samedi 23 avril 2016

Mauvaise Press pour Privert à New York : Un président de facto boudé à New York.-

Tout ne se déroule pas très bien pour le président provisoire à New-York où l’accueil est peu chaleureux. La rencontre programmée avec la Banque Interaméricaine de Développement (BID) a en effet été annulée. Les instructions sont clairement passées. Aucun officiel américain, nous apprend une source digne de foi, n’est autorisé à rencontrer Jocelerme Privert, issu d’un « coup d’Etat parlementaire », pour reprendre les termes de Sauveur Pierre Etienne.

Jocelerme Privert à New York

Contre la formation de la commission de vérification assimilée à une démarche d’éliminer un candidat en particulier, les Etats-Unis ont clairement expliqué leur désaccord avec cette commission non nécessaire aux yeux de la communauté internationale. M. Privert se doit d’achever le processus électoral. Le plan de garder le pouvoir au-delà des 120 jours est donc refusé.

Le 14 mai prochain marque la fin du mandat de Jocelerme Privert, devenu provisoirement président par une élection au second degré au Parlement suite à l’accord du 5 février.

« Ce dernier renoue ainsi avec le pouvoir exécutif qu’il avait quitté brusquement suite au départ en exil du président Jean-Bertrand Aristide. Arrêté le 4 avril 2004, il avait été accusé d’avoir participé au massacre de la Scierie de Saint-Marc. Selon les organisations haïtiennes de défense des droits de l’Homme, des dizaines de personnes ont été tuées en février 2004 dans la ville de Saint-Marc, bastion de l’opposition d’alors. Jocelerme Privert a été libéré après 26 mois de prison », mentionne Paris Matchhttp://www.parismatch.com/Actu/International/Haiti-a-un-president-provisoire-913303pour rappeler que ce proche de Fanmi Lavalas est accusé d’avoir les mains entachées de sang.

S’il n’a pas pu rencontrer les responsables de la BID, le locataire provisoire du Palais national s’est entretenu brièvement par contre avec quelques membres de la communauté haïtienne à New York. Contrairement à ce qu’il faisait croire jeudi avant son départ, Jocelerme Privert revient au pays ce dimanche, après sa participation vendredi à la cérémonie de signature de l’Accord de Paris. Il prévoit de donner une conférence de presse à l’aéroport international Toussaint Louverture.

Peut-on s’accorder à dire que quand un président de facto, arrogant et têtu en plus, se trouve à New York, la déception n’est pas trop loin ?

Mackenson Paul
Enregistrer un commentaire