mercredi 2 décembre 2015

Le G8 ne fait pas confiance à Jude Célestin.- (Texte de Cyrus Sibert)


Il n’y a pas de doute, Jude Célestin devait affronter l’un des 53 candidats à la présidence au second tour. Les sondages l’avaient prévu, aucun candidat ne pouvait gagner dès le 1er tour. Logiquement, Jude Célestin ne peut rien reprocher au CEP. Son espérance mathématique est donc comblée.

Aujourd’hui, voilà Jude Célestin au second tour. Pourtant, les particules perdants refusent de marcher derrière lui.

Définitivement, même perdants, les 7 autres candidats ne voient pas en Jude Célestin leur représentant, leur leader. Le pauvre Jude doit toujours être relégué au second plan : Préval dans le temps, Anacasis Jean-Hector et aujourd’hui, huit (8) candidats perdants.

Or, il est clair que le G8+ ne cherche pas l’élection de Monsieur Célestin, mais une transition politique à partir de laquelle ses membres pourront se porter, de nouveau, candidats et ré-affronter Jude Célestin qui n’aura aucune chance de les battre, vu que personne ne prendra au sérieux un homme incapable d’identifier ses intérêts. 

Si vraiment, le G8 faisait confiance à Jude Célestin, ses membres auraient exigé des mesures pour empêcher des fraudes lors du second tour, profité du nombre réduit de candidats pour résoudre avec le CEP ce problème de mandataires, mobilisé leur base pour prouver au monde entier que la légitimité populaire n’est pas du coté du candidat du pouvoir TET-KALE, tout en négociant le prochain gouvernement avec le Parti LAPEH.

Cyrus Sibert, Cap-Haïtien, Haiti
@reseaucitadelle

2 décembre 2015


Enregistrer un commentaire