samedi 16 juillet 2016

L’échec de l’Accord du 6 février 2016 est aussi l’échec de l’#OEA en Haiti.-

#Haiti : L’échec de l’Accord du 6 février 2016 est aussi l’échec de l’#OEA #OAS #MINUSTAH #CoreGroup, les garants de son application. Le Secrétariat Général de l’#OEA ne peut pas blâmer les parlementaires haïtiens qui défendent les acquis démocratiques face au projet dictatorial d’un usurpateur qui garde le pouvoir sans droit ni qualité/Coup d’Etat. Discrimination ou corruption, cette position est contraire à la politique de soutien au Parlement Vénézuélien en lutte avec le Président ÉLU Nicolás Maduro. La Commission InterAméricaine des Droits de l’Hoe a pourtant constaté le caractère illégal et anti-démocratique du pouvoir de facto en Haiti et parlé de violation des droits politiques du peuple.

Enregistrer un commentaire