jeudi 16 juin 2016

#Haiti: Les Etats-Unis conditionnent la reconnaissance du Président De facto @JocelermePrivert à un vote de l’Assemblée Nationale.-

Contrairement au discours nationaliste diffusé pour la consommation nationale, le Président Jocelerme Privert souffre du besoin de reconnaissance internationale. Des lobbyistes au service d’Aristide, de Lavalas et du Groupe de Bourdon (contrebandiers de la bourgeoisie traditionnelle) utilisent les médias nationaux et internationaux pour tromper l’opinion et chercher à manipuler les esprits faibles.
Ce 16 juin 2016, ABC News a titré un article “US Recognizes Haiti’s Interim leader but Prods Legislators” alors que dans le corps du texte le responsable du Département d’Etat a déclaré, M. Kenneth Merten : “ I would have to say i would recognize him as the interim president of Haiti” et d’ajouter “We really want the National Assembly to take action they need to take clear the subject up.” 
Une déclaration traduite sur le compte twitter de la correspondante de RFI en Haiti Amélie Baron @Ameliebaron : ”Je le reconnaîtrais (Privert) comme étant le président par intérim d'#Haïti, mais espère que Parlement va bientôt clarifier cela" K. Merten

Ce qui veut dire, le gouvernement Américain pourrait reconnaitre le Président De Facto Jocelerme Privert s’il obtient un vote de l’Assemblée Nationale. Privert qui doit attendre le vote de l’Assemblée Nationale n’est pas encore reconnu par les Etats-Unis.
C’est aussi la position de l’ONU dont le Secretaire Générale, Ban Ki-Moon déclare dans une note officielle : “Le Secrétaire général appelle l’Assemblée nationale à prendre une décision de manière urgente et à déterminer un arrangement viable pour la gouvernance provisoire qui assure l’achèvement des élections et le retour à l’ordre constitutionnel plein et entier sans plus attendre.”
En conclusion de cette feuille de choux publié par les lobbyistes de Privert, faisant allusion à la décision du CEP sous dictat de Privert de reprendre les élections Présidentielles, Kenneth Merten ajoute: …the U.S. was “disappointed” with this decision because impoverished Haiti could have avoided the leadership muddle if it had stuck to agreed-upon timetables earlier.’’ Le gouvernement Américain continue de s’opposer à la reprise des élections Présidentielles.
C’est également la position de l’ONU : “…l’achèvement des élections et le retour à l’ordre constitutionnel plein et entier sans plus attendre.” Ban Ki-Moon
Privert dépend entièrement de l’Assemblée Nationale, ce corps législatif qu’il voulait rendre dysfonctionnel. Erreur fatale. Echec et Mat.
Les députés ont le mérite d’avoir sauvé le Pouvoir Législatif donc la démocratie.
Cyrus Sibert, Cap-Haitien, Haiti
17 juin 2016
reseaucitadelle@yahoo.fr
@reseaucitadelle
Enregistrer un commentaire