jeudi 9 juillet 2015

A qui profite l’assassinat d’un cadre au CEP?

Wikenson Bazile

Wikenson Bazile, le responsable logistique au CEP (Conseil Electoral Provisoire) a été assassiné le week-end derniers. C’est ce qu’a rapporté son cousin Jaccéus Joseph, l’un des 9 membres du CEP. Le jeune homme, ingénieur civil, a été abattu alors qu’il se trouvait en compagnie de ses enfants. Une tragédie pour ces innocents qui ont vu de leurs yeux leur père chéri, leur héros succomber sous les balles assassines de voyous habités par le démon.

On ne connait pas encore l’auteur de ce crime crapuleux. On ne peut encore affirmer s’il est lié au conflit opposant le Conseil Electoral Provisoire au “Collectif des Candidats Exclus”.  

Toutefois, on peut constater un désir malsain de certains responsables du processus électoral d’exploiter le cadavre de ce jeune cadre pour faire taire des citoyens exerçant leur droit légitime de critiquer les décisions du CEP et d’exiger leur réintégration sur la liste des candidats. 

Suite aux dénonciations du Conseiller Néhémie Joseph, ceci vient ajouter une pression de plus à cette intimidation constante exercée sur les candidats exclus.

Face à cette situation de confusion et d’exploitation de cadavre en vue de forcer des citoyens à accepter l’inacceptable, on ne peut que recourir à l’analyse.  Et dans ce cas précis nous nous contentons d’analyser le mobile du crime.

A qui profite le crime?

Durant mon passage à Radio Maxima de 2002-2005, Jean-Robert Lalane m’a appris une chose importante: “ Quand tu travailles sur différents dossiers capables de t’attirer des ennuis de secteurs divers, cela ne sert à rien de dénoncer sur les médias un complot visant à t’assassiner. Car, cela peut pousser d’autres secteurs non indexés par tes dénonciations à t’éliminer avec la certitude qu’ils ne seront pas ciblés par l’enquête criminelle qui s’en suivra. Ainsi, le mieux est de renforcer tes mesures de sécurité et de mener une vie semi-clandestine en évitant les habitudes capables de créer des brèches dans ton dispositif de défense. Ainsi, tu surveilles celui qui a exprimé son intention de t’assassiner sans offrir aux autres une opportunité pour t’abattre.”

Suivant ce conseil qui me sert de guide depuis 13 ans, je peux dire que les déclarations de Néhémie Joseph ne font pas des membres du Collectif les premiers responsables de l’assassinat crapuleux de Wikenson Bazile. La police doit, bien sûr, prendre en compte les déclarations de Néhémie Joseph; mais, elle doit aller en profondeur en analysant le MOBILE du crime.

En ce sens, on peut en déduire les faits suivants: 
1- Le meurtre du jeune ingénieur Bazile aura profité au CEP. Avant même que le corps soit refroidi, il a été utilisé dans le but d’acculer le “Collectif des candidats exclus”; 
2- Ce crime aura servi à intimider et même à neutraliser le Conseiller Jaccéus Joseph, membre fondateur du MRA et initiateur de la Plate-forme Pitit Dessalines. Il a été rapporté que ce dernier est un pion au sein du CEP au service de Moise Jean-Charles et de Wesner Polycarpe - tous deux candidats à la Présidence.

A moins d’un simple accident ou autres motifs personnels, il est difficile à croire qu’on assassine un cadre du CEP de façon gratuite sans avoir d’agenda précis. Chercher le mobile et vous trouverez le coupable.

Cyrus Sibert, Cap-Haïtien, Haïti
9 juillet 2015
@reseaucitadelle

____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
 
But you can't fool all the people all the time."
 
 (
 
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
 
) dixit Abraham Lincoln.
Enregistrer un commentaire