vendredi 6 novembre 2015

Le refus des politiciens de la République de Port-Au-Prince d'accepter le vote national justifie la sécession en ‪#‎Haiti‬.-

Peut-on toujours accepter que des lumpens de la capitale haïtienne nous imposent leur volonté politique? Après 3 années de manifestations violentes, ils ont renversé le gouvernement progressiste de monsieur Laurent Lamothe et imposé un gouvernement illégitime de facto. Aujourd'hui, ils osent ignorer avec dédain le vote des régions, la volonté des agriculteurs, des planteurs et des paysans. N'est-il pas temps de remettre en question l'existence même de cette hypocrisie nationale qu'est l'Etat d'Haiti?

Les habitants du "pays en dehors", du "pays réel", n'ont-ils pas aussi le droit de décider de l'avenir politique de ce pays? De quel droit des militants de Bel-Air osent-ils mépriser le vote des paysans de Jean-Rabel, de Bombardopolis, de Baie de Haine, de Mare Rouge, de Mont-Organisé, de Carice et de Saint-Raphael, les considérant comme des citoyens de second rang?

On connait les méfaits du caporalisme agraire de Boyer qui a permis de payer la dette de l'indépendance d'Haiti. Les agriculteurs, les paysans, les habitants des villes de province ont payé la dette de l'indépendance d'Haiti, ce pays leur appartient. 

Ce comportement anti-démocratique de politiciens de la capitale haïtienne, des médias de Port-au-Prince et des lumpens de bidonvilles ne peut que justifier un mouvement radical de sécession. Car, la centralisation et la concentration de l'économie et des ressources dans la zone métropolitaine sont inacceptables.

Face à l'arrogance des gens des villes et au silence complice de la communauté internationale qui cautionne ce non sens démocratique, il faut à ce pays un mouvement des régions capable d'opposer une violence révolutionnaire aux petits mercenaires réactionnaires des villes. Les villes de province doivent se préparer à réagir de façon radicale. 

Cyrus Sibert, Cap-Haitien, Haiti
reseaucitadelle@yahoo.fr
@reseaucitadelle
____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.
Enregistrer un commentaire