mercredi 28 octobre 2015

Cap-Haitien-Elections : VERITE sur l'accusation de fraude électorale dans le Centre de vote de Fort Saint-Michel.-


En effet, le jeune Jeff Métellus Robenson, un élève de classe terminale et de la Cathédrale du Cap-Haitien, a été pressuré par des partisans du candidat à la députation pour Cap-Haitien, Eddy Jean-Pierre de Fanmi Lavalas qui voulaient voter illégalement. Menacé et sans défense, Jeff a signé de force les bulletins en utilisant un faux nom "Jacky Michel" en vue de pouvoir les éliminer lors du dépouillement. Cette technique a été enseignée aux membres des bureaux de vote, pour échapper à la violence des partisans intolérents. Une action qui prouve que le Président du bureau 12 de Fort Saint-Michel ne partagait pas l'objectif des partisans du candidat qui le menacaient.

Au dépouillement, les mandataires du candidat au profit duquel les menaces ont été faites ont crié au scandale. Selon, le père du jeune élève de classe terminale, la femme du candidat qui est juge a organisé le constat avec un juge proche en vue de tirer avantages politiques de cet incident banal.

Il réclame la libération de son fils qui n'a rien fait de mal et qualifie son action comme louable vu qu'au lieu de pactiser avec les partisans Lavalas qui avaient envahi son bureau, il a preféré miner leur action, parce qu'ils ne figuraient pas sur la liste des électeurs habilités à voter dans son bureau.

L'ironie dans l'affaire du Centre de vote de Fort Saint-Michel : Le jeune Jeff Métellus Robenson et son père sont des partisans de Moise Jean-Charles, aujourd'hui victimes de Pitit Dessalines de Fanmi Lavalas. Lolll! Ala Pay!!!

Cyrus Sibert, Cap-Haitien, Haiti
@reseaucitadelle
reseaucitadelle@yahoo.fr
____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.
Enregistrer un commentaire