Follow by Email / Suivez nous par Email.-

samedi 30 avril 2016

Comment le Ministre de la Justice de Privert encourage les abus d’autorité.-



[Video] #Haiti : Comment le Ministre de la Justice Me Camille Edouard Jr encourage les abus d’autorité contre les citoyens

Haiti est devenu un pays où le Ministre de la Justice dit au citoyen “pas de problème si le Parquet viole vos droits, vous pourrez toujours utiliser les voies de recours contre ses décisions illégales”. 

Me Camille devrait plutôt rassurer les citoyens que son Parquet n’allait adopter aucune décision liberticide. 
Cela devrait être le contraire : Si le parquet a des doutes sur l’application d’une décision qui pourrait violer les droits et libertés d’un citoyen, il attend la décision d’un tribunal.

A bien suivre ce point de presse au Parlement du Garde des sceaux de la République et du Chef du Parquet de Port-au-Prince, on peut dire que Me Danton Leger a eu le courage de reconnaitre que certaines de ces décisions sont illégales tout en promettant d’apporter des corrections selon les voeux de la Commission Justice de la Chambre des Députés. 

N’est-il pas dangereux et liberticide quand le Ministre de la Justice, Me Camille Edouard Jr, fait de telles acrobaties intellectuelles au micro de la presse, parlant de Magistrat debout et Chef de la Poursuite pour ne pas reconnaitre qu’il y a eu abus d’autorité et décisions illégales. 

On connait les problèmes de procédure en Haiti, les attentes interminables de décisions de justice dans divers dossiers, la détention préventive de citoyens qui croupissent en prison depuis 8 à 10 ans pour une contravention sans pouvoir obtenir une décision de justice sur leur situation.

Imaginez que les Commissaires du gouvernement commencent pas incarcérer arbitrairement des citoyens à travers le pays en leur disant, comme le Ministre Camille Edouard jr, “vous avez le droit d’utiliser les voies de recours”????

Cyrus Sibert, Cap-Haitien, Haiti 
30 Avril 2016 
reseaucitadelle@yahoo.fr

@reseaucitadelle

Une pensée pour Élius Joseph, victime d’abus sexuels.-


Une pensée pour Élius Joseph connu sous le nom de Dimitri, un jeune victime d’abus sexuels à l’orphelinat Pierre Toussaint que dirigeait son bourreau Douglas Perlitz, au Cap-Haitien. 

Séquelles des traumatismes d’abus sexuels, Dimitri s’était réfugié dans l’alcool. Il en est devenu accro. Il se mettait en larmes à chaque fois qu’il était obligé de raconter sa mésaventure avec Douglas Perlitz, ce citoyen américain responsable de Maison d’Accueil au Cap-Haitien, qui a abusé de plus de 147 enfants de rue. Sa vie était perturbée par ces souvenirs cauchemardesques. 

Le 30 octobre 2015, Dimitri est mort d’une overdose d’alcool dans le quartier de Lafossette. Trop d’alcool dans le sang, son coeur s’est arrêté.

Telle est la situation de milliers de victimes d’abus sexuels en Haiti. 

Des jeunes sans voix luttent sans assistance avec les séquelles des traumatismes subis au moment où les prédateurs sexuels profitaient d’eux après les avoir piégés. 

Avec une société sous-développée, un Etat irresponsable et la corruption, Haiti offre un espace privilégié pour tous ces gens qui désirent abuser des enfants. 

Il n’y a pas d’ancienne victime d’abus sexuels ni d’ancien prédateur sexuel. Les victimes doivent être accompagnées; les prédateurs, incarcérés ou placés sous contrôle judiciaire et/ou administratif. 

N.B.: La perte de Dimitri est un coup dur pour moi (personnellement). Je pleurs encore son départ. Car, il était un type bien, inoffensif qui ne cherchait qu’à vivre. Même dans la misère, Dimitri se montrait fier. Il était trop fier pour accepter tête saine ce qui lui était arrivé.

