jeudi 14 avril 2016

Préval/INITE/Vérité installe une “Démocratie dirigée” de type #Poutine en #Haiti.-

De 7 février 2016 à nos jours, Haiti vit une situation politique spéciale dans laquelle l’autoritarisme d’Etat connait un regain spectaculaire. Depuis la fin des régimes militaires, notre pays n’a jamais connu autant de décisions arbitraires. Le pouvoir d’Etat se fait sentir; la presse haïtienne adopte un comportement complaisant si ce n’est que complice; les organisations des droits humains sont encore dans les nuages; l’opposition politique toujours ivre de ses croisades anti-Martelly.

On n’a qu’à comparer ce qui se passe en Haiti avec le panorama politique mondial pour comprendre que les dinosaures qui contrôlent le Palais National appliquent une politique comparable à celle de Vladimir Poutine visant à utiliser l’appareil étatique pour réduire les adversaires; une stratégie qu’on peut inscrire, sans excès, dans la cadre du concept de la “démocratie dirigée”.

C’est quoi la “démocratie dirigée”?

Dans le texte “Le régime Poutine, une démocratie dirigée”, David Mandel explique : “Les « démocraties dirigées » se situent quelque part entre les démocraties libérales (capitalistes), caractérisées par la (formellement) libre concurrence des intérêts politiques organisés, les libertés démocratiques et le respect du droit, et les dictatures, qui suppriment violemment l’opposition politique organisée et les droits politiques. Les « démocraties dirigées » préservent les parures de la démocratie et tolèrent, de manière variable, les droits politiques et une opposition politique organisée. Cependant, ceux qui contrôlent les appareils coercitifs de l’État n’hésitent pas à violer la loi et les normes démocratiques admises pour assurer la continuité de leur pouvoir.’’ (Fin de citation)

Depuis la falsification de l’amendement de la Constitution de 1987 en 2010 la bourgeoisie traditionnelle monopoliste et retrograde associée à ses ouvriers politiques de l’INITE/Vérité planifie une réduction des marges de manoeuvre du peuple et de ses représentants au parlement dans le choix des membres de l’Exécutif. Ce n’est pas un hasard si l’actuel Président Jocelerme Privert dont le nom fut cité par le Sénateur Steven Benoit comme le principal auteur de la falsification en est le principal bénéficiaire. Il n’y a pas d’agent mieux placé que lui pour continuer cette mission visant à castrer la démocratie haïtienne limitant l’action populaire dans le choix des dirigeants :

1- On peut toujours applaudir l’allègement de la procédure constitutionnelle de ratification du Premier Ministre haitien, mais, en fait cela n’arrange que les classes dominantes traditionnelles et rétrogrades. 2- Les rétrogrades espèrent réinstaurer les élections au second degré, téléguidées par des pots de vin comme au temps de Pétion. 3- Ils ont mis en place de grands medias capables de manipuler l’opinion publique à travers des campagnes de propagande mensongère. 4- A partir du Ministère de la justice, ils exercent sur les Juges toute forme de pression, en commençant par cette humiliation gratuite infligée au Président du CSPJ et de la Cour de Cassation, suivie d’une instrumentalisation du Parquet de Port-au-Prince pour alimenter la propagande visant à détruire l’image d’un secteur. (N.B.: René Préval/INITE n’avait jamais mis en place le Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire).  5-A la PNH (Police Nationale d’Haiti), ils initient une opération de politisation de l'unique composante de la force publique avec des nominations-éclair, comme on pourrait le faire dans une compagnie de sécurité privée, sans consulter le Sénat de la République. 

La dernière décision en date, suite à une campagne de propagande mensongère contre le CEP, une Commission dite de Vérification est sur le point de voir le jour pour enquêter (dit-on) sur les élections de 2015. Si normalement, vérifier la crédibilité d’une élection est toujours bien, il est clair que la suite logique du Président Préval et des dinosaures de l’INITE/Vérité est une justification pour annuler les élections et renvoyer le parlement. Haiti est de retour dans le traditionnel système de régimes autoritaires. Et cette fois, les idéologues de l’INITE/Vérité optent pour la “démocratie dirigée” appliquée en Russie par le Président Vladimir Poutine. On se demande bien si les posters à l’effigie du Président Russe Vladimir Poutine remarqués dans les manifestations anti-Martelly, étaient un fait banal, un hasard ou l’annonce d’une volonté manifeste d’appliquer le modèle Poutine en Haiti. 

Car, le fait par le gouvernement Privert d’utiliser la lutte contre la corruption comme un outil pour accuser et persécuter une partie du secteur des affaires ressemble étrangement aux manoeuvres de Vladimir Poutine de lancer des poursuites judiciaires contre certains groupes économiques en Russie alors que d’autres qui lui sont proches agissent impunément dans toutes sortes de magouilles et prennent l’économie en otage. 

Si l’on s’étonne que sous les yeux des Etats-Unis et de l’OEA, un régime autoritaire de “démocratie dirigée” de type Poutine puisse voir le jour en Haiti, le parcours idéologique des dinosaures du Palais National et des idéologues de l’INITE peut facilement expliquer leur penchant. De plus, c’est normal que des politiciens stalinistes/épicuriens/nihilistes haïtiens, des révolutionnaires sans révolutions, anciens agents provocateurs et informateurs de l’URSS se rapprochent de la ligne suivie par un ancien colonel du KGB.

Cyrus Sibert, Cap-Haitien, Haiti
14 avril 2016
reseaucitadelle@yahoo.fr
@reseaucitadelle 
————————-
Enregistrer un commentaire