samedi 5 mars 2016

#Haiti : Des magistrats formés pour renforcer la lutte contre la traite des personnes.-

[ BRAVO ! Ce projet contribuera à renforcer la lutte contre les pédophile et en général contre les abus sur les enfants ! ]

Des certificats ont été remis à des juges siégeant dans les juridictions de Port-au-Prince et de Croix-des-Bouquets le mardi 1er mars à l’Ecole de la magistrature, à Frères. Cette cérémonie a eu lieu à l’issue d’une formation qui s’est tenue du 24 au 26 février dernier sur la Côte-des-Arcadins.

« Selon les dernières données recueillies, il y a plus de 300 000 enfants en Haïti qui sont victimes du phénomène de la domesticité», a indiqué le Dr Ely Thélot, président du CNLTP. Pour faire face à ce fléau, le responsable du CNLTP a appelé à l’implication des juges et des hommes de loi qui sont, d’après lui, des acteurs très importants dans cette lutte. Ce séminaire constitue, selon le Dr. Ely Thélot, le meilleur moyen de doter ces derniers des mécanismes et disposer des informations nécessaires pour mieux lutter contre ce phénomène en Haïti. 

Dans le même temps, Ely Thélot a souhaité que ces magistrats mettent ces connaissances en pratique pour entamer des poursuites à l’encontre des criminels et les punir selon la loi. 

Selon le représentant de l’Organisation internationale de la migration (OIM), Grégoire Goodstein, la question du trafic humain est très présente en Haïti. Selon ce dernier, l’OIM travaille depuis 2005 contre ce phénomène en Haïti, mis à part ses autres volets d’intervention dans le pays. 

« L’OIM est en train de mettre en œuvre un projet de deux ans en Haïti. Celui-ci, soutient Grégoire Goodstein, entend fournir une aide directe aux personnes victime la traite et dans un second temps appuyer la police et les magistrats par l’organisation de séances de formation », a conclu le représentant de l’OIM, rappelant que ce projet prendra fin au mois de septembre prochain. 

L’organisation de ces journées de formation est le résultat d’une collaboration entre l’Ecole de la magistrature (EMA), le Comité national de lutte contre la traite des personnes (CNLTP). Cette activité a reçu le support de l’Organisation internationale la migration(OIM) à travers un financement du Département d’Etat américain et l’UNICEF. 

AUTEUR 
Remixon Guillaume 
remixong@lenouvelliste.com
Enregistrer un commentaire