mardi 18 octobre 2016

Dorvilier critique l’aide dominicaine militarisée : « Sans profondeur en Histoire », Jean Monard Métellus irrité.-

Jean Monard Metellus persiste bêtement dans son analyse inconsistante. Concernant l’aide dominicaine militarisée qu’il qualifie de « spontanée », ce directeur d’opinion pro Privert réaffirme qu’il n’y voit aucun affront. A l’instar de l’Exécutif, il minimise les relations géopolitiques et les contentieux historiques entre Haïti et la République Dominicaine. L’ancien opposant de Michel Martelly étiquette de « faux nationalistes » tous ceux qui sont en désaccord avec le déploiement planifié des militaires dominicains sur le sol haïtien.
« Vous pouvez continuer à me lapider sur les réseaux sociaux, mais je reste croire que le débat sur l’aide dominicaine est un faux débat », a lâché ce journaliste-supporteur. Ce dernier, en se considérant être la cible des critiques émises par le professeur Fritz Dorvilier sur la question, reconnait avoir manqué le sens de l’Histoire.
En effet, ce sociologue très réputé a écrit ceci sans citer le nom de quiconque : « Il y a des Dirigeants politiques et des Directeurs d’opinion médiatique qui manquent le sens de l’histoire et de la dignité humaine, qui sont dans un matérialisme ventral. Contrairement aux Dominicains, les Vénézuéliens, les Colombiens, les Cubains, les Canadiens, etc. ne nous ont pas massacrés en masse, n’ont pas arbitrairement rendu apatrides des citoyens issus de notre Patrie, n’écrivent pas des livres pseudo-savants pour nous déshumaniser, n’enseignent pas la haine et le mépris culturels a leurs enfants a notre encontre. Le fait est que nombreux sont nos dirigeants politiques et directeurs médiatiques d’opinion qui manquent de profondeur intellectuelle, notamment en Anthropologie, en Sociologie, en Philosophie, en Littérature et en Histoire. C’est pourquoi ils ne savent pas ce que donner veut dire, versent dans des comparaisons absurdes, dans l’amalgame et dans la banalisation du mal. »
Yves-Narly Alexis
Enregistrer un commentaire