mardi 9 juin 2015

Haïti - Élections : Justice pour tous, sauf pour Laurent Lamothe?

09/06/2015 10:50:42

Rappelons que le mardi 2 juin, dans son jugement prononcé sur la contestation de la candidature à la Présidence de Laurent Lamothe, pour absence de décharge, le Bureau du Contentieux Électorale Départemental (BCED) a écrit dans son ordonnance « [...] d’accueillir favorablement les contestations produites contre le dépôt de candidature du Sieur Laurent Salvador Lamothe ; dit et déclare qu’elles sont fondées ; ordonne en conséquence au CEP de rayer le nom de Laurent Salvador Lamothe de la liste des dépôts de candidature à la présidence aux prochaines joutes électorales relativement à ces contestations » http://www.haitilibre.com/article-14081-haiti-flash-rejet-de-la-candidature-de-laurent-lamothe.html

Alors que le BCED a refusé de prendre en compte l'ordonnance de justice autorisant l'Ex Premier Ministre à se présenter comme candidat et rejeté les argument de la défense invoquant la théorie des formalités impossibles, le BCEN, dans le même temps a rendue une ordonnance en faveur du maintien de la candidature de Josefa Raymond Gauthier dont les avocats ont présenté les mêmes arguments, on lit dans cette ordonnance  « le tribunal de Première Instance de Port-au-Prince, jugeant en ses attributions de référés, a effectivement rendu deux ordonnances, la première est l’œuvre du doyen d’alors, Me Raymond Jean Michel, et l’autre, celle du Magistrat Roosvelt Romulus, respectivement en faveur des citoyens candidats Thierry Mayard-Paul et LSL [Laurent Salvador Lamothe], confirmant la théorie des formalités impossibles [...] ».

Comme le souligne l'ex Premier Ministre « Point n’est besoin d’être un grand clerc en matière de justice pour déceler l’aberration évidente dans cette décision » rappelant que « Pour que la théorie des formalités impossibles soit applicable, la loi stipule que le candidat doit être en mesure de démontrer qu’il avait raisonnablement tenté d’obtenir le certificat de décharge. En ce qui me concerne, je me suis conformé aux exigences légales en sollicitant Audit et Décharge à trois reprises par lettres adressées respectivement à la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif (CSC/CA), en date du 14 décembre 2014, et aux deux branches du Parlement en date du 30 décembre 2014, en qualité d’ancien Premier ministre, de ministre des Affaires étrangères et des Cultes, et de ministre de la Planification et de la Coopération externe».

Visiblement, les démarches effectuées par l’ex Premier Ministre, n’ont pas convaincu le BCED qu’il avait raisonnablement solliciter son certificat de décharge...

Pour Laurent Lamothe « le jugement rendu par le BCED demandant au CEP de rayer mon nom de la liste des candidats vient confirmer les doutes qui planaient sur l’impartialité et la crédibilité des institutions en charge des prochaines élections dans le pays [...] La transparence et la crédibilité qui devraient caractériser le processus sont pour l’instant un leurre, quand c’est la politique de deux poids, deux mesures, qui dicte les décisions qui sont en train d’être prises ».

lire aussi :
http://www.haitilibre.com/article-14114-haiti-elections-complot-contre-lamothe.html
http://www.haitilibre.com/article-14098-haiti-elections-une-veritable-menace-pour-la-democratie-dixit-laurent-lamothe.html
http://www.haitilibre.com/article-14078-haiti-actualite-zapping-electoral.html

HL/ HaïtiLibre 


____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
 
But you can't fool all the people all the time."
 
 (
 
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
 
) dixit Abraham Lincoln.
Enregistrer un commentaire