donc sans le Président Martelly.-

Le Premier Ministre Evans Paul
Des informations circulant dans les milieux diplomatiques expriment un souhait de voir les élections présidentielles repousser jusqu’après le départ du Président Martelly. 

La libération de Sonson Lafamilia et d’autres scandales semblent convaincre certaines capitales étrangères que des élections, sans un changement de régime, renforceraient le pouvoir de certains gangs criminels. Les rivalités à l’intérieur du mouvement TET KALE laissent entrevoir une obsession à garder le pouvoir par tous les moyens.

S’il est indispensable d’avoir un parlement pour légitimer l’aide internationale et la continuité des programmes de développement, les élections présidentielles pourront attendre.

Le Premier Ministre Evans Paul semble être au courant de cette nouvelle donne. Lors d’une récente rencontre avec le CEP, il aurait même évoqué une révision du calendrier électoral. Cela risque d’aller de révision en révision jusqu’au déraillement du processus donc au départ du Président Martelly.

Dans le cadre de la constitution amendée en vigueur, le bénéficiaire direct d’un tel scénario sera le Premier Ministre lui-même. 

Du consensuel à l’autoritaire, le Gouvernement et le Conseil Electoral semblent être prêts à jouer le jeu.

D’autres secteurs de la vie nationale commencent par questionner les déclarations plutôt extrémistes de dirigeants qui, suivant les accords passés avant le 12 janvier 2015, devraient gouverner par consensus. Ils y voient une menace pour la crédibilité des élection; Car, avec l’esprit autoritaire qui se développe sur la question de décharge, sur la révision budgétaire et sur les changements au gouvernement, qui pourra empêcher au Premier Ministre Evans Paul de manipuler les élections en faveur de son parti ou des alliés de son choix?

Cyrus Sibert, Cap-Haitien, Haiti
28 Avril 2015
@reseaucitadelle
reseaucitadelle@yahoo.fr

Haiti - Elections : L’arme secrète de Jean-Bertrand Aristide.-

C'est un constat, la candidate à la Présidence du Parti Fanmi Lavalas n'arrive pas à décoller dans les sondages. Rejetée par la base du parti, le Dr Maryse Narcisse est de plus en plus impopulaire dans le pays. Certains pensent qu'à moins que l'ancien Président Aristide ne cherche à fermer boutique i.e. liquider son parti, il changera son candidat à la Présidence. A ce carrefour, seule une personne du nom d'Aristide peut réparer les dégâts et relancer Fanmi Lavalas.

Il est bruit que l'ancien homme fort d'Haiti voulait que son parti abandonne la course électorale. Le dossier du Parti Fanmi Lavalas déposé lors de son inscription au Conseil Electoral Provisoire (CEP), présentait certaines failles qui pourraient justifier une expulsion de la course. Une main invisible du Département d'Etat Américain aurait intervenu pour "convaincre" les autorités haïtiennes de l'importance de ne pas fournir à l'homme de Tabarre une excuse afin de justifier ses activités déstabilisatrices. Fami Lavalas est ainsi obligé de rester dans la Course électorale; il est contraint de défendre son mythe de parti le plus populaire d'Haiti.

Or, nous savons que le nombre impressionnant de candidats et de partis politiques engagés dans la course prouve clairement que le leadership politique n'est plus concentré à Tabarre. Les leaders de base, les jeunes des circonscriptions électorales, développent le sentiment d'être capables d'accéder au pouvoir seuls, sans l'appui d'un parrain. Ce sont les partis qui courent après des candidats. 

De plus, les candidats du Parti Fanmi Lavalas sont vraiment faibles, incapables ou impopulaires. Lavalas subit les conséquences du changement générationnel. 

Dans cette circonstance, le Président Jean-Bertrand Aristide n'a d'autre choix que d'utiliser son épouse Madame Mildrède Trouillot Aristide comme catalyseur en vue de galvaniser ses partisans éparpillés ou en rébellion. 

Le seul obstacle pour Madame Aristide étant la question de la nationalité, la candidature au Sénat de la Première Dame Sophia Martelly vient à point nommé. Le Président Aristide à plus d'intérêt dans ce dossier que quiconque. 

Les multiples contestations déposées par des personnalités Lavalas contre Madame Martelly ne visent qu'à aiguiser le débat sur la double nationalité. Les Lavalassiens font semblant de se positionner contre cette candidature, et attendent une décision favorable à Madame Martelly qui leur servira de précédent pour l'introduction de la candidature de Madame Aristide.