Cyrus Sibert, Cap-Haitien, Haiti 
30 Avril 2016
reseaucitadelle@yahoo.fr
@reseaucitadelle

mercredi 27 avril 2016

[AUDIO] Le Ministre de la Justice n’arrive pas à défendre Me Danton Leger.-

Intervenant à l’Emission Invité du Jour de Radio Vision 2000, le Ministre de la Justice, Me Camille Edouard Jr, s’est désolidarisé de la décision de Me Danton Leger de se saisir d’office des dossiers des anciens ministres et Premiers Ministres. Le professeur de droit public qui au départ cachait sa désapprobation a du apporter une réflexion technique qui rejette les pratiques du Chef du Parquet de Port-au-Prince : Il ne peut pas être saisi d’office. Il doit agir sur la base des rapports des institutions Constitutionnellement établies pour enquêter en matière de finance publique. 

Après les commentaires du Président Jocelerme Privert vulgarisés en debut de semaine sur les réseaux sociaux, cette observation technique prouve que Monsieur Leger, cet ancien membre de l’opposition radicale anti-TETKALE devenu commissaire du gouvernement, se livre à des actes d’abus de pouvoir et de persécutions politiques qui impliquent la responsabilité de ses supérieurs hiérarchiques.
Cyrus Sibert, Cap-Haitien, Haiti
27 Avril 2016
reseaucitadelle@yahoo.fr
@reseaucitadelle

Flash!!! #Haiti : Privert dévoile son plan de renvoyer le parlement.-

Dans une note sur son compte twitter, le Président Jocelerme Privert dévoile son plan de renvoyer le parlement en attaquant la légitimité électorale des élus du 25 octobre 2015 : "Si les élections furent honnêtes, pourquoi avoir peur de la vérification? S’il n’y a pas eu malversations pourquoi craindre l’audit?” — Ce à quoi nous répondons: “Quand @JocelermePriver, accusé de falsifier la Constitution parle de vérification, il est légitime de penser FALSIFICATION ELECTORALE”.

De plus, en attaquant la légitimité du Parlement, Monsieur Privert en plus de “non respect de la parole donnée”, Privert fait preuve d’ingratitude et remet en question la légitimé de son élection au 2nd degré par le Parlement, le 7 février dernier. Ce Président provisoire est devenu un problème. Le Premier Ministre Enex Jean-Charles semble être la solution pour l’achèvement du Processus Electoral de 2015.

Cyrus Sibert, Cap-Haitien, Haiti
27 Avril 2016
reseaucitadelle@yahoo.fr
@reseaucitadelle

mardi 26 avril 2016

Pourquoi on qualifie d’arbitraires, d’illégales (de Macoute), les décisions de Me Danton Leger???





Agissant dans le cadre de leurs attributions, les ministres et les Premiers Ministres ne relèvent pas des tribunaux de Droit commun mais uniquement de la Haute Cour de Justice. Toute action entreprise par un agent de l’Exécutif qui viserait un haut fonctionnaire serait illégale, arbitraire et abusive.

En ce qui concerne l’interdiction de départ, aucune loi Haitienne ne prévoit une telle mesure restrictive des droits et libertés individuelle et en dehors de la compétence exclusive d'un juge, ce serait une violation de l'article 12 alinéas 2 et 3 du pacte international relatif aux droits humains auquel Haiti a adhéré sans conditions le 6 février 1991.

En ce sens, les rumeurs autours d'une éventuelle convocation du parquet de Port-au-Prince ne peuvent pas être fondées vu qu'il n'est pas la juridiction légale ni constitutionnelle pour agir en ce sens

Flash!!! Le Ministre de la Justice, Me Camille Edouard Jr, attendu à la Chambre des députés.-

#Haiti —Le Ministre de la Justice, Me Camille Edouard Jr est convoqué par la Commission Justice et Sécurité Publique de la Chambre des députés, le jeudi 28 Avril 2016, à 10 heures A.M., à la salle de la Commission de la Chambre des députés, sur les points suivants:
a) des actions prises en marge de la loi par le Commissaire du gouvernement près le Parquet du Tribunal de Première Instance de Port- au-Prince;
b) de la nomination du nouveau Commissaire du Gouvernement près du Tribunal de Première Instance de la Croix des Bourquets;
c) de l'installation du nouveau Directeur Général a.i. de la Police Nationale d'Haiti;
d) de la récente libération des bandits notoires à Pilate;
La Commission souhaite que le Ministre se fasse accompagner des Commissaires de Gouvernement de Port-au-Prince, Me Jean Danton Leger et du Cap-Haitien, Me Jacquelin Tardéus.

