samedi 19 mars 2016

Flash!! Privert remettra le Pouvoir à Fritz Jean pour y revenir à partir des élections générales.-

Le Président Jocelerme Privert exécute une stratégie de Coup d’Etat par relais. L’ancien Président de l’Assemblée Nationale devenu Président Provisoire de la République d’Haiti cherche à se retirer en douceur comme Ponce Pilate avec l’idée de retourner au Pouvoir en tant que candidat à la Présidence lors des élections générales à la fin de l’année. 
Si, dans un 1er temps, il donne satisfaction à René Préval en intégrant tous ses dinosaures au sein de son cabinet, en fin de compte il remettra le Pouvoir Exécutif d’Haiti à  Fritz Jean avant de revenir comme candidat.
Président Privert aurait accepté de remettre le Pouvoir Exécutif à Fritz Alphonse Jean à la fin de son mandat qui prendra fin en mai 2016. C’est la raison pour laquelle, il cherche par tous les moyens - avec le support de la bourgeoisie traditionnelle d’Haiti et des hommes d’affaires dominicains, à imposer son Premier Ministre désigné en désaccord avec des groupes influents au parlement.
Monsieur Privert est prêt à partir couronnant sa carrière de fonctionnaire avec le titre de Président d’Haiti. Se croyant plus intelligent, il tentera de revenir comme candidat. En ce sens, il est prêt à confier le pouvoir à Fritz Alphonse Jean. Au lieu de remettre le pays sur les rails de la démocratie, cette présidence provisoire n’aura servi qu’à renforcer l’influence politique du clan LAVALAS/INITE/VERITE et à assouvir les ambitions politiques d’un ancien fonctionnaire.
Si le parlement haitien commet l’erreur de voter la politique générale de l’actuel Premier Ministre désigné, il s’en suivra la démission du Président Privert, le constat de la non-application de l’Accord du 5 février 2016 suivi du chambardement général - “Table rase”, pour des élections générales avec Fritz Jean comme Chef légitime de l’Exécutif jouissant des prérogatives en vue d’assurer la continuité de l’Etat. Les Sénateurs en fin de mandat aiment bien ce plan qui garantira leur “réélection” avec l’aide d’un Conseil Electoral Partisan.
Les parlementaires doivent se montrer vigilants. S’ils acceptent de voter n’importe quoi en échange de pots de vin, ils devront s’attendre aux conséquences.
A RéseauCitadelle, nous gardons en mémoire cette déclaration ambigüe du Président Privert après son élection le 7 février dernier : “Vous êtes parlementaires tant que le peuple n’aura pas fait choix d’autres parlementaires pour vous remplacer.” Pourquoi, ne s’était-il pas contenté de dire “Jusqu’à la fin de vos mandats? Suspense!!!
Cyrus Sibert, Cap-Haitien, Haiti
19 mars 2016
@reseaucitadelle
reseaucitadelle@yahoo.fr
Enregistrer un commentaire