samedi 23 janvier 2016

L'Union européenne demande un nouveau calendrier électoral.-

L'Union européenne demande un nouveau calendrier électoral

Posted by hougansydney.com on Saturday, January 23, 2016 Under: Diplomatie



L'Union européenne a demandé samedi qu'un « nouveau calendrier électoral » soit rapidement arrêté en Haïti, afin que les électeurs puissent « exercer pleinement leurs droits politiques », après l'annulation de dernière minute vendredi de l'élection présidentielle controversée prévue dimanche pour « raisons de sécurité ».

« L'Union européenne a pris acte de la décision du président du conseil électoral provisoire (CEP) de reporter, pour des raisons de sécurité, le second tour des élections présidentielles prévues ce dimanche », a indiqué dans un communiqué publié à Bruxelles la chef de la diplomatie européenne, Federica Mogherini.

Le second tour de l’élection présidentielle et des législatives partielles étaient prévus dimanche, mais l’opposition a multiplié les manifestations pour dénoncer « un coup d’État électoral » fomenté par le président Michel Martelly. Plus d’une douzaine de bureaux électoraux ont été incendiés ou attaqués en province dans la nuit de jeudi à vendredi.

Pierre-Louis Opont, le président du CEP, a justifié le report du vote, annoncé à moins de 48 heures des scrutins, par l’« ensemble d’incidents et d’actes violents sur l’ensemble des infrastructures du conseil ». Il n’a donné aucune nouvelle date.

Garantir l'ordre constitutionnel

« Dans ce contexte, un nouveau calendrier électoral doit être arrêté rapidement afin de garantir l’ordre constitutionnel et la continuité de l’État et permettre aux électeurs haïtiens d’exercer pleinement leurs droits politiques », a estimé Mme Mogherini.

« Face aux violences survenues lors des dernières manifestations et l’évolution inquiétante de la situation, l’UE appelle tous les acteurs concernés à la retenue et au sens des responsabilités dans l’intérêt du pays et de sa population », a également exhorté la haute représentante de la politiqué étrangère de l’Union.

« Il est à présent essentiel de cesser toute violence et que toutes les parties prenantes s’engagent dans un processus visant à mener le processus électoral à son terme par l’organisation du second tour des présidentielles », a-t-elle estimé, alors que l’UE a dépêché en Haïti une mission d’observation du processus électoral d’une soixantaine de membres.

« L’Union européenne, en tant que partenaire et ami d’Haïti, réaffirme sa volonté résolue d’accompagner Haïti sur la voie d’un développement économique durable et inclusif pour lequel la stabilité politique constitue une condition sine qua non », conclut le communiqué.
Enregistrer un commentaire