[Texte retrouvé] Haïti-MSPP : Faillite de l’administration des soins de santé dans les hôpitaux publics. (Texte de Cyrus Sibert/06-06-2014)

Haïti-MSPP : Faillite de l’administration des soins de santé dans les hôpitaux publics.

La situation dans le fonctionnement des hôpitaux en Haïti est extrêmement grave. Alors que le MSPP se félicite des progrès enregistrés dans le secteur sanitaire haïtien, chaque jour, des citoyens perdent leur vie, faute de service d'urgence. La qualité des interventions des médecins de service laisse à désirer. Conséquence, le nombre de citoyens haïtiens obligés de voyager pour raisons médicales est en nette augmentation. Malgré les préjugés de toutes sortes auxquels ils sont objet en République Dominicaine, nos malades préfèrent un séjour chez nos voisins dans l'espoir d'accéder à des soins de santé de qualité.

C'est inacceptable que la mission de santé de l'Etat haïtien soit réduite à une fonction de gestion des campagnes de prévention allant dans l'intérêt des bailleurs de fonds. Chaque jour des citoyens haïtiens se font tuer dans les hôpitaux haïtiens faute de soin de qualité. Ce problème doit-être adressé avec le plus grand sens de responsabilité et de sérieux.  

Le pullulement des écoles de médecine et de centres d'enseignement paramédical est pour beaucoup de ce constat. Il y a dans le pays plus de médecins piètres, incapables de diagnostiquer les cas les plus élémentaires. Il faut un travail de régulation dans ce secteur. La décision personnelle d'aller à l'école de médecine ne peut pas suffire pour autoriser n'importe qui à pratiquer la médecine sur des êtres humains en Haïti. La légèreté et le manque de sérieux chez certains travailleurs de santé prouvent qu'il y a un grave problème de déontologie. C'est qui explique que les anciens médecins haïtiens, même en route pour la retraite, continuent à nous épater.

Le Ministère de la Santé publique doit prendre le recul nécessaire pour équilibrer son travail. Il y a un grave problème dans l'administration des soins de santé dans les hôpitaux du pays. Des gens y meurent par négligence, lourdeur administrative, inertie organisationnelle, nonchalance, mépris, lenteur, faute de soin d'urgence, absence de personnel compétent…

D'une part, c'est bien de vanter les succès enregistrés dans des campagnes de vaccination et de prévention des MST/VIH/SIDA ; en revanche, il ne faut pas laisser passer sous silence ce dysfonctionnement dans l'administration des soins de santé. 

Le Ministère de la Santé Publique doit penser à mettre en place un Conseil National pour régler ce problème par l' « Evaluation des systèmes de soins, la Surveillance du respect de la déontologie médicale, la Supervision de l'octroi des  licences professionnelles, la répression des fautes professionnelles,… » 

Cyrus Sibert, RéseauCitadelle, 
Cap-Haitien, Haiti 
6 juin 2014
____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.

lundi 25 avril 2016

Danton Leger rappelle TI BOULE et ses convocations à la Caserne Dessalines.-

Dans une déclaration faite au micro de Radio Maximum FM, Me Danton Leger reconnait qu’il n’y a pas de provision légale à la base de ses agissements. Cependant, il évoque la pratique. 

