dimanche 21 août 2016

#Haiti - PetroCaribe - Allégations anti-@LaurentLamothe ou le mensonge des armes nucléaires en Irak.-

Pendant 31 mois, le plus jeune Premier Ministre de l’histoire d’Haiti a encaissé toutes sortes d’attaques, sur les medias, l’accusant de détournement des fonds du Programme PetroCaribe. Imperturbable, le jeune homme d’affaire qui s’est engagé dans la politique haïtienne de façon désintéressée pour contribuer au développement de son pays a poursuivi la direction du gouvernement tout en se préparant à désavouer ses détracteurs, le moment venu.
Depuis décembre 2014, ces derniers contrôlent le gouvernement. Ils ont accès aux dossiers de l’Etat, exclu Laurent Lamothe et la majorité de ses fidèles collaborateurs; et ils savent pertinemment que l’homme a bien géré l’Etat durant les 31 mois passé à la Primature. Pourtant, refusant de reconnaitre le caractère infondé de leurs attaques, ils continuent de relayer les mêmes accusations mensongères et diffamatoires, offrant à l’équipe Lamothe des cibles faciles à détruire.
Les occidentaux qui ont attaqué l’Irak en 2003 sur la base d’accusations d'armes de destruction massive -- de projet d'armes nucléaires et chimiques, même après 10 ans d’embargo et d’inspection internationale, ont eu la grandeur d’âme de reconnaitre leur forfait. En Haiti, par jalousie, aigreur ou par méchanceté, les comploteurs continuent leur entreprise de destruction d’un homme de bonne volonté à sensibilité sociale qui ne cherche qu’à aider ces concitoyens à combattre la misère et le sous-développement au moyen de la bonne gouvernance et des nouvelles technologies.
Mais, Lamothe s’attendait à cela. Ayant bien maitrisé ses dossiers, il est prêt à prouver la méchanceté de certains hommes politiques haïtiens qui refusent l’intégration de tous les fils de la nation dans la gestion de la chose publique.
Dossiers pourtant disponibles au Ministère des Finances, de la Planification, à la Cour supérieure des comptes et dans les archives des “maitres d’ouvrages” comme les Ministères des Travaux Publics, de l’Agriculture, de l’Education, de la Santé, du BMPAD, et des compagnies de construction. Mais, il faut chaque fois qu’on les ignore, pour accuser de nouveau sans preuve, Laurent Lamothe, leur pire cauchemar politique.
Cyrus Sibert, Cap-Haitien, Haiti (21 Aout 2016)
reseaucitadelle@yahoo.fr / @reseaucitadelle
Enregistrer un commentaire