lundi 14 décembre 2015

Flash!!! #Haiti : Portez plainte contre un prédateur sexuel et vous serez accusés d’association de malfaiteurs.-

Toutes les victimes qui ont porté plainte contre Michael Geilenfeld sont accusées d’association de malfaiteurs au bénéfice de l’ancien directeur de l’orphelinat Saint Joseph dont le dossier est entendu actuellement par la Cour d’Appel de Port-au-Prince.

Ce lundi 14 décembre 2015, à notre sortie de séance de la Cour d’Appel, un huissier a informé l’une des victimes que le Juge d’instruction Joseph J. Fanfan a émis des mandats de comparution pour tous les plaignants qui sont accusés de tentative d’assassinat, de menaces de mort et d’association de malfaiteurs sur la personne d’un individu inconnu.

L’américaine Valerie Dirksen, une ancienne contributrice de l'orphelinat Saint-Joseph, révoltée par les allégations répétées d’abus sexuels sur des enfants haitiens et qui apporte son support à sept (7) nouvelles victimes par amour pour les enfants haitiens dont elle a adopté deux (2) actuellement à l’Université dans l'Etat d'Atlanta, n’a pas été épargné. Emile Milien, lui aussi victime et témoin à charge résidant à Boston, Massachusset est aussi accusé et doit comparaitre devant le Juge Joseph J. Fanfan.

Ce sont ces genres de pratiques que nous qualifions de manoeuvres sombres et qui donnent une idée de l’état de la justice haïtienne. En République Dominicaine, le Barreau de Santo Domingo avait opté pour la défense des enfants victimes du Nonce Apostolique accusé d’abus sexuels sur des enfants dominicains. Le devoir de défense n’exclut la pas la moralité ni un sentiment national face à un fléau qui menace tous les enfants haitiens à savoir " l’offensif des réseaux modiaux de pédophiles vers les pays en voie de développement".

Le juge Joseph J. Fanfan a t-il été induit en erreur? Comment le parquet du Tribunal de Première Instance de Port-au-Prince qui a fait appel de la décision rendue dans des conditions irrégulières en avril 2015, peut-il transférer une plainte fantaisiste contre tous les plaignants, victimes et supporters au Cabinet d’instruction? Les avocats de Geilenfeld cherchent t-ils à faire fuir les victimes et plaignants? Peut-on parler de progrès de la justice haitienne avec la création du CSPJ (Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire) si de telles pratiques sont possibles dans la capitale haitienne?

En plus de ce jugement rendu - au mois d'avril - en absence des plaignants et des témoins, cette derrière manoeuvre sombre servira à jeter le ridicule sur la justice haïtienne! 

Cyrus Sibert, Cap-Haitien, Haiti
@reseaucitadelle
reseaucitadelle@yahoo.fr



























Enregistrer un commentaire