mardi 29 septembre 2015

@SenateurMoise Jean-Charles et @DalyValet sur les traces de Papa Doc #Duvalier.-


Le discours duvaliériste aura réussi à instaurer une confusion totale entre les représentations et le réel. Se prenant pour le rédempteur des masses, - selon son discours de prestation de serment du 22 octobre 1957, où Duvalier confirme son rôle d'héritier et de gardien du courant historique-, il croit dominer le pays tout entier. (Hector 1991)

NOTE D'HISTOIRE : Duvalier publia, en 1946, avec Lorimer Denis, < Le problème des classes à travers l'histoire>. Comme le dit Pierre-Charles (1937), "derrière ce titre pompeux, ce cachait l'une des armes les plus efficaces de la duperie duvaliériste parmi cet arsenal démagogique : la division de la société en deux classes: les noirs et les mulâtres." (pp. 33-34) (Pitit Dessalines/Pitit Pétion - ndlr).

Duvalier incita la classe moyenne à agir pour détruire cette hégémonie mulâtre. L'armée lui apporta également son concours, à l'idée qu'il pouvait se laisser manipuler aisément parce qu'il affichait un air naïf et inoffensif. 
François Duvalier fit de la question de couleur le thème fondamental de sa propagande dans l'espoir d'acquérir le soutien de la plus grande partie de la population, c'est-à-dire des noirs. Désireux d'avoir l'appui de tous les secteurs sociaux, il ne se présente jamais à travers ses discours comme un anti-mulâtre, mais le représentant des classes moyennes. (Charles, 1994).

Le discours duvaliériste aura réussi à instaurer une confusion totale entre les représentations et le réel. Se prenant pour le rédempteur des masses, - selon son discours de prestation de serment du 22 octobre 1957, où Duvalier confirme son rôle d'héritier et de gardien du courant historique-, il croit dominer le pays tout entier. (Hector 1991)


(Extrait du livre: Pouvoir, manipulation et reproduction du pouvoir, de Dr Serge Philippe Pierre, 2015)
Enregistrer un commentaire