La dangereuse intervention de Gary Bodeau sur scoop FM, invitant monsieur Aristide à changer de candidat à la Présidence est un signe annonciateur de cette réalité. Monsieur Bodeau, connu pour être un homme très ouvert, semble vouloir partager avec l'opinion publique un projet politique jusque là secret.  Car, quand nous savons que Monsieur Bodeau dirige un parti venu du Palais National, on ne peut que se demander s'il existe une entente ente le Président Aristide et le Président Martelly sur les prochaines élections.

Il suffit d'observer que la confusion qui règne sur la représentation officielle du régime TET KALE aux prochaines élections Présidentielles joue en faveur de l'ancien Président Aristide; que tout le débat autour de la candidature de la Première Dame Sophia Martelly joue en faveur de Madame Aristide; pour se demander s'il y a une complicité ou si naïvement, le Président Martelly décide de jouer avec le feu. La fin de mandat est la plus importante dans l'exercice du Pouvoir Présidentiel en Haiti. Tristement, on observe trop de négligence de la part de TET KALE. Pourtant, c'est cette partie de fin de mandat qui détermine toujours si l'on sera persécuté, exilé, emprisonné ou lynché.  

Cyrus Sibert, Cap-Haitien, Haiti
28 avril 2015
@reseaucitadelle
reseaucitadelle@yahoo.fr
____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.

lundi 27 avril 2015

Haiti-Elections : Quand des autorités de facto utilisent la Constitution comme arme d'exclusion.-

Certificat de Décharge : Evans Paul met le Président Martelly en garde et s’en remet au CEP.


En réponse à une question du journaliste Wendell Théodore sur le certificat de décharge exigé pour la participation des anciens comptables de deniers publics aux prochaines joutes électorales, le Premier Ministre, non émané du parlement et dont la déclaration de politique générale fait défaut, Mr.  Evans Paul, s’est référé à la Constitution dont l’existence il a passé outre pour s’instaurer à la Primature. Malgré les circonstances exceptionnelles dans lesquelles Mr. Paul a pris fonction comme Premier Ministre, il s’amuse à pontifier sur les prescrits constitutionnels en allant jusqu’à mettre en garde le President Michel Martelly, arguant que ce dernier, en aucun cas, n’est pas habilité à octroyer un certificat de décharge à qui que ce soit. 

Il est d’autant plus inquiétant que l’ancien chef de l’opposition ait oublié dans un laps de temps si réduit qu’il assume la fonction de Chef de gouvernement sans un vote du parlement — donc de facto, par consensus. Mr. Paul, Premier Ministre par décret, s’est contenté de se référer au rapport de la Commission Présidentielle pour rappeler qu’il était convenu que le Président de la République ne devrait pas adopter des décrets en absence du parlement. Mr. Paul, estime que seul le Conseil Electoral de consensus - organe non moins de facto, est habilité à trancher sur cette situation de décharge.


Faut-il rappeler que les Conseillers Electoraux n’arrêtent pas scander sur les ondes des médias que les citoyens qui n’arrivent pas à obtenir un certificat de décharge ne pourront pas participer aux élections.

Les autorités inconstitutionnelles, de facto, qui occupent le pouvoir d’Etat  par consensus, adoptent clairement une position d’exclusion qui démontre clairement leur prétention de garder le pouvoir. Une grande menace plane ainsi sur le processus électoral. On se demande même si cette stratégie  du Premier Ministre de facto ne fait pas partie d’une démarche de déstabilisation du processus électoral.

Cyrus Sibert, Cap-Haitien, Haiti
27 Avril 2015
@reseaucitadelle
reseaucitadelle@yahoo.fr

Libération de Sonson Lafamilia, Evans Paul plaide en faveur de la présomption d’innocence.-

A l'Emisson Le Point Sur l'Actualité de RadioTélé Métropole de ce lundi 27 Avril 2015, le public a eu droit à une intervention du Ministre de Consensus Evans Paul.
 
Malgré ses grandes capacités à jongler avec les mots et les idées, Monsieur Paul a, cette fois-ci, laissé apparaitre l'implication de son gouvernement dans la libération de Woodly Ethéard, le Chef du Gang Galil. 

En réponse à une question du journaliste Wendell Théodore sur cette libération scandaleuse dénoncée par les organisations des droits humains, les organisations politiques, la société civile haïtienne, par les Etats-Unis, et les représentants de la Communauté internationale regroupés au sein du CORE groupe, le Premier Ministre Evans n'est pas allé par quatre chemins pour leur faire la leçon en brandissant le principe de la présomption d'innocence.

Selon Monsieur Paul, au lieu de s'enliser dans la présomption de culpabilité, les critiques devraient considérer la présomption d'innocence de ces gens libérés par son gouvernement.

Monsieur Paul, dont le représentant au Parquet, lors de ce jugement spectacle, avait renoncé aux charges contre les deux chefs du gang Galil, blâme tous ceux qui critique la décision du juge et leur demande d'attendre la décision de la Cour de Cassation.

