vendredi 22 mai 2015

Et si Cassation déclarait le CEP inconstitutionnel.- (Texte de Cyrus Sibert)


L'utilisation de la Constitution pour écarter certains candidats est la stratégie privilégiée par des secteurs qui récemment invitaient la nation à un consensus national pour le renvoi du parlement, la mis en place du gouvernement inconstitutionnel de Monsieur Evans Paul et la formation de l'actuelle Conseil Electoral Provisoire (CEP) inconstitutionnel de Pierre-Louis Opont.

Cet esprit de consensus devrait guider l'action des dirigeants de cette petite transition politique qui ont pour obligation de toujours tenir compte de l'impossibilité des formalités constitutionnelles dont ils sont les principaux bénéficiaires.

On connait la tradition en Haiti, quand on parle de Consensus, de Concertation, on ne fait que construire une stratégie pour arriver inconstitutionnellement au pouvoir. Et, une fois installé, on devient intransigeant, intraitable, arrogant, autoritaire et on ose même brandir la Constitution pour attaquer les adversaires, exclure ceux qu'on n'aime pas et écarter définitivement ses opposants du pouvoir d'Etat.

Une stratégie autoritaire qui a toujours donné comme résultat, la violence politique. Au temps de l'armée d'Haiti, cette situation aurait créé une intervention des Généraux "pour sauver la nation en péril". Récemment, en 2010, des groupes de jeunes ont dû gagner les rues pour forcer le gouvernement et le CEP à respecter les règles du jeu démocratique.

Ainsi, dans la conjoncture actuelle, des secteurs concernés par cette stratégie d'exclusion comptent plutôt attaquer en justice le caractère inconstitutionnel du CEP. Car, si tout le monde aime la Constitution au point de l'utiliser contre des anciens comptables de deniers publics qui n'ont pas de décharge suivant la procédure Constitutionnelle, les citoyens victimes sont en droit de demander aux Juges de la Cour de Cassation de se prononcer sur le caractère Constitutionnel du CEP de consensus. Ce ne serait pas une attaque contre la décision du CEP qui n'est objet d'aucun recours, mais une action sur la qualité de ce CEP inconstitutionnel qui prétend appliquer la Constitution.

A ce carrefour, n'ayant plus de masque Constitutionnel, le gouvernement et le CEP dits de Consensus n'auront d'autre choix qu'à emprunter la dangereuse voie des rapports de forces et à se préparer à en subir les conséquences.  

Cyrus Sibert, Cap-Haïtien, Haiti
 @reseaucitadelle
22 Mai 2015 
____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
  
 
But you can't fool all the people all the time."
  
 
 (
  
 
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
  
 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
  
 
) dixit Abraham Lincoln.
Enregistrer un commentaire