lundi 25 avril 2016

Comment le Président Privert force ses opposants et des investisseurs à l’exil…


Haiti : Retour de l’arbitraire de “Papa Doc” avec Jocelerme Privert, Edouard Camille Jr, Danton Leger!
La faiblesse de la société haïtienne est le refus de s’accrocher aux principes en toutes circonstances. En 1957, quand François Duvalier massacrait les mulâtres et les “Ti rouge” (gens à peau claire), les noirs de la classe moyenne applaudissaient ou gardaient un silence complice. Car, ils voyaient dans cette opération de chasse une opportunité socio-économique pour se tirer d’affaire. On connait la suite : après il y eut Fort Dimanche et Papa Doc s’en est pris à tout le monde sans exception. Même ses amis et/ou camarades noiristes, estimistes…n’ont pas été épargnés. Des éléments d’élite de la classe moyenne intellectuelle qui au début croyaient que cela concernait seulement les gens à peau claire ont dû prendre la poudre d’escampette, s’exiler avant que les Tontons-macoutes ne décident d’ajouter leur nom sur la fameuse liste de ceux qui doivent disparaitre. 
Ce que les opportunistes/démagogues ne saisissent pas : Pour asseoir un système répressif et totalitaire, les dictateurs utilisent des discours nationalistes, sécuritaires et ciblent un secteur “Bouc Emissaire". Une fois le système répressif établi, ils désigneront de nouvelles cibles, réduisant les libertés civiles et politiques jusqu’à instaurer un système totalitaire. 
Hitler ciblait au départ les juifs, Duvalier les mulâtres, Aristide les macoutes, Privert les TET KALE. C’est la théorie de pouvoir des dictateurs. Aujourd’hui, ceux qui applaudissent les abus du Président Jocelerme Privert et du Ministre de la Justice Camille Edouard Jr qui se cachent derrière le Chef du Parquet de Port-au-Prince Me Danton Leger, seront les prochaines victimes de la machine répressive que Préval/INITE/VERITE/GroupeDeBourdon est en train d’instaurer en Haiti. On peut toujours s’amuser quand les décisions arbitraires et répressives visent Laurent LAMOTHE, Wilson Laleau ou Marc Antoine ACRA. Mais, l’arc de l’histoire prouve que ces manoeuvres ne sont jamais isolées.
Et dans la situation actuelle de notre pays, un secteur protectionniste, monopoliste, conservateur et rétrograde qui ne voit son avenir que dans l’importation, la centralisation, l’exclusion de la diaspora et des investissements privés résiste en cherchant à établir en Haiti une démocratie sans le peuple, sans des élections. Ce secteur veut nous imposer une “démocratie dirigée” de type Poutine en Russie; la falsification de l’amendement de la Constitution de 1987 fut une étape décisive dans l’exécution de ce projet dictatorial. Aujourd’hui, il lui faut un système répressif capable d’intimider et de réduire au silence les opposants et les concurrents.
Cyrus Sibert, Cap-Haitien, Haiti
reseaucitadelle@yahoo.fr
@reseaucitadelle
22 avril 2016
Enregistrer un commentaire