Et tout le monde connait la pratique en Haiti : l’Arbitraire de l’Etat traditionnellement Policier depuis 1804!
Sur ce point Me Danton Leger a parfaitement raison. Car, ses invitations rappellent les convocations à la Caserne Dessalines au temps du Colonel Albert Pierre alias “TI BOULE”. 
Le citoyen qui recevait une fameuse invitation de la Caserne Dessalines “pour affaire lui concernant” savait que ses droits allaient être bafoués. Si pour des raisons d’intérêts, quelques victimes de PAPA DOC - surtout celles de la presse deviennent amnésiques, il est un devoir pour le citoyen de l’ère démocratique de ne peut pas accepter la répétition de telle pratique en Haiti.

Il est inconcevable dans un Etat de droit qu’une autorité décide de convoquer un citoyen comme bon lui semble, de façon fantaisiste en dehors de la loi, juste pour se faire une réputation. En terme d’investissement, aucun homme d’affaire important ne viendra s’installer dans un pays où le premier quidam qui obtient une nomination au Parquet peut l’interpeller sans raison valable, au point de menacer sa liberté, ses droits et ses biens.
Cyrus Sibert, Cap-Haitien, Haiti
25 Avril 2016
reseaucitadelle@yahoo.fr
@reseaucitadelle

Le Président de la Chambre des députés parle de destitution du Président Privert.-


@CholzerChancy “ Si nan 120 jou an, ou Pa montre volonté pou #Eleksyon fèt, dépité yo ka koumanse pale de destitisyon ou"

Comment le Président Privert force ses opposants et des investisseurs à l’exil…


Haiti : Retour de l’arbitraire de “Papa Doc” avec Jocelerme Privert, Edouard Camille Jr, Danton Leger!
La faiblesse de la société haïtienne est le refus de s’accrocher aux principes en toutes circonstances. En 1957, quand François Duvalier massacrait les mulâtres et les “Ti rouge” (gens à peau claire), les noirs de la classe moyenne applaudissaient ou gardaient un silence complice. Car, ils voyaient dans cette opération de chasse une opportunité socio-économique pour se tirer d’affaire. On connait la suite : après il y eut Fort Dimanche et Papa Doc s’en est pris à tout le monde sans exception. Même ses amis et/ou camarades noiristes, estimistes…n’ont pas été épargnés. Des éléments d’élite de la classe moyenne intellectuelle qui au début croyaient que cela concernait seulement les gens à peau claire ont dû prendre la poudre d’escampette, s’exiler avant que les Tontons-macoutes ne décident d’ajouter leur nom sur la fameuse liste de ceux qui doivent disparaitre. 
Ce que les opportunistes/démagogues ne saisissent pas : Pour asseoir un système répressif et totalitaire, les dictateurs utilisent des discours nationalistes, sécuritaires et ciblent un secteur “Bouc Emissaire". Une fois le système répressif établi, ils désigneront de nouvelles cibles, réduisant les libertés civiles et politiques jusqu’à instaurer un système totalitaire. 
Hitler ciblait au départ les juifs, Duvalier les mulâtres, Aristide les macoutes, Privert les TET KALE. C’est la théorie de pouvoir des dictateurs. Aujourd’hui, ceux qui applaudissent les abus du Président Jocelerme Privert et du Ministre de la Justice Camille Edouard Jr qui se cachent derrière le Chef du Parquet de Port-au-Prince Me Danton Leger, seront les prochaines victimes de la machine répressive que Préval/INITE/VERITE/GroupeDeBourdon est en train d’instaurer en Haiti. On peut toujours s’amuser quand les décisions arbitraires et répressives visent Laurent LAMOTHE, Wilson Laleau ou Marc Antoine ACRA. Mais, l’arc de l’histoire prouve que ces manoeuvres ne sont jamais isolées.
Et dans la situation actuelle de notre pays, un secteur protectionniste, monopoliste, conservateur et rétrograde qui ne voit son avenir que dans l’importation, la centralisation, l’exclusion de la diaspora et des investissements privés résiste en cherchant à établir en Haiti une démocratie sans le peuple, sans des élections. Ce secteur veut nous imposer une “démocratie dirigée” de type Poutine en Russie; la falsification de l’amendement de la Constitution de 1987 fut une étape décisive dans l’exécution de ce projet dictatorial. Aujourd’hui, il lui faut un système répressif capable d’intimider et de réduire au silence les opposants et les concurrents.
Cyrus Sibert, Cap-Haitien, Haiti
reseaucitadelle@yahoo.fr
@reseaucitadelle
22 avril 2016