Au lieu de chercher des faits nouveaux pour réinculper les leaders du Gang Galil accusés d'enlèvement, d'assassinats, de traffic de drogue et de blanchiment d'argent, Evans Paul qui se croit plus malin que tout le monde, demande d'attendre la décision de la Cour de Cassation qui normalement ne décide que sur la forme … "si la loi a été violée". Or, dans ce dossier, le parquet ayant renoncé aux charges, on pourra toujours trouver une explication pour justifier la décision du juge.

La Premier Ministre Evans Paul qui a le mérite d'avoir levé le blocus que son opposition avait imposé sur le processus électoral, une fois devenu Premier Ministre, a ainsi laissé apparaitre la main invisible de son gouvernement dans cette libération.

Comme nous l'avons toujours dit, si le Premier Ministre Laurent Lamothe a pu empêcher aux forces obscures de libérer Sonson Lafamilia, le Premier Ministre Evans Paul pouvait aussi le faire. Donc, ce dernier n'est pas innocent dans cette libération expresse.

Faut-il rappeler que la dernière déclaration du juge Lamarre Bélizaire avant de renvoyer les prévenus du gang Galil prouve que lui aussi, n'est pas convaincu de la présomption d'innocence de ces accusés. " Va, ne pèche plus!" 
Aux yeux du Magistrat, ils sont présumés coupables : 

Cyrus Sibert, Cap-Haitien, Haiti
27 Avril 2015
@reseaucitadelle
reseaucitadelle@yahoo.fr
____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.

vendredi 24 avril 2015

Marc Antoine Acra nie toute responsabilité de son entreprise avec la cocaïne trouvée dans un de ses cargaisons de sucre.-

M. Marc Antoine Acra patron de la société NABATCO ( National Bag and Trading Co. S.A ) est  présenté comme un entrepreneur bien connu dans les Caraïbes et l'AM du Sud.

Suite à la découverte sur un bateau affrété par sa compagnie, dans un chargement de sucre d'héroïne et de cocaïne, le Pdg de l'entreprise NABATCO a tenu à faire une mise au point dans un communiqué de presse.

Il rappelle que son entreprise, Nabatco,  est impliquée dans l'importation du sucre venant de Colombie depuis  20 ans ( il a dû s'en faire du fric, vu la consommation démente de sucre des Haïtiens ) et que sa réputation a toujours été bonne.

Que le bateau en question ne lui appartient  pas mais est la propriété d'une flotte américaine.

Que la cargaison de sucre a suivi toutes les procédures obligatoires de douane et de police obligatoires  avant de quitter la Colombie.

Que Nabatco se tient à la disposition des autorités pour les besoins de l'enquête afin de sortir d'une situation qui nuit au fonctionnement de l'entreprise.

____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.

Andris Riché favorable à l'attribution de décharge aux anciens fonctionnaires de l'Etat.-

Le président du sénat amputé de deux tiers, Andris Riché, a déclaré lundi favorable à ce que les anciens comptables de deniers publics aspirant à briguer des postes électifs ne soient pas pénalisés par l'absence de la commission mixte de décharge qui ne peut être constituée, en dehors de la chambre des députés. 

« Si la cour des comptes, après audit, trouve que leur gestion était propre, ces citoyens ne devraient pas être privés de leurs droits de se porter candidat à un poste électif », a-t-il insisté, écartant toutefois que ce soit le conseil des ministres qui décide de statuer sur leur dossier. 

Le sénateur de l'OPL avait été récemment accusé d'avoir sollicité auprès de la cour des Comptes, la décharge en faveur de l'ancien premier ministre Laurent Lamothe. 

Par ailleurs, M. Riché a jugé excessif et scandaleux le coût des prochaines élections. Selon les estimations faites récemment par le président du CEP, Pierre-Louis Opont, le coût des élections s'élèvera à plus de 50 millions de dollars US. 

« C'est scandaleux », a déclaré l'élu de la Grand'Anse, estimant que la situation économique du pays est trop lamentable, pour qu'on se permette des dépenses aussi faramineuses. Ainsi, il appelle à une utilisation rationnelle des ressources de l'Etat notamment dans le cadre de l'organisation de ces élections. 

Le sénateurAndrisRiché plaide pour que les agents de la fonction publique et les bâtiments de l'Etat soientmis au service de la République lors de ces élections en vue, dit-il, de réduire le coût. 

MJ/Radio Métropole Haïti

Le PM Evans Paul : Pas de parlement, pas de décharge. ELECTIONS INCLUSIVES TET DWAT.- @EvansPaulPM

Dans une interview réalisée ce vendredi 24 avril 2015 sur Radio Caraïbes fm pour marquer les 100 jours depuis l'arrivée de son gouvernement au pouvoir, le Premier Ministre Evans Paul a reconnu que seul le parlement peut accorder décharge aux anciens comptables de deniers publics. 

Pas de parlement, pas de décharge!!! Pas de parlement, pas de gouvernement??? 

Etant donné que Monsieur Paul a pris fonction sans un vote favorable du parlement, il reconnait implicitement la participation aux élections de tous les candidats qui sont dans l'impossibilité d'obtenir un certificat de décharge du parlement.

Pas de parlement, pas de décharge! Nous sommes d'accord monsieur le Premier Ministre. Cette déclaration ouvre la voie à des élections avec tous les candidats. Car, Evans Paul qui avait récemment regretté dans la presse son erreur de jeunesse consistant à combattre la participation d'un secteur de la vie nationale, les duvalieristes, dans le processus politique, ne saurait prôner aujourd'hui l'exclusion de citoyens désireux de participer aux prochaines élections. 

@réseauCitadelle
24 Avril 2015  
____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.

Haïti - Politique : Le Président Martelly en tournée dans le Nord



Haïti - Politique : Le Président Martelly en tournée dans le Nord
Jeudi, le Président Martelly était en tournée dans le Nord, pour s'enquérir de l'état d'avancement des travaux de plusieurs projets. Il s'est rendu à pied à l'École professionnelle de Milot, dont les travaux financés par l'État haïtien à hauteur de 737,000 dollars américains (737,448.37) comprendra 6 filières de formation notamment un laboratoire de Langues et la formation en Guide Touristique.

Ensuite, il a visité l'École Professionnelle du Cap-Haïtien, pour évaluer l'état d'avancement des travaux de réhabilitation et d'agrandissement, financés par la Banque Caribéenne de Développement, à hauteur de 2,2 millions de dollars (2,215.255.22). Une fois achevée, cette école qui pourra accueillir 700 étudiants par session, proposera 10 filières de formation parmi lesquelles l'électricité, la mécanique auto, l'électronique et l'informatique.

Profitant de sa visite au nouveau Centre professionnel du Cap-Haïtien, le Président Martelly, a rencontré les maçons qui reçoivent une importante formation en construction parasismique. Les 20 maçons en formation à Milot et les 40 autres dans les deux Centres de formation qu'abrite le local flambant neuf, lui ont réservé un accueil chaleureux. Il en a profité pour répondre à la principale doléance des apprenants, à savoir leur implication future dans les grands chantiers de l'État.



Un peu plus tard, il a visité le nouveau local de la Direction Départementale des Impôts (DDI) du Nord au Cap-Haïtien, financée par le Trésor Public à hauteur de 20 millions de Gourdes (20,186.686.52) « Leta se ou menm, se mwen menm, se nou tout. Se efò nou chak ki pou edel vanse. Mw felisite ekip DGI a pandan map swete yo bon travay nan efò yap fè pou sou plan ekonomik peyi a, » a déclaré le Chef de l'État.

En fin de journée il s'est rendu sur la Place Notre Dame du Cap-Haïtien pour l'inauguration des travaux de réhabilitation et le dévoilement d'une plaque. La Place Notre Dame du Cap-Haïtien, fraîchement réhabilitée, est située en face de la Cathédrale du Cap, entre les rues F et H, comprend la statue de Dessalines, une fontaine, 200m2 d'espace muni d'équipements de jeux, des allées pavées, des zones de détentes munis de 23 bancs, des espaces bordés de plantes décoratives et 25 poubelles.

Devant une foule importante, le Chef de l'État a lancé le programme de crédit aux Micros Petites et Moyennes Entreprises (MPME) expliquant que « ce programme vise à rendre le financement accessible aux couches les plus défavorisées de la population. L'objectif est de faciliter la création d'emplois durables à travers la stratégie de l'entrepreneuriat. Ce programme de crédit facilitera également la création de nouvelles sociétés anonymes dans le pays ».

Concluant sa tournée, le Président Martelly en a profité pour parler des élections et encourager les citoyens à voter pour les bonnes personnes « Si jodia nou ka konstate chanjman sa yo nan Okap se paske nou te chwazi vote lidè kap panse pou pèp la. Nan eleksyon kap vin la yo se pou nou met tèt nou an plas poun kontinye chwazi moun ki gen pwogram ».

Source: HL/ HaïtiLibre 


____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.

jeudi 23 avril 2015

Haiti-Elections : Laurent Lamothe apporte son support à la 1ère Dame Sophia Martelly.-

Retweeted Laurent Lamothe (@LaurentLamothe):
Nous supportons la décision patriotique de la 1ère Dame @SophiaMartelly de briguer le Sénat de la République. ‪#‎SupportTotal‬ ‪#‎SawSispekLaSeSa‬
____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.