dimanche 25 octobre 2015

Haïti - FLASH : Martelly a voté, violence et arrestations en hausse, la PNH ne chôme pas... #HaitiElections

25/10/2015 11:19:14

Haïti - FLASH : Martelly a voté, violence et arrestations en hausse, la PNH ne chôme pas... #HaitiElections
2 membres des partis « Pitit Desalin » et de « Verite » ont été arrêté à Pilate (Nord), pour une raison encore non-connue. Un début de manifestation a été dispersé par la police à Pilate. Au Cap-haïtien des tirs ont été entendus à proximité du Centre de Vote de Blue Hills, la PNH a riposté. Tandis qu'à Pignon des jets de pierre sur un Centre de vote ont été rapporté.

À St Michel de l’Attalaye, la police a arrêté 3 personnes, parce qu’elles tentaient de semer le trouble dans cette commune, l’une de ces personnes avait en sa possession 4 mandats de 4 partis politiques...

Notre correspondant à Petit-Goâve, Guyto Mathieu, nous rapporte que la police de la ville a arrêté à Petit-Goâve, aux abords des bureaux de vote 17 jeunes garçons suspects venus de différentes zones de Port-au-Prince : Delmas, Nazon, Cité Soleil, Tabarre, Aéroport... Ils sont actuellement incarcérés au Commissariat de Petit-Goâve.

Le Président Michel Martelly accompagné de son épouse Sophia Martelly se sont rendu au centre de vote du Lycée de Pétion-ville, ils ont voté au bureau #47 et le Chef de l'État n'a fait aucune déclaration.

Le CEP à transféré le Centre de vote du lycée Toussaint au collège Élie Dubois a cause de l'aménagement du nouveau local. Tous les électeurs devant voter au lycée sont invité à le faire à Élie Dubois.

Au bureau #17 du Centre de vote Saint Vincent de Paul des bourrage d'urnes du parti Lavalas sont rapporté.

A Cité Soleil, à l'intérieur des bureaux de votes il y a beaucoup trop de monde... 

Pour les municipales, les citoyens ont des difficultés à identifier les cartels en l'absence de photos sur les bulletins.

Un homme a été arrêté au Centre de vote du Lycée Jean Mary Vincent car il avait pris des bulletins dans un bureau pour aller voter dans un autre.

La police rappelle qu'il est interdit de porter des armes, de faire usage de violence et de détruire le matériel électoral sous peine d'arrestation conformément au décret du 2 mars 2015.

Celso Amorim, le chef de la mission de l'OEA, qui a effectué un passage éclair au Centre de vote des Frères de l'instruction chrétienne (FIC) à Pétion-ville, a estimé que jusqu'ici les élections se déroulent très bien, il a félicité le CEP pour les dispositions prises en vue d'éviter que les irrégularités du 9 août se reproduisent.

Certaines personne indique que l'encre apposé sur l'ongle du pouce après le vote n'est pas indélébile, même constat que lors des élections du 9 août.

Suivez toute la journée les élections en Haïti sur HaïtiLibre

Lire aussi :
http://www.haitilibre.com/article-15567-haiti-flash-retard-fraudes-violence-moderee-nombreuses-arrestations-haitielections.html
http://www.haitilibre.com/article-15566-haiti-flash-une-organisation-d-observation-electorale-exclus-pour-fraude.html
http://www.haitilibre.com/article-15564-haiti-flash-premier-tour-d-horizon-des-cv-un-candidat-arrete-pour-fraude-haitielections.html
http://www.haitilibre.com/article-15563-haiti-flash-les-elections-debutent-en-retard-securite-renforcee-haitielections.html

HL/ HaïtiLibre 
Enregistrer un commentaire