dimanche 24 avril 2016

Convocation de l’exPM @LaurentLamothe, Privert désapprouve Danton Leger.-

Agissant dans le cadre de leurs attributions, les ministres et les Premiers Ministres ne relèvent pas des tribunaux de Droit commun mais uniquement de la Haute Cour de Justice. Toute action entreprise par un agent de l'Exécutif qui viserait un haut fonctionnaire serait illégale, arbitraire et abusive.
En ce qui concerne l'interdiction de départ, aucune loi Haitienne ne prévoit une telle mesure restrictive des droits et libertés individuelle et en dehors de la compétence exclusive d'un juge, ce serait une violation de l'article 12 alinéas 2 et 3 du pacte international relatif aux droits humains auquel Haiti a adhéré sans conditions le 6 février 1991.
En ce sens, les rumeurs autours d'une éventuelle convocation du parquet de Port-au-Prince ne peuvent pas être fondées vu qu'il n'est pas la juridiction légale ni constitutionnelle pour agir en ce sens.

Flash!!! Danton Leger candidat au Sénat.-

Les actes arbitraires du Chef du Parquet de Port-au-Prince, Me Danton Leger rentrent dans le cadre d’une stratégie de campagne électorale pour le Sénat de la République. Me Leger souhaite devenir Sénateur de l’Ouest lors des prochaines élections à l’instar de Me Sénatus (ZoKiki) et de l’ancien commissaire Salomon dans le Sud devenus Sénateurs à partir du parquet. Son problème, il pose des actes arbitraires, illégaux donc viole les droits humains.

Triste expérience pour le président Jocelerme Privert lors de son périple aux Etats-Unis.-

La Communauté Internationale a envoyé un message fort au Président Provisoire d’Haiti qui n’a bénéficié d’aucune rencontre importante lors de son dernier voyage aux Etats-Unis. 

L’erreur fatale de l’ancien Sénateur devenu Président provisoire serait d’avoir embauché des lobbyistes pour plaider en faveur d’un prolongement de son mandat jusqu’au 7 Février 2017, alors qu’il ne cesse de donner la garantie que sa mission est d’achever le processus électoral enclencher en 2015 le plus rapide que possible. 

En conséquence, sa visite a été boudée. Même des institutions multilatérales comme la Banque Mondiale (BM) et la Banque InterAméricaine de Développement (BID) ont refusé de le rencontrer.

On ne lui aurait même pas fourni les précieux services des “Secret Service”. King Kino a dû se débrouiller pour assurer la relève.

De plus, selon des informations circulant au parlement, le secteur qui a supporté financièrement l’élection au second degré de Monsieur Privert le 7 Février dernier et qui aujourd’hui fait la loi sur la frontière haitiano-dominicaine, compte investir 600 millions de gourdes (10 millions de dollars US) afin d’obtenir des parlementaires une rallonge du mandat du Président Provisoire après les 120 jours. Monsieur Privert et ses supporteurs de la bourgeoisie traditionnelle comptent profiter de la fin de la session ordinaire de la 50e legislature pour rendre caduque le Parlement à partir de la vacance des Députés . 

Renseignée de ces manoeuvres, la Communauté internationale décide d’augmenter la pression. Car, il est clair que Privert cherche à garder le pouvoir le plus longtemps que possible, en dehors des élections et pour le bonheur du secteur le plus rétrograde de la bourgeoisie haïtienne.

Cyrus Sibert, Cap-Haitien, Haiti
24 Avril 2016
@reseaucitadelle
____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.

samedi 23 avril 2016

Mauvaise Press pour Privert à New York : Un président de facto boudé à New York.-

Tout ne se déroule pas très bien pour le président provisoire à New-York où l’accueil est peu chaleureux. La rencontre programmée avec la Banque Interaméricaine de Développement (BID) a en effet été annulée. Les instructions sont clairement passées. Aucun officiel américain, nous apprend une source digne de foi, n’est autorisé à rencontrer Jocelerme Privert, issu d’un « coup d’Etat parlementaire », pour reprendre les termes de Sauveur Pierre Etienne.

Jocelerme Privert à New York

Contre la formation de la commission de vérification assimilée à une démarche d’éliminer un candidat en particulier, les Etats-Unis ont clairement expliqué leur désaccord avec cette commission non nécessaire aux yeux de la communauté internationale. M. Privert se doit d’achever le processus électoral. Le plan de garder le pouvoir au-delà des 120 jours est donc refusé.

Le 14 mai prochain marque la fin du mandat de Jocelerme Privert, devenu provisoirement président par une élection au second degré au Parlement suite à l’accord du 5 février.

« Ce dernier renoue ainsi avec le pouvoir exécutif qu’il avait quitté brusquement suite au départ en exil du président Jean-Bertrand Aristide. Arrêté le 4 avril 2004, il avait été accusé d’avoir participé au massacre de la Scierie de Saint-Marc. Selon les organisations haïtiennes de défense des droits de l’Homme, des dizaines de personnes ont été tuées en février 2004 dans la ville de Saint-Marc, bastion de l’opposition d’alors. Jocelerme Privert a été libéré après 26 mois de prison », mentionne Paris Matchhttp://www.parismatch.com/Actu/International/Haiti-a-un-president-provisoire-913303pour rappeler que ce proche de Fanmi Lavalas est accusé d’avoir les mains entachées de sang.

S’il n’a pas pu rencontrer les responsables de la BID, le locataire provisoire du Palais national s’est entretenu brièvement par contre avec quelques membres de la communauté haïtienne à New York. Contrairement à ce qu’il faisait croire jeudi avant son départ, Jocelerme Privert revient au pays ce dimanche, après sa participation vendredi à la cérémonie de signature de l’Accord de Paris. Il prévoit de donner une conférence de presse à l’aéroport international Toussaint Louverture.

Peut-on s’accorder à dire que quand un président de facto, arrogant et têtu en plus, se trouve à New York, la déception n’est pas trop loin ?

Mackenson Paul

vendredi 22 avril 2016

Retour de l’arbitraire de “Papa Doc” avec Jocelerme Privert, Edouard Camille Jr, Danton Leger!

Retour de l’arbitraire de “Papa Doc” avec Jocelerme Privert, Edouard Camille Jr, Danton Leger!

April 22, 2016
By `
Avril 22, 2016

La faiblesse de la société haïtienne est le refus de s’accrocher aux principes en toutes circonstances. En 1957, quand François Duvalier massacrait les mulâtres et les “Ti rouge” (gens à peau claire), les noirs de la classe moyenne applaudissaient ou gardaient un silence complice. Car, ils voyaient dans cette opération de chasse une opportunité socio-économique pour se tirer d’affaire. On connait la suite : après il y eut Fort Dimanche et Papa Doc s’en est pris à tout le monde sans exception. Même ses amis et/ou camarades noiristes, estimistes…n’ont pas été épargnés. Des éléments d’élite de la classe moyenne intellectuelle qui au début croyaient que cela concernait seulement les gens à peau claire ont dû prendre la poudre d’escampette, s’exiler avant que les Tontons-macoutes ne décident d’ajouter leur nom sur la fameuse liste de ceux qui doivent disparaitre.
http://www.haitianphotos.com/spa/_files/spa_album/pic_5483.jpgCe que les opportunistes/démagogues ne saisissent pas : Pour asseoir un système répressif et totalitaire, les dictateurs utilisent des discours nationalistes, sécuritaires et ciblent un secteur “Bouc Emissaire”. Une fois le système répressif établi, ils désigneront de nouvelles cibles, réduisant les libertés civiles et politiques jusqu’à instaurer un système totalitaire.
http://www.moun.com/imagesup/DrBakoulou/2009-11-28_001804_preval-haiti-cp-4666150.jpg
https://ci3.googleusercontent.com/proxy/_3jXis4VbEc2DWo2O-zc1LnIrdZrN4WJWJcX81D8KExCK1m5ucljNYsPSF9BWSzPDdISSam9krQqFsRXEuc-ykSDqWNtyh_cK_Gr4x2EPACWNqeiDJFi5e9Ghs05-j4J2eC2X85YLnohKivYYsYkB8D8b0q3cks=s0-d-e1-ftHitler ciblait au départ les juifs, Duvalier les mulâtres, Aristide les macoutes, Privert les TET KALE. C’est la théorie de pouvoir des dictateurs. Aujourd’hui, ceux qui applaudissent les abus du Président Jocelerme Privert et du Ministre de la Justice Camille Edouard Jr qui se cachent derrière le Chef du Parquet de Port-au-Prince Me Danton Leger, seront les prochaines victimes de la machine répressive que Préval/INITE/VERITE/Groupe De Bourdon est en train d’instaurer en Haïti. On peut toujours s’amuser quand les décisions arbitraires et répressives visent Laurent LAMOTHE, Wilson Laleau ou Marc Antoine ACRA. Mais, l’arc de l’histoire prouve que ces manoeuvres ne sont jamais isolées.
http://www.haitilibre.com/images-a/g-1653.jpg
http://media.npr.org/assets/news/2010/04/01/bellerive_wide-3ada15b28b5f9e201b8dcc5cc5d078c9dd60ffa3-s400-c85.jpgEt dans la situation actuelle de notre pays, un secteur protectionniste, monopoliste, conservateur et rétrograde qui ne voit son avenir que dans l’importation, la centralisation, l’exclusion de la diaspora et des investissements privés résiste en cherchant à établir en Haiti une démocratie sans le peuple, sans des élections. Ce secteur veut nous imposer une “démocratie dirigée” de type Poutine en Russie; la falsification de l’amendement de la Constitution de 1987 fut une étape décisive dans l’exécution de ce projet dictatorial. Aujourd’hui, il lui faut un système répressif capable d’intimider et de réduire au silence les opposants et les concurrents.
http://www.belpolitik.com/spa/_files/spa_album/pic_190.jpg
https://4.bp.blogspot.com/-VoKM5NZDmM8/VwcW02TEGRI/AAAAAAAAJHM/jXg0-BTtP94FrhiddznvqnnvEV57ZB-Eg/s320/acra.jpg
Cyrus Sibert, Cap-Haitien, Haiti
reseaucitadelle@yahoo.fr

Haiti : New DKW-Lumière Rouge avec Me Danton Leger! Radio Kiskeya supporte-elle l’arbitraire????

Mezanmi sak ta di sa! Jounen jodia jounalis tankou Liliane Pierre-Paul @radiokiskeya ki te viktim zak represyon abitrè sou diktati Duvalier, ap aplodi chèf represyon Danton Leger. Jounalis Liliane ke yo te voye an egzil sou Jean-Claude Duvalier pa kapab aplaudi desizyon ilegal abitrè Mèt Danton Leger kap aplike yon strateji fòse yon sektè ekonomik ak politik kite peyi-a, ale an egzil. Politik entèdiksyon depa sa kont yon seri de moun ki gen aktivite nan peyi a ki vle di toujou a dispozisyon lajistis, se yon fason pou kreye kè sote tankou nan tan Divalier lè machin DKW limyè wouj Tonton Makout tap mache ranmase moun lannwit. Li vize fòse anpil lòt patizan Tèt kale ki kite diaspora rantre nan peyi Dayiti retounen lakay yo. Tout moun konnen GroupDeBourdon/INITE/Verite kidonk tradisyonèl retwograd enpòtatè ki kwè nan monopòl epi derefize envèstisman etranje ak pwodiksyon nasyonal kap fè politik ak Préval yo pa vle aysyen sot lòt kote vini fè konkirans ak yo.

____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.