samedi 16 juillet 2016

#Haiti - Quand #AAA signifie ABOLOTCHO AN AKSYON :

1- Le Président de l’Assemblée Nationale lance une séance, avant un accord entre les blocs au parlement, dans l’objectif d’acculer le Pouvoir législatif;
2- Les articles de la Constitution interdisant le prolongement du mandat d’un Chef d’Etat brandis sur les médias n’étaient que des moyens de chantage;
3- On prétend enquêter sur PetroCaribe sans évoquer le kidnapping de Robert Marcello, ce directeur de la Commission Nationale de Passation de Marché, victime de crime d’Etat parce qu’il ne voulait pas cautionner des contrats sans appels d’offre du CNE de Jude Célestin;
4- On négocie en secret pour porter la CSCCA (Cour Supérieure des Comptes) à valider ses contrats - ( trafic d’influence) et on utilise une question de cimenterie et des promesses de 5000 emplois pour masquer sa stratégie affairiste visant à accorder le plein pouvoir à des apprentis-dictateurs qui en 120 jours n’ont fait qu’humilier les Pouvoirs Législatif et Judiciaire tout en utilisant assassinats, intimidation, abus de pouvoir, persécution judiciaire et corruption pour se maintenir illégalement au pouvoir;
Il est temps que ces pratiques politiques immorales cessent. L’homme honnête ne doit pas chercher à gagner à tous les coups. On ne peut pas transiger sur les principes. Le relativisme qui domine le discours politique en Haiti n’est autre qu’immoralité et corruption. La démocratie et le progrès se construisent d’abord sur des principes non-négociables.
Enregistrer un commentaire