samedi 11 juin 2016

La mission de Jocelerme Privert est dévoilée : Maryse Narcisse Président.-



[Audio] La mission de Jocelerme Privert est dévoilée : Maryse Narcisse Président.-

La prétendue Commission d’enquête sur les élections (CIEVE) visait à remettre Maryse Narcisse dans la course électorale. Jocelerme Privert a le mérite de rester fidèle à sa famille Politique Lavalas. Il a manipulé tout le monde, les parlementaires, ses conseillers et autres collaborateurs pour faire plaisir à Jean-Bertrand Aristide. Madame Sandra Honoré étant en Haiti pour atteindre cet objectif… Mission accomplie. Bravo Privert! C’est la continuité du Projet de reprise de pouvoir d’Aristide lancé depuis son retour en 2011 avec l’aide de lobbyistes américains et d’amis comme Danny Glover.

Le moment est venu pour chaque citoyen de se positionner sans démagogie en faveur ou contre le coup d’Etat Aristide/Lavalas qui vient encore une fois de démontrer sa supériorité sur les naifs de la classe politique et de la société civile.

A RéseauCitadelle, on avait toujours mis l’opinion publique en garde de ces manoeuvres. Même quand on n’était pas toujours d’accord avec toutes les décisions du Président Martelly, il était indispensable de ne pas réouvrir la boite de pandore Lavalas. Mais, jalousie et idiotie lançaient plus d’un dans des opérations anti-Martelly sans prévoir les conséquences. Ce n’est que récemment le porte-parole de LAPEH Jean Hector Anacasis réalise que son parti faisait le jeu d’Aristide/Lavalas. Quand aux naifs de l’OPL, ils continuent de croire que Jocelerme Privert organisera des élections libres leur permettant d’accéder au pouvoir.

Il faut dire que Aristide/Lavalas a toujours réussi grâce à la faiblesse d’esprit des leaders de l’opposition spécialement de l’OPL et des aigris de la société civile. Aussi, a t-il bénéficié de la gestion politique catastrophique de fin de mandat du Président Michel Martelly, conseillé par des hommes et des femmes ivres de pouvoir et d’un excès de confiance. Un désastre qui toutefois donne aux vrais militants l’espace et 120 jours pour transformer PHTK en un vrai mouvement progressiste capable d’accompagner le peuple haitien vers la modernité et la production nationale. C’est par le combat politique que les partis se renforcent.

Cyrus Sibert, Cap-Haitien, Haiti
12 juin 2016
reseaucitadelle@yahoo.fr
@reseaucitadelle
Enregistrer un commentaire