vendredi 1 janvier 2016

Discours-Bilan du Pdt Martelly aux Gonaïves : " 2e Tour des Elections Présidentielles fixé au 17 janvier 2016.-

‘Discours-Bilan du Président @MichelJMartelly aux Gonaïves #Haiti (01-01-2016)’ on #SoundCloud #np : "Deuxième Tour des Elections Présidentielles fixé au 17 janvier 2016."

------------------------

Extrait du discours du Président Martelly :

« [...]

Gonaïviens, Gonaïviennes,

Haïtiens, haïtiennes,

Le 1er janvier ramène le temps d'une double célébration, la fête de l'an nouveau et l’anniversaire de la proclamation de l'Indépendance de notre pays. En cette occasion je dis une double bonne fête à tout nos compatriotes en quelqu'endroit de la terre où ils se trouvent. D'abord pour leur souhaiter une année 2016 prospère et heureuse mais surtout pour les inviter à se plonger dans le souvenir du 1er janvier 1804, cette date essentielle de notre illustre passé où nos Pères consacrèrent leur victoire définitive sur l'esclavage et créèrent pour nous le donner en héritage, un État souverain.

Il me plait de commémorer ce 1er janvier d'il y a 212 ans parce que ce jour là, l'unissons des cœurs et des esprits portaient notre Nation sur les fonts baptismaux.

C'est donc à cette sublime communion des âmes, que je souhaite que notre pays revienne. C'est cette unité que nous devons à tout prix retrouver pour que notre Nation reprenne sa marche conquérante vers la prospérité et le progrès. Car depuis trop longtemps, nous nous fourvoyons dans les amers et désastreuses expériences de luttes fratricides stériles. Depuis trop longtemps nous nous acharnons à nous combattre jusqu'à allez dans une fureur bête et aveugle, détruire une partie du peu dont nous disposons. Qu'allons nous laisser en héritage et surtout en exemple à nos enfants si nous n'arrêtons pas ce jeu macabre et stupide qui embraye notre pays en marche arrière ?

Je comprend que les énormes disparités dans notre société peuvent parfois créer des frustrations qui amènent à des désespoirs ravageurs. Mais est-il intelligent à se laisser aller à des pulsions de destructions, qui à l'analyse n'apporte que des satisfactions primaires et infantiles de la table rase à ceux qui se complaisent et en fait, appauvrissent encore d'avantage le pays tout entier. Il est donc encore plus que temps haïtiens, haïtiennes, que nous nous réveillons adulte et mature et que nous nous comportions en responsables, conscient de nos devoirs envers la Patrie commune.

Je l'ai tellement bien compris, que dès les premiers moments de ma présidence, je me suis investi sans réserve à bousculer les pesanteur qui paralysent notre effort de peuple, en vue d'ouvrir l'horizon de l'avenir d'Haïti au souffle de la démocratie, de la prospérité et du progrès partagé pour tout ses fils.

Conscient de cette impératif de dépassement continu qui stimule nos gènes, c'est à travers 5 thème de combats que j'ai schématiquement intitulé les 5 E que s'est exercé l'action présidentielle.

[...]

Malgré les écueils dressés sur mon chemin et les oppositions intraitables, je me suis maintenu inlassablement dans ma longue marche vers la consolidation de la démocratie avec la tenue des élections présidentielle, législatives et locale réalisé par une CEP indépendant.

La réussite de ces élections constitue un jalon important sur la voie de la stabilité du pays et de la transition politique le 7 février 2016, une transition que je souhaite apaisée, sereine et démocratique.

[...]

Mon sens du devoir, du sacrifice envers ma patrie explique bien pourquoi je me suis donné avec autant d’acharnement, autant de dévouement au cours de ce quinquennat pour qu'ils n'y ait plus de réfugié du séisme du 12 janvier occupant des tentes insalubres sur nos places publiques, pour qu'il n'y ait plus d'enfant en dehors du circuit de l'éducation, pour qu'il n'y ait plus de compatriotes en dehors du réseau de l’emploi, des soins sanitaire, de l'habitat décent, des normes juridictionnelles équitables. En même temps, sont jeté les fondements de l'État de Droit à partir duquel s'est réinstallé la confiance en nos institutions et renforcé l'attractivité de notre pays pour les investisseurs.

[...]

Sous ma gouverne le plein exercice de tous les droits et libertés n'a pas eu à faire face ni à la force, ni à la peur et ni à l'intimidation, ce qui explique certaines dérives constatées qui sont venues souvent troubler la Paix publique. En tant que Chef d'État, je me suis toujours comporté en vrai démocrate et c'est frappé de cette épithète avec cette corbeille d’accomplissements que je compte aujourd'hui à l'actif de ma présidence, que je le présenterais devant le tribunal de l'histoire, car petit à petit Haïti a changé

[...]

Peuple haïtien,

La journée du 1er janvier que nous célébrons aujourd'hui c'est une des dates les plus importantes du pays d'Haïti, cette commémoration doit nous rappeler tous les sacrifices faits par nos ancêtres pour nous donner ce bout de terre, où aujourd'hui nous pouvons vivre libre, fonder une famille, élever nos enfants dans le respect et la dignité.

[...]

Aujourd'hui les crises politiques, les problèmes économiques et les catastrophes naturelles nous ont déjà donné trop de retard sur le chemin qui doit nous mener au développement et à la démocratie.

Pour moi il est très tard, je dirais pas qu'il est trop tard, mais il est très tard, nous avons tellement passé de temps à nous battre, que tous les pays de la zone ont prit les devants sur nous.

Il est très tard, oui il est tard... Le jour est arrivée pour nous unifier, de mettre nos différences de côté, de montrer au monde entier que nous méritons cette indépendance que nos ancêtres ont donné leur sang. Le jour est arrivée pour que nous changions de mentalité, que nous nous servions de nos forces et courage pour construire un autre pays, un pays que les autres peuples sur la terre puissent respecter.

Ce combat nous devons le faire ensemble [...] travaillons ensemble pour ce développement que nous cherchons et que nous avons besoin, ce développement ne viendra pas du désordre, dans les blocages des rues...

[...]

Hier le 31 décembre j'ai reçu deux lettres du CEP, une lettres où il envoi les résultats des élections législatives pour les publier et une autre lettre où ils m'expliquent que pour respecter la rentré parlementaire du 11 janvier et l'investiture du nouveau Président le 7 février, les élections doivent être organiser au plus tard le 17 janvier 2016, cette semaine je vais sortir un arrêté invitant le peuple à voter le dimanche 17 janvier 2016.

Je demande à tous de respecter les règles du jeu, je demande à tous les fanatiques et partisans de rester calme, je vous demande d'aller voter en masse comme il se doit, allez voter pour la personne que vous pensez qui vous représentera le mieux.

Je souhaite à tous les candidats bonne chance

[...]

J’espère que le prochain parlement fera tout ce qu'il faut pour collaborer avec le prochain Président, parce que ce n'est pas la politique de la chaise vide qui veut dire faire de la politique. La politique ce n'est pas bloquer les projets, ce n'est pas ne pas voter les lois qui veut dire faire de la politique [...]

Il faut que tous les pouvoir collaborent pour mettre le pays sur les rails et le faire avancer.

Je souhaite une bonne année et une bonne fête de l’Indépendance à tous les haïtiens,

Que Dieu vous bénisse,
Ayibobo pou pèp Ayisyen,
mesi anpil, à la prochaine »
____________________

RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
 
But you can't fool all the people all the time."
   
  
 
 (
   
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
  
  
 
) dixit Abraham Lincoln.
Enregistrer un commentaire