vendredi 19 août 2016

#Haiti - PetroCaribe : Le travail de la commission sénatoriale, vicié par des conflits d’intérêt !!!

La majorité des membres de la famille MEVS n’a rien à voir avec le rapport de la Commission Sénatoriale sur PetroCaribe. «…le courriel en date du 17 Aout 2016, auquel vous faites référence, adressé à Youri Latortue par Youri MEVS se référant au régime exécutif du Rapport de la Commission transmis à cette occasion pour approbation, n’engage que la personne de Youri MEVS et la SHODECOSA qu’elle représente », lit-on dans une note rectificative signée par Gregory MEVS.
On peut conclure que tous les MEVS n’ont pas pris part à la rédaction de ce Rapport Sénatorial.
Toutefois, on se demande s’il n’y a pas un conflit d’intérêt quand des membres du secteur privé haitien rédigent un rapport d’enquête du Sénat de la République impliquant des représentants de l’Etat ayant décidé sur des contrats mettant en face des entreprises privées dans une logique de concurrence.
La Commission Sénatoriale a t-elle lancé un appel d’offre pour ce service de rédaction ou s’agit-il d’influence occulte? Les sénateurs sont-ils au courant des conflits d’intérêts et même familiaux capables d’influencer son enquête contre des personnalités publiques comme Jean Max Bellerive, Laurent Lamothe, Madame Marie Carmelle Jean-Marie…
Dans le Journal LeNouvelliste.com de ce 19 Aout 2016, Madame Jean-Marie a déclaré : “ L’enquête vise quelques personnes et quelques ministères alors qu’on parle de près de deux milliards de dollars. Pourquoi n’ont-ils pas relaté certains gros contrats qui ont été passés, se demande l’ex-ministre, évoquant le cas du ministère des Travaux publics, Transport Communications qui avait utilisé entre 54 et 60% des fonds PetroCaribe. Elle regrette qu’aucun de ces contrats passé de gré à gré sous l’ère Martelly n’ait été mentionné ni des firmes telles que Estrella et Vorbe et Fils qui avaient bénéficié « de très gros montants ».”
En violation du principe de la personnalité de l’entreprise, ce rapport qui a passé sous silence les contrats obtenus par certaines compagnies recommande des poursuites judiciaires contre les “actionnaires” d’autres. Durant toutes ses interventions dans la presse, le Sénateur Latortue s’est montré plus intéressé par les poursuites contre des personnalités que par la manifestation de la vérité se trouvant “à portée de main”. Ce travail du Sénat qui normalement devrait être indépendant i.e. au-dessus des rivalités entre des membres du secteur privé, semble être utilisé par certains secteurs contre d’autres.
“C’est extrêmement grave que des allégations gratuites et malhonnêtes colportées par des gens malintentionnés aient été relayées sans preuve aucune dans un rapport du Sénat de la République” exprime l’ex-Premier Ministre Lamothe dans son dernier communiqué en date.
Cyrus Sibert, Cap-Haitien, Haiti (19 Aout 2016)
reseaucitadelle@yahoo.fr / @reseaucitadelle
Enregistrer un commentaire