lundi 18 mai 2015

Leçon morale de la chute de Lamothe : “Accepter la criminalité, la drogue et la corruption”.- (Texte de Cyrus Sibert)

Caricature du nouvelliste illustrant le Premier Ministre Evans Paul face aux besoins du peuple
Les données sont disponibles. Définitivement Laurent Lamothe était l’homme qui combattait la drogue, les gangs criminels, les groupes armés, les kidnappeurs, la corruption…. C’est un jeune qui croit dans le changement par la modernité, par l’entreprenariat, l’ouverture économique, par la compétitivité et les nouvelles technologies. L’homme idéal pour la nouvelle Haiti.

En deux (2) ans et demi, Laurent Lamothe a prouvé qu’il est un homme d’action. De “Pale mete la”  (parole en l’air) Haiti a vécu “ actions et résultats”.

Face à son dynamisme et sa conception moderne de l’avenir, des politiciens traditionnels se sont associés à la bourgeoisie rétrograde pour arrêter la machine du changement.

Si Laurent Lamothe devait inévitablement abandonner la Primature pour préparer les élections présidentielle, la façon dont cela s’est produit et tous les complots anti-Lamothe qui existent, ne peuvent que renforcer les idées négatives sur Haiti et décourager plus d’un.

Cette situation lance un mauvais signal, un mauvais message que d’autres jeunes apprendront en ces termes:

1- En Haiti, il faut éviter de combattre les trafiquants de drogue pour ne pas s’attirer des ennuis; Car même quand les Etats-Unis et d’autres pays amis se disent contre le trafic illicite des stupéfiants, ils ne t’apporteront pas le support nécessaire quand tu seras en difficulté avec les gros trafiquants de la place; Ne sois pas surpris de voir leur ambassadeur supporter l’agenda des trafiquants;

2- En Haiti, on ne doit pas combattre les gangs criminels, ni les groupes armés; Car, l’un de ces jours, ils seront blanchis par des juges corrompus et seront tes interlocuteurs suivant une logique de sortie de crise et de formation d’un gouvernement de consensus;

3- En Haiti, il suffit d’avoir des voitures blindées pour ta sécurité personnelle; il faut éviter de combattre les kidnappeurs pour ne pas t’attirer des ennuis; ne t’en fais pas pour les victimes de l’insécurité, il y a assez d’orphelinat pour prendre en charge leur progéniture;

4- En Haiti, si tu oses attaquer la corruption, tu seras accusé de corruption; les traditionnels et les rétrogrades y ont tout un dispositif médiatique pour détruire ton image et te présenter, sans aucune preuve, comme l’homme le plus corrompu du monde;

5- En Haiti, tu dois éviter d’exiger que des membres de la bourgeoisie traditionnelle s’acquittent de leur obligation fiscale; C’est au pauvre de payer. Les taxes sont faites pour les pauvres candidats aux élections législatives et aux collectivités territoriales. Surtout, il faut pas chercher à combattre la contrebande. Car, les 600 millions de perte en recettes douanières appartiennent à des gens puissants de la capitale qui sont capables de te renverser par des manifestations suivies de recommandations de Commission de sortie de crise;   

6- En Haiti, tu n’as pas besoin de programmes sociaux de type EDE-PEP. Il y assez d’ONGs dans le pays pour s’occuper de ces genres de choses. Les cantines populaires sont très mauvaises pour la stabilité; car, tu habitues le peuple à des repas chauds, ce qui crée une mauvaise habitude;    

7- En Haiti, les gens qui se disent progressistes et révolutionnaires n’apporteront pas le support nécessaire pour t’aider à réussir dans tes efforts de changement; ils sont tellement occupés à lire Marx, Engels et Lénine, qu’ils n’ont pas le temps de voir dans tes politiques publiques des efforts de justice sociale; lors même tu t’associes à de grandes figures socialistes comme Chavez pour introduire dans le pays des programmes au profit des masses, par jalousie, les Grands socialistes haïtiens ne te supporteront pas;

8- Si tu t’obstines à combattre cette réalité pourrie d’Haiti, tu te retrouveras seul face aux démons qui ont toujours contrôlé le pays. D’ailleurs, n’ont-ils pas assassiné le Père de l’indépendance parce qu’il voulait un partage équitable des terres et combattre la contrebande?

Cyrus Sibert, Cap-Haïtien, Haiti
18 mai 2015
@reseaucitadelle
reseaucitadelle@yahoo.fr 
____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
 
But you can't fool all the people all the time."
 
 (
 
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
 
) dixit Abraham Lincoln.
Enregistrer un commentaire