samedi 30 avril 2016

Une pensée pour Élius Joseph, victime d’abus sexuels.-


Une pensée pour Élius Joseph connu sous le nom de Dimitri, un jeune victime d’abus sexuels à l’orphelinat Pierre Toussaint que dirigeait son bourreau Douglas Perlitz, au Cap-Haitien. 

Séquelles des traumatismes d’abus sexuels, Dimitri s’était réfugié dans l’alcool. Il en est devenu accro. Il se mettait en larmes à chaque fois qu’il était obligé de raconter sa mésaventure avec Douglas Perlitz, ce citoyen américain responsable de Maison d’Accueil au Cap-Haitien, qui a abusé de plus de 147 enfants de rue. Sa vie était perturbée par ces souvenirs cauchemardesques. 

Le 30 octobre 2015, Dimitri est mort d’une overdose d’alcool dans le quartier de Lafossette. Trop d’alcool dans le sang, son coeur s’est arrêté.

Telle est la situation de milliers de victimes d’abus sexuels en Haiti. 

Des jeunes sans voix luttent sans assistance avec les séquelles des traumatismes subis au moment où les prédateurs sexuels profitaient d’eux après les avoir piégés. 

Avec une société sous-développée, un Etat irresponsable et la corruption, Haiti offre un espace privilégié pour tous ces gens qui désirent abuser des enfants. 

Il n’y a pas d’ancienne victime d’abus sexuels ni d’ancien prédateur sexuel. Les victimes doivent être accompagnées; les prédateurs, incarcérés ou placés sous contrôle judiciaire et/ou administratif. 

N.B.: La perte de Dimitri est un coup dur pour moi (personnellement). Je pleurs encore son départ. Car, il était un type bien, inoffensif qui ne cherchait qu’à vivre. Même dans la misère, Dimitri se montrait fier. Il était trop fier pour accepter tête saine ce qui lui était arrivé.

Cyrus Sibert, Cap-Haitien, Haiti 
30 Avril 2016
reseaucitadelle@yahoo.fr
@reseaucitadelle
Enregistrer un commentaire