dimanche 29 mai 2016

#Haiti-BMPAD-Saint Lot : Privert va t-il ordonner l’arrêt des centrales électriques de Cap-Haitien, de Gonaives et de Port-au-Prince ?

L’arrestation de l’ancien directeur du BMPAD Eustache Saint-Lot met à nu le problème de la faillite de l’EDH, une véritable hémorragie pour le trésor public d’Haiti. L’incapacité de l’Etat haitien de continuer à financer l’électricité gratuite dans les quartiers défavorisés vient de faire sa première victime.
Dans un contexte politique difficile, le Président Jocelerme Privert en a profité pour lancer une opération de diversion qui n’a rien de concret en termes de lutte contre la corruption.
Nous apprenons de bonne source que suivant l’Accord PetroCaribe, les Vénézuéliens ont construit en 2009 trois (3) usines d’une capacité totale de 60 megawatts dans les villes de Cap-Haitien, Gonaives et Port-au-Prince. Normalement, l’EDH devait acheter l’énergie produite par ces usines au prix de 22 centimes le kilowattheure et envoyer l’argent au BMPAD qui lui fournit du carburant reçu dans le cadre du Programme PetroCaribe.
Les difficultés de recette de l’EDH ont causé une accumulation de 400 millions de dollars de dettes que la compagnie publique n’a jamais réglé avec le BMPAD. Or, il était indispensable de maintenir les moteurs en marche dans les villes suscitées et d’éviter le black-out généralisé.
Cette décision en faveur des usines électriques suscitées n’ayant pas été votée par le Conseil des Ministres, ne figure pas dans les résolutions sur le PetroCaribe. Mais le BMPAD dispose des factures de carburant qu’il a fourni à l’EDH. Aussi, a t-il payé une compagnie Coréenne du nom de ESD établie depuis 2009 pour assurer la maintenance des moteurs électriques et superviser les opérations de production.
On peut se rappeler qu’à la fin du mandat du président Préval, des informations circulaient sur un possible contrat de prise en charge des usines par la Sogener. Il existe bien des conflits d’intérêts dans ce secteur.
Toujours, selon notre source, Eustache Saint-Louis est un bouc émissaire que Privert emprisonne pour cacher sa décision de renforcer le monopole des groupes de production d’énergie électrique qui ont financé son ascension au pouvoir.
La faillite de l’EDH étant un problème connu, les factures pour les livraisons de carburant disponibles, rien ne justifie la prise de corps de cadre ni les persécutions contre le Ministre Wilson Laleau.
Le Président Jocelerme Privert et Lavalas optent-ils pour l’arrêt total des usines électriques de Cap-Haitien, de Gonaives et de Port-au-Prince?
Est-ce une coïncidence si Wilson Laleau (de l’UEH résistante contre Aristide ) et Guy Philippe (Commandant de la rébellion armée anti-Aristide de 2003) sont persécutés par la justice sous la Présidence provisoire de Jocelerme Privert, ancien Ministre de l’intérieur d’Aristide accusé de massacre à Saint-Marc?
Cyrus Sibert, Cap-Haitien, Haiti
29 mai 2016
reseaucitadelle@yahoo.fr
@reseaucitadelle
Enregistrer un commentaire