jeudi 15 octobre 2015

7 CANDIDATS FACE AU SECTEUR PRIVE. LE DEBAT PRESIDENTIEL DE LA CCIO -


DIFFUSION CE JEUDI 15 OCTOBRE.-

Port-au-Prince, le 14 octobre 2015 - Alors que les élections présidentielles approchent, il était important pour le secteur privé de connaître la position des candidats sur les questions majeures du secteur économique. La Chambre de Commerce et d’Industrie de l’Ouest (CCIO) a organisé un débat le 13 octobre : 7 candidats ont répondu à l’invitation et aux questions des modérateurs Roberson Alphonse (Le Nouvelliste) et Cossy Roosevelt (Challenges Magazine) pendant plus de deux heures et devant près de 400 personnes réunies au Karibe convention Center. Les premières diffusions du débat sont programmées sur les chaines TV Caraïbe et Canal 20 le 15  octobre.

« Qu’est ce que notre prochain président a dans son « djakout » à propos du secteur économique ? Quelles solutions nos candidats prévoient-ils face aux problématiques de l’économie haïtienne ? Nous souhaitions avoir une opportunité d’évoquer ces thèmes et de les rencontrer  au cours d’un débat constructif et organisé tout en étant équilibré et juste », confie Christopher Handal, Président du conseil de la CCIO. La CCIO a ainsi organisé ce débat en partenariat exclusif avec Challenges, Le Nouvelliste et Radio TV Caraïbes.

Dix candidats, les mieux placés dans les sondages récents pour la présidentielle (Brides, Nouvelliste, Harfos/Radio Caraïbes), ont été invités par la CCIO. Sept d’entre eux ont accepté, lorsque leurs agendas de campagne le permettaient.

Pendant plus de 2 heures, ils ont répondu aux questions sur les thèmes de l’emploi, du cadre économique des entreprises (légal, financier, investissement, fiscalité) ou de la production nationale. Les règles du jeu, strictes, furent partagées à l’avance avec les participants : 1) des temps et modalités de réponse et de réplique déterminés ; 2)  des questions préparées : la première orientée sur le parcours de chacun, les deux suivantes, tirées au hasard et la dernière identique pour tous, leur donnant l’opportunité de convaincre de voter pour eux.

La CCIO compte près de 250 membres qui représentent près de la moitié des recettes fiscales du pays. « Nous créons des emplois, nous payons des taxes, nous sommes les partenaires de l’Etat dans l’effort de développement, même dans les temps difficiles. Alors connaître la position des candidats sur la contrebande, la protection de la production nationale, les secteurs de l’énergie et des mines, c’est essentiel » a conclu le président.

Le débat du 13 octobre a rempli sa mission. Le public, nombreux et enthousiaste, s’est montré très satisfait de cet événement dont le rythme et les échanges on fait la qualité. « Un débat dont la préparation et la tenue rivalisaient avec ce que l’on voit sur les chaines américaines» entendait on à la sortie.

Crédit photo : T.Mora - Challenges.
Enregistrer un